Nous suivre Industrie Techno

Ils s'équipent

Industrie et Technologies
Voici quelques exemples de sociétés qui viennent de compléter l’équipement de leurs bureaux d’études. Leurs responsables nous expliquent leurs motivations. Cette semaine : Heidelberg ; Audi ; Hawkes Ocean Technologies

  • Heidelberg unifie son parc CAO

    La firme allemande Heidelberg Druckmaschinen AG, a signé un contrat de plusieurs millions de dollars avec EDS PLM Solutions pour la fourniture de licences du logiciels Unigraphics NX et des services associés. Heidelberg utilisera ce logiciel comme système d’entreprise standard pour l’ensemble du développement des produits de son importante gamme de machines d'impression offset à feuilles.

    Heidelberg, premier fournisseur mondial de solutions destinées à l'industrie des supports d'impression, emploie 25 000 personnes dans 170 pays différents. Basée à Heidelberg, en Allemagne, la société fabrique dans 18 implantations industrielles dans le monde des systèmes d'impression à feuilles, numériques et à bobine, des composants avant et après impression, ainsi que des logiciels et consommables pour toutes les applications d'impression.

    Cette décision a été prise après une évaluation ambitieuse de Catia et d’Unigraphics, les deux systèmes de conception actuellement en place dans l’entreprise, ainsi que de leurs fournisseurs respectifs.

    Dans une logique de conception, analyse et fabrication totalement intégrées de ses produits, Heidelberg a passé une commande initiale de 350 licences Unigraphics NX, remplaçant ainsi un nombre équivalent de licences du logiciel d’un des concurrents majeurs d’EDS.

    L’évaluation menée par Heildelberg s’est appuyée sur les six critères suivants : 

    - Fonctionnalité générale, y compris modélisation des pièces, traitement des assemblages, exploitabilité, modélisation intégrée par éléments finis et analyse cinématique
    - Migration des données
    - Qualité d'interface avec la solution SAP PLM
    - Investissement nécessaire en matériel, logiciel, et services de mise en œuvre et de formation
    - Niveau d'intégration entre la CAO et la FAO 
    - Positionnement du fournisseur sur le marché

    Pour en savoir plus :  http://www.eds.com


 

  • Audi développe ses logiciels avec des outils français

Le constructeur automobile allemand Audi adopte les logiciels Scade Suite et Esterel Studio de l’éditeur français Esterel Technologies pour la conception et la vérification des logiciels embarqués dans les systèmes de sécurité de ses véhicules.

Pour de telles applications, la vérification et la validation des logiciels embarqués sont plus longues que leur développement proprement dit. De plus, il faut attendre que l’ensemble du système soit complètement développé avant de pouvoir lancer cette validation.

'La technologie d’autocontrôle incluse dans les outils d’Esterel Technologies nous permet de garantir que le code C développé correspond parfaitement aux spécifications initiales, ce qui est impossible lors d’un traditionnel développement à la main. De plus, ces outils nous offrent une méthode formelle permettant de partager sans ambiguïté les spécifications avec nos sous-traitants ', estime Markus Buhlmann, responsable projet.

Une avancée importante au moment où les constructeurs automobiles se lancent dans la conception de véhicules où la transmission des informations permettant au conducteur de piloter son véhicule, se fera de plus en plus de manière électronique.

Pour en savoir plus : 
http://www.audi.com & http://www.esterel-technologies.com

 

  • Le premier 'sous-marin volant' développé avec Inventor


Hawkes Ocean Technologies, une société californienne spécialisée dans les sous-marins d’exploration profonde des océans annonce les premières plongées de son nouveau submersible, le Deep Flight Aviator.

Ce nom étrange pour un sous-marin est le reflet de la philosophie de Graham Hawkes pour l’exploration sous-marine : ' Deep Flight Aviator est aux autres submersibles, ce que l’avion est aux ballons. A la différence d’une espèce de ballon sous-marin, lent, encombrant et trop inerte, Deep Flight Aviator possède une coque légère en matériaux composites, des ailes et des propulseurs puissants, le tout dans une configuration proche de celle d’un avion de chasse. Le coût réduit, la vitesse et l’autonomie d’un tel appareil devraient révolutionner l’exploration des océans dont nous ne connaissons pas plus de 5 % '.

Dès le début du projet, Autodesk s’est impliqué comme sponsor de l’aventure et c’est donc naturellement que les concepteurs de Deep Flight Aviator utilisent Inventor.

'Grâce à ce logiciel, nous pouvons créer et tester nos appareils bien avant d’entamer la fabrication. Le processus de développement est donc beaucoup plus rapide et nous pouvons explorer bien plus de possibilités', estime Graham Hawkes.

Pour en savoir plus : 
http://www.deepflight.com &  http://www.autodesk.fr 


  • Teco passe du 2D à Catia V5

La firme taiwanaise Teco Electric & Machinery, premier constructeur mondial de moteurs électriques, a migré d’un outil de conception 2D vers Catia V5. 'C’est la capacité de Catia V5 à simuler le cycle de vie complet de nos produits qui nous a séduit et nous a permis de réduire nos délais de développement ', indique Daniel Shih, directeur technique de Teco.

'Nous avons ainsi pu réduire considérablement le temps que nous passions jusqu’alors en conception, partage et transfert des données, tout en réduisant les risques d’erreurs en cours de conception. De surcroît, la migration transparente depuis notre système de CAO 2D nous a permis de maintenir les hauts niveaux de qualité et d’efficacité de notre processus de conception', conclut Daniel Shih.

Pour en savoir plus :
http://www.teco.com.tw & http://www.3ds.com

 

Jean-François Prevéraud

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

« Implant Files » : pourquoi les implants médicaux sont dans la tourmente

« Implant Files » : pourquoi les implants médicaux sont dans la tourmente

C'est un nouveau scandale sanitaire. Après l'affaire des implants mammaires « PIP », une enquête du[…]

IRT Saint-Exupéry : les nouvelles plateformes technologiques opérationnelles

IRT Saint-Exupéry : les nouvelles plateformes technologiques opérationnelles

Drone à hydrogène : le rêve de deux start-up françaises

Drone à hydrogène : le rêve de deux start-up françaises

[Photo Tech] L’impression 3D mobile de bâtiments

[Photo Tech] L’impression 3D mobile de bâtiments

Plus d'articles