Nous suivre Industrie Techno

Ils s'équipent

Industrie et Technologies
Voici quelques exemples de sociétés qui viennent de compléter l’équipement de leurs bureaux d’études. Leurs responsables nous expliquent leurs motivations. Cette semaine : Renault Agriculture ; Bertrandt AG ; BMW-Willi

 

Le PLM se met au vert chez Renault Agriculture

Renault Agriculture met en place un projet PLM avec l'aide de MdtVision. Celui-ci est basé sur les logiciels Catia V5 pour la conception et SmarTeam pour la GDT.

Plus de 220 personnes appartenant aux directions R&D, projets, après-vente, finances, marketing, qualité, achat et production, qui sont réparties sur les sites de Vélizy et du Mans, seront connectées à ce système.

Le projet prévoit aussi de faciliter les échanges avec les sous-traitants, afin de mieux gérer les évolutions des structures de produits complexes.

Nous avons retenu MdtVision qui assure la continuité des travaux engagés depuis longtemps avec Matra Datavision. C’est pour nous une solution de continuité d’autant plus logique que c’est un intégrateur expérimenté autour des logiciels de Dassault Systèmes.
A terme, SmarTeam deviendra la plaque tournante de notre système d’information technique en liaison étroite avec notre ERP R/3 de SAP
 ', précise M. Dutartre, directeur des systèmes d’information de Renault Agriculture.

Sites des entreprises citées :
http://www.renault-agriculture.com
http://www.mdtvision.com

 

Bertrandt AG aligne son PLM sur celui de ses donneurs d’ordres

Le sous-traitant d’études allemand Bertrandt AG, qui travaille essentiellement pour l’industrie automobile, choisit l’approche de gestion du cycle de vie des produits d'IBM et de Dassault Systèmes pour optimiser sa plate-forme de développement.

Bertrandt AG va ainsi mettre en place une solution PLM basée sur la Version 5 d'Enovia Life Cycle Applications (LCA), développée par Dassault Systèmes, pour gérer ses données produits. La division Business Consulting Services (BCS) d'IBM et Dassault Systèmes accompagneront Bertrandt AG au fil de la standardisation de sa plate-forme de développement de produits, notamment par l'intégration de la solution Enovia avec la plate-forme de développement de produits Catia V5 déjà en place.

L’objectif de Bertrandt AG est d'améliorer la conception de ses produits et de réduire les délais de mise sur le marché de sa gamme de pièces détachées, telle que des châssis, des moteurs et des équipements électriques développées pour ses clients, notamment Audi, BMW, DaimlerChrysler, Ford et Volkswagen.

A terme, les 3 100 employés de Bertrandt AG vont ainsi pouvoir s'échanger des informations techniques en temps réel, ainsi qu'avec leurs partenaires internationaux et les clients du groupe.

Le processus de mise en place se déclinera en plusieurs phases, permettant progressivement à Bertrandt AG de tirer profit des performances de cette plate-forme PLM.

IBM BCS et Dassault Systèmes accompagneront le déploiement de la solution à l'échelle de l'entreprise en apportant au client du conseil et des services d'implémentation, d'intégration et de formation. Ils géreront le projet de bout en bout, en veillant à uniformiser les méthodologies et les processus communs à l'ensemble des départements et des équipes de conception des produits et de services connexes de Bertrandt AG.

Cette solution PLM intégrée nous permettra de simuler chacun des aspects du processus de développement complet menant à la production d'une automobile, de sa conception à sa fabrication ', explique Bernhard Zechmann, directeur de la stratégie des applications Cax chez Bertrandt AG.

Nous disposons désormais de nombreux outils de conception au sein d'une seule application, ce qui nous permet d'améliorer les études et les processus dès les phases amont du développement. Nous partageons nos connaissances avec nos clients de l'industrie automobile au sein d'un environnement de travail commun, ce qui contribue à optimiser le flux de travail tout en garantissant la qualité '.

Sites des entreprises citées :
http://www.bertrandt.com/
http://
www.ibm.com/fr
http://www.3ds.com

 

BMW-Williams divise par 15 ses temps de calcul aérodynamique

L’aérodynamique de la voiture est un élément primordial du succès en Formule 1. Le nombre d’ingénieurs et des moyens de calcul dédié à cette application sont en hausse constante dans toutes les écuries.

BMW-Williams a ainsi trouvé chez son principal sponsor, Hewlett-Packard, les moyens de satisfaire des besoins grandissants. Il faut dire que le constructeur informatique peut être présent tout au long de la chaîne à travers ses PC portables Compaq Evo, ses Alpha Servers et ses serveurs Proliant.

Ainsi une analyse aérodynamique qui demandait auparavant 15 heures de calcul est maintenant réalisée en une heure. Cela permet au ingénieurs de test bien plus de solutions et d’affiner au mieux celles qui sont retenues.

La saison 2002 a démontré que notre châssis était un modèle de fiabilité, mais qu’il pouvait être encore amélioré, notamment en matière d’aérodynamisme ', explique Patrick Head, le directeur technique de Williams F1.

Le partenariat avec HP nous a apporté la technologie et les compétences d’experts dont nous avions besoin pour développer plus rapidement la FW25 qui court cette saison. D’ailleurs, plus qu’une version modifiée du châssis de l’année dernière, il s’agit d’une approche novatrice qui promet une évolution continue tout au long de la saison 2003 '.


Sites des entreprises citées :
http://www.bmw.williamsf1.com/
http://www.hp.com/f1racing

 

GE Industrial Systems adopte eMatrix pour la tranquillité d’esprit de ses clients 

GE Industrial Systems, filiale du groupe General Electric spécialisée dans les équipements industriels, adopte la chaîne des outils de PLM eMatrix de MatrixOne pour créer un environnement de travail collaboratif couvrant le développement, la gestion de projet, la planification et l’approvisionnement de ses produits.

GE Industrial Systems propose une palette de plus de 500 000 produits et gère plus de 20 000 nouveaux projets par an.

Il est prévu que plus de 10 000 salariés de GEIS et de ses partenaires utilisent cet environnement à travers un portail sécurisé appelé My Workplace.

L’objectif de ce projet est de réduire significativement les temps et les coûts de développement des nouveaux produits, tout en augmentant leur qualité, à un horizon deux ans. Cela se fera notamment en éliminant la kyrielle d’outils disparates actuellement en place.

GE Industrial Systems est une entreprise globale offrant la tranquillité d’esprit à ses clients. Cette tranquillité d’esprit passera maintenant aussi à travers l’utilisation de l’outil de travail collaboratif simple et efficace que nous entendons mettre à la disposition de nos employés, de nos clients et de nos partenaires ', explique Stuart Scott, le responsable informatique.

Sites des entreprises citées :
http://www.geindustrial.com
http://www.matrixone.com 

Jean-François Prevéraud

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

« Implant Files » : pourquoi les implants médicaux sont dans la tourmente

« Implant Files » : pourquoi les implants médicaux sont dans la tourmente

C'est un nouveau scandale sanitaire. Après l'affaire des implants mammaires « PIP », une enquête du[…]

IRT Saint-Exupéry : les nouvelles plateformes technologiques opérationnelles

IRT Saint-Exupéry : les nouvelles plateformes technologiques opérationnelles

Drone à hydrogène : le rêve de deux start-up françaises

Drone à hydrogène : le rêve de deux start-up françaises

[Photo Tech] L’impression 3D mobile de bâtiments

[Photo Tech] L’impression 3D mobile de bâtiments

Plus d'articles