Nous suivre Industrie Techno

Ils s'équipent

Industrie et Technologies
Voici quelques exemples de sociétés qui viennent de compléter l'équipement de leurs bureaux d'études. Cette semaine : Toyota Motor ; NCF ; FSB ; Vestfrost.

Toyota utilise Pro/Engineer pour réduire de 50 % son cycle de développement de moteur

Toyota Motor, ayant décidé d'abandonner son logiciel propriétaire Togo pour adopter des progiciels, avait retenu en 2001 le logiciel Pro/Engineer de PTC pour sa filière mécanique, alors que la filière caisse était confiée à Catia de Dassault Systèmes. Et de fait, plus de 650 postes Pro/Engineer sont déjà en production chez Toyota Motor et ils devraient bientôt dépasser les 800. Ils sont utilisés pour le développement des moteurs et organes de transmission.

' Toyota Motor semble pleinement satisfait de cette solution, puisqu'il vient de signer avec nous un accord de recherche et développement afin de doter ses utilisateurs de Pro/Engineer de fonctionnalités leur permettant de réduire de 50 % le cycle de développement de ses futurs moteurs traditionnels et hybrides ', confie Bruno Delahaye, français responsable des activités de PTC au japon. Cet objectif, affiché voici un an, vise à faire passer le cycle de développement d'un nouveau moteur des actuels 30 mois vers 15 mois à l'horizon 2005.

Tant Toyota Motor que PTC restent très discrets sur la nature même des développements en cours chez PTC. ' Ces développements sont de deux ordres. D'une part des développements métiers génériques qui seront intégrés aux prochaines versions de logiciels commercialisées. D'autres part des développements propriétaires répondant à des besoins spécifiques à Toyota ', explique Bruno Delahaye. Seule indication, 22 consultants de PTC sont en permanence détachés dans le centre de développement de Toyota à Nagoya. Ils travaillent sur la simulation tant mécanique que thermique, la fabrication notamment au niveau des choix de matériaux et de leur disponibilité en stock, ainsi que sur la gestion de configuration.

' Cet accord avec Toyota est exemplaire. La culture japonaise fait que les entreprises industrielles ont fortement documenté tous leurs processus. Et Toyota est l'une des entreprises leader en la matière. Travailler en collaboration avec eux est donc très motivant car ils ont des exigences très pointues et savent exactement ce qu'ils attendent de nos logiciels ', conclu Bruno Delahaye.

Rappelons que plus d'un tiers des 40 principaux constructeurs automobiles utilisent Pro/Engineer pour le développement du groupe motopropulseur de leurs véhicules. Parmi eux, des clients tels que Volkswagen, BMW, Hyundai, Fiat, Volvo Truck, Daihatsu, Hino Motors, Tata Motors, ZF, Mannesman AG, Visteon, Robert Bosch, Eaton, Dana, AVL et Cummins.

Sites des entreprises citées 
http://www.toyota.com
http://ww.ptc.com

 

Le groupe électronique NCF déploie Tecnomatix

Le groupe NCF, intégrateur d'ensembles électroniques et électromécaniques spécialisé dans les process de fabrication en sous-traitance, va mettre en œuvre les solutions eMPower de Tecnomatix sur les sites industriels de deux de ses quatre filiales basées en France : Ardelec Technologies et Emelec Technologies. Celles-ci font partie de la branche Manufacturing du groupe qui est fortement présente sur les marchés des télécommunications, du ferroviaire, de l'industrie et de la sécurité, grâce à sa maîtrise de technologies de pointe (BGA, TBGA, FPBGA., Edge mount, jtag, …..).

Le groupe NCF a choisi les solutions de Manufacturing Process Management de Tecnomatix afin d'automatiser les opérations de mise en œuvre de process d'assemblage et de test des produits qu'il fabrique. L'objectif étant de renforcer sa position de leader en Europe.

Les différents logiciels utilisés sont eM-Assembly Expert, eM-Test Expert et eM-Document Expert. Avec l'utilisation de ces solutions le groupe NCF espère augmenter sa productivité, éviter les goulots d'étranglement entre le service Méthode, la programmation des machines de report, le développement du test, et ainsi réduire les délais de traitement, de transfert et de gestion des dossiers, tout comme ses coût de lancement.

' La gamme Unicam de Tecnomatix étant une référence sur le marché de l'électronique avec ses solutions MPM, nous sommes enthousiastes d'utiliser leurs logiciels pour affirmer notre maîtrise technologique ', explique Thierry Schmitt, Président Directeur Général du groupe NCF. ' eMPower offre un système centralisé nous permettant de standardiser nos process sur les sites de Ardelec et Emelec et, ainsi, d'augmenter notre réactivité face aux demandes de nos clients '.

De fait, ce nouvel un environnement centralisé et collaboratif favorise la visibilité des données de process, active et facilite le changement de process, accélère le prototypage tout en standardisant les process à travers l'entreprise étendue. Il devrait donc faciliter l'introduction de nouveaux produits (NPI) et de transfert de Process (TPI).
 
Sites des entreprises citées
 
http://www.ncf.fr
http://www.texnomatix.fr

 

FSB adopte Think3 pour pérenniser le développement de ses poignés
Le fabricant de poignées de portes et de fenêtres allemand Franz Schneider Brakel GmbH & Co (FSB), qui emploie 600 personnes, choisit la solution de développement produit de Think3. Ce contrat porte sur la mise en place de 39 licences des logiciels de conception thinkdesign et de travail collaboratif thinkteam.

' Avec think3, nous disposons maintenant d'un système entièrement intégré pour tout le processus de développement produit. Pour des entreprises telles que la nôtre, où le développement et la production sont assurés en interne, c'est un avantage inestimable ', estime Dieter Holsträter, ingénieur en chef de FSB.

L'une des priorités de FSB concernait la réutilisation de ses archives de dessins et de plans. ' Dés le départ, il était évident que nous ne voulions pas abandonner nos archives. Elles constituent la base de tous nos projets actuels et représentent un élément fondamental de l'héritage de notre entreprise qui a dépassé les 120 ans. Elles devaient donc être préservées. A cet égard, thinkdesign est apparu comme la meilleure solution car elle nous permettait d'importer facilement notre ancienne base de données 2D dans le nouveau système, sans aucune perte d'informations '.

thinkdesign permet à FSB de réduire considérablement ses coûts et d'accélérer son cycle de développement produit. Il offre également toute une gamme de fonctions nouvelles qui n'étaient pas disponibles auparavant. D'après Dieter Holsträter, les nouvelles fonctionnalités think3, telles que le prototypage rapide et la possibilité d'intégrer l'ingénierie avec d'autres fonctions d'entreprise, permettent à FSB de réduire davantage ses coûts d'exploitation.

' Grâce à thinkteam les données de développement et la documentation associée sont accessibles en temps réel, non seulement par le département d'ingénierie mais aussi par le service marketing '.

Ainsi thinkteam permet à FSB de réduire les délais et les coûts liés à la modification des produits. D'importantes parties du processus d'ingénierie peuvent désormais être automatisées et simplifiées, comme par exemple la gestion de différentes versions d'un produit, l'approbation avant production ou la création de nomenclatures.

Sites des entreprises citées 
http://www.fsb.de
http://www.think3.fr

 

Vestfrost accélère ses cycles de développement avec SolidWorks

Le fabricant danois de réfrigérateurs et de congélateurs Vestfrost, 800.000 unités fabriquées chaque année, adopte le logiciel SolidWorks pour accélérer le processus de conception de ses nouveaux produits. Il l'utilise également comme logiciel standard pour réduire les erreurs de production et développer ses échanges collaboratifs.

Basée à Esbjerg, la société danoise Vestfrost fait partie des principaux fabricants européens de réfrigérateurs, congélateurs et refroidisseurs pour les particuliers et les entreprises. Elle est réputée mondialement pour ses produits à la fois écologiques et de qualité ainsi que pour ses innovations constantes en réponse aux attentes de ses clients et du marché. Vestfrost conçoit aussi des produits sur mesure pour de grandes société industrielles et a développé des marchés importants pour ses propres produits portant la marque Vestfrost.

En tête du marché des produits sans CFC, elle a été distinguée, dès 1998, par l'Agence de protection de l'environnement du Danemark pour être le premier fabricant au monde à utiliser l'écolabel communautaire.

Vestfrost vient d'acheté 18 licences de SolidWorks pour que ses deux divisions distinctes de recherche et de développement utilisent le même logiciel de conception 3D, et puissent réduire le temps consacré à la conception de nouveaux produits et à la résolution des problèmes les concernant.

' Notre plus grand problème est de répondre constamment aux besoins de nos clients en termes de conception de produit, de performances et de délais de livraison. Des besoins qui évoluent en permanence ', constate Jan Hou Larsen, ingénieur du service R&D de Vestfrost.

' Lorsque nous avons fusionné les services de recherche et de développement, nous avons évalué différents progiciels de modélisation 3D, dont Inventor d'Autodesk. SolidWorks offrait plus de liberté créative à nos ingénieurs quand ils concevaient leurs pièces, et leur facilitait le travail, ce qui leur permettait d'achever leurs conceptions plus vite qu'avec des produits 2D '.

Notons que Vestfrost s'appuie sur les services de la société de développement Smedegaard & Weis pour la conception de tous les éléments internes équipant ses produits. Les deux sociétés qui utilisent SolidWorks vont ainsi pouvoir collaborer de façon transparente, rapide mais aussi pour réduire les erreurs.

Sites des entreprises citées
http://www.vestfrost.dk
http://www.solidworks.fr

Jean-François Prevéraud

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

« Implant Files » : pourquoi les implants médicaux sont dans la tourmente

« Implant Files » : pourquoi les implants médicaux sont dans la tourmente

C'est un nouveau scandale sanitaire. Après l'affaire des implants mammaires « PIP », une enquête du[…]

IRT Saint-Exupéry : les nouvelles plateformes technologiques opérationnelles

IRT Saint-Exupéry : les nouvelles plateformes technologiques opérationnelles

Drone à hydrogène : le rêve de deux start-up françaises

Drone à hydrogène : le rêve de deux start-up françaises

[Photo Tech] L’impression 3D mobile de bâtiments

[Photo Tech] L’impression 3D mobile de bâtiments

Plus d'articles