Nous suivre Industrie Techno

Ils s'équipent

Industrie et Technologies
Voici quelques exemples de sociétés qui viennent de compléter l'équipement de leurs bureaux d'études. Cette semaine : Thales Electron Devices ; groupe Bosch ; General Motors ; Hyundai Heavy Industries.

Thales Electron Devices simulera avec Ansys

Le fabricant de tubes électroniques Thales Electron Devices choisit l'environnement Workbench d'Ansys comme plate-forme d'intégration pour tous ses outils d'analyse et de simulation dans le cadre de sa démarche de mise en place d'un process de prototypage virtuel de ses produits.

Cet environnement de simulation travaillera dans un premier temps en étroite collaboration avec Pro/Engineer, qui est utilisé pour la conception des tubes, afin de récupérer les informations relatives à la géométrie et aux matériaux utilisés.

Thales Electron Devices et Ansys vont ensuite travailler ensemble pour intégrer dans cet environnement le code de calcul Collect3D développé par Thales ED pour la simulation de ses collecteurs d'électrons. Une fois cette intégration validée, la technologie variationnelle d'Ansys sera couplée à Collect3D pour améliorer la démarche de plans d'expériences.

' En facilitant la communication bidirectionnelle entre la simulation et la CAO, et en utilisant la technologies variationnelle pour analyser rapidement l'impact de la géométrie et des matériaux sur le comportement de nos produits, la plate-forme Ansys Workbench devrait améliorer significativement nos processus de développement et renforcer notre compétitivité ', prédit Jean-François David, responsable de la simulation numérique chez Thales. L'adoption de l'environnement Workbench et de ses modules DesignModeler et DesigXplorer VT, facilitera l'utilisation de la simulation sur les sites français de Velizy et Thonon, ainsi que sur le site allemand d'Ulm.

Sites des entreprises citées :
http://www.thalesgroup.com/electrondevices/home/2_0_501_7624.html
http://www.ansys.com


Le groupe Bosch généralise l'approche PLM avec MatrixOne

Le groupe Bosch retient la plate-forme PLM proposée par MatrixOne comme élément fédérateur destiné à favoriser le travail collaboratif entre ses différentes entités et à réduire ses cycles de développement de nouveaux produits. A terme plusieurs milliers de collaborateurs devraient l'utiliser à travers le monde et les outils de GDT déjà en place devraient être intégrés dans cette plate-forme.

Dans un marché mondial très concurrentiel, les innovations basées sur de nouvelles approches de développement ou de fabrication de produits sont cruciales pour le succès des entreprises. C'est pourquoi le groupe Bosch a décidé de passer d'une approche GDT propre à chaque division à une approche de PLM d'entreprise, de manière à accroître la synergie due à une collaboration plus efficace entre les différentes divisions. Cela permettra aussi une intégration plus efficace des fournisseurs stratégiques les plus importants dans les processus de développement produit.

De plus, en optimisant les processus de travail et en facilitant la réutilisation d'informations déjà existantes, le groupe Bosch devrait réduire encore un peu plus ces cycles et ses coûts de développement. Cela sera notamment possible en intégrant plus facilement et plus intimement les mondes de la mécanique, de l'électronique et du logiciel. Il sera alors possible d'obtenir une vue entreprise des données d'un produit qui sera en permanence remise à jour automatiquement, qu'elle que soit la localisation géographique des différents concepteurs participant à son développement.

' Après un examen minutieux des offres du marché, nous avons retenu MatrixOne PLM à cause de sa grande flexibilité et adaptabilité ', explique Heinz Derenbach, responsable des technologies et du développement à la direction centrale informatique du groupe. ' De plus, il est compatible avec l'ensemble de l'architecture déjà en place '.

Le projet en est à sa première phase. La plate-forme MatrixOne PLM va être installée dans deux divisions et utilisée comme système d'information global. Pour cela, les informations contenues dans les différents outils de GDT utilisés dans ces divisions seront rendues disponibles dans MatrixOne PLM. Parallèlement à ce projet, la plate-forme sera utilisée comme outil de gestion des données projets afin d'intégrer aussi et de mieux gérer les données provenant des outils de CAO-Electronique.

De plus, la nouvelle application Material Compliance Central de MatrixOne sera aussi utiliser afin de pouvoir mieux respecter les directives européennes sur le recyclage des produits en fin de vie et les restrictions d'usage des matériaux dangereux dans les équipements électroniques, qui prendront respectivement effet en août 2005 et juillet 2006. Pour être en accord avec ces normes, les fabricants devront en effet mettre en place des processus spécifiques pour collecter, organiser, analyser et répertorier les données relatives à tous ces matériaux et substances utilisés dans leurs nouveaux produits.

A plus long terme, Bosch souhaite aussi créer autour de MatrixOne PLM une plate-forme de e-Sourcing destinée à centraliser les achats propres à de chacun de ses projets. La réutilisation des informations et des pièces ou composants devrait permettre de réduire les coûts tout en améliorant la qualité des produits.

Sites des entreprises citées :
http://www.bosch.com
http://www.matrixone.com


General Motors renforce ses centres de design avec les services d'Alias

Le constructeur automobile américain General Motors étend sa relation avec Alias en lui commandant des solutions et des services pour ses centres de design. En effet, outre les logiciels StudioTools et PortfolioWall, outil de revue de projet de design, cette commande porte aussi sur de l'optimisation de process, de l'ingénierie des logiciels et de l'intervention sur site qui seront réalisés par Alias Professional Services.

Cette contribution accrue deviendra une réalité dans tous les Centres de Design de General Motors, dont ceux situés aux Etats-Unis, au Mexique, au Brésil, en Europe, en Australie et en Asie Pacifique. Ces centres travaillent sur le design de toutes les marques GM.

' Nous utilisons la technologie Alias StudioTools dans nos centres de design depuis près de deux décennies et nous avons travaillé ensemble avec Alias pour développer et améliorer les fonctionnalités essentielles pour notre process design ', explique Terry Kline, Global Product Development Process Information Officer, de GM Information Systems & Services (IS&S).

' Alias est devenu un partenaire majeur de notre succès en visualisation et process design, donnant à nos équipes de concept design et de plan de forme la possibilité de travailler plus vite et plus efficacement, en se concentrant plus sur le design que sur l'informatique et les logiciels.  L'engagement accru d'Alias est un nouveau pas en avant dans l'évolution de notre partenariat et sera un atout considérable pour que GM puisse rester à la pointe du design automobile '.

GM déploie des efforts considérables pour amplifier les talents créatifs de ses designers dans le monde entier, en construisant un unique centre virtuel de design. L'engagement croissant d'Alias se manifestera dans plusieurs projets, dont l'optimisation de l'exploitation, la gestion de la collaboration et de visualisation du design, la garantie de la qualité des données, l'évaluation des données 3D et l'ensemble des améliorations du process. Dans cette optique, Alias fournit le logiciel PortfolioWall à tous les centres de design GM dans le monde. PortfolioWall est un outil de collaboration de pointe qui est un élément essentiel dans le processus de validation des décideurs, simplifiant l'organisation et la présentation interactive de projets de design pour permettre aux directeurs et aux cadres de mieux valider le travail en cours.

Pour répondre aux besoins spécifiques de GM, Alias fera des mises à jour du logiciel Alias AutoStudio, un produit de la gamme Alias StudioTools, que GM utilise depuis 1985 en tant que logiciel clé pour le design conceptuel, les modélisations en 3D et le rendu. Ce travail de développement accéléré permettra de relier AutoStudio au logiciel de CAO Unigraphics d'UGS et aux processus de gestion de données produits en permettant aux designers et modeleurs de GM d'accéder à des données d'ingénierie provenant d'une source centralisée et globale.

Sites des entreprises citées :
http://www.gm.com
http://www.alias.com


Hyundai naviguera avec Aveva

La division construction navale de Hyundai Heavy Industries retient les outils de l'éditeur britannique Aveva pour équiper ses chantiers de Ulsan en Corée. Ils serviront à la conception et la production des bateaux et plates-formes offshore que lui confient ses clients. Ce contrat qui porte sur plus de 1 000 licences dépasse les 12,5 millions de dollars. Hyundai Heavy Industries est le plus gros chantier naval privé du monde avec une production représentant 15 % du tonnage mondial annuel.

Dans un premier temps les chantiers utiliseront les logiciels Tribon M3 et PDMS avant de migrer dès qu'il sera disponible vers le produit de convergence de ces deux gammes, Vantage Marine. A ce titre, Hyundai Heavy Industries va faire partie du comité consultatif des utilisateurs qui aide au pilotage du développement de cette nouvelle gamme intégrée.

Hyundai Heavy Industries va aussi mettre en œuvre la plate-forme de travail collaboratif Vantage Enterprise Net (Vnet) afin de partager au mieux ses données tant dans ses bureaux d'études qu'avec ses clients et fournisseurs. Il s'agit de la première utilisation de Vnet dans le domaine de la construction navale.

Sites des entreprises citées :
http://www.hhi.co.kr/english/shipbuilding/default.html
http://www.aveva.com

Jean-François Prevéraud

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

« Implant Files » : pourquoi les implants médicaux sont dans la tourmente

« Implant Files » : pourquoi les implants médicaux sont dans la tourmente

C'est un nouveau scandale sanitaire. Après l'affaire des implants mammaires « PIP », une enquête du[…]

IRT Saint-Exupéry : les nouvelles plateformes technologiques opérationnelles

IRT Saint-Exupéry : les nouvelles plateformes technologiques opérationnelles

Drone à hydrogène : le rêve de deux start-up françaises

Drone à hydrogène : le rêve de deux start-up françaises

[Photo Tech] L’impression 3D mobile de bâtiments

[Photo Tech] L’impression 3D mobile de bâtiments

Plus d'articles