Nous suivre Industrie Techno

Ils s'équipent

Industrie et Technologies
Voici quelques exemples de sociétés qui viennent de compléter l'équipement de leurs bureaux d'études. Cette semaine : Nec ; Lockheed Martin ; Kobelco; CEA/DAM


Nec développe ses puces de supercalculateur plus vite avec Cadence Encounter

NEC a utilisé la plate-forme de conception de circuits intégrés numériques, Cadence Encounter, pour développer le jeu de circuits complet en 90 nm pour l'un des supercalculateurs vectoriels les plus rapides au monde.

Grâce à la technologie Encounter, NEC a multiplié par deux les performances de ce circuit par rapport à la génération précédente. Ce jeu de circuits, NEC SX-8, est composé de 4 circuits en 90 nm, avec une puce hiérarchique de 9 millions d'instances qui a été routée à plat pour permettre les modifications lors du développement final et finaliser la conception dans les plus brefs délais.

' Nous sommes ravis qu'Encounter ait pu nous aider à faire face aux nombreux défis de ce circuit innovant ', explique Takeshi Nishikawa, directeur général de la division informatique de NEC Corporation. ' Encounter a répondu à nos besoins de timing et d'intégrité des signaux en procédé 90 nm, et a diminué la puissance de fuites de 40%. Grâce à la gestion efficace de la mémoire et aux performances d'Encounter, nous avons diminué notre délai de réalisation et de mise sur le marché de près de 30 % '.

Sites des entreprises citées 
http://www.nec.com
http://www.cadence-europe.com


Lockheed Martin standardise NX Nastran d'UGS pour l'analyse par éléments finis

L'Engineering Process Improvement Center (centre d'amélioration des procédés d'ingénierie) de la société Lockheed Martin a choisi NX Nastran comme solution de référence pour l'analyse par éléments finis. Selon les termes de l'accord, l'utilisation de NX Nastran se fera dans les mêmes dispositions sur de nombreux sites de Lockheed Martin, ce qui réduira les coûts liés à l'acquisition et au déploiement du logiciel.

NX Nastran permet à Lockheed Martin d'évaluer de façon précise les performances structurelles d'un grand nombre de ses produits, des lanceurs jusqu'aux satellites. Grâce à l'évolutivité, à l'ouverture et aux performances des fonctionnalités de NX Nastran, les ingénieurs de Lockheed Martin peuvent effectuer avec efficacité et en toute confiance des évaluations de produits standard ainsi que des simulations complexes de grands systèmes.

' Avant de signer cet accord, nous avons procédé à une sérieuse évaluation de NX Nastran ', explique Steve Butt, directeur du centre d'EPI de Lockheed Martin. 'Nous avons également analysé l'engagement à long terme d'UGS dans le domaine de la recherche et du développement ainsi que l'infrastructure d'assistance technique qu'elle a mise en place pour Nastran. Nous adoptons sans réserves NX Nastran comme programme de calcul à hautes performances pour l'IAO et nous en recommandons le déploiement dans tout Lockheed Martin '.

Rappelons qu'UGS a lancé NX Nastran en septembre 2003, suite à une décision des autorités américaines visant à briser le monopole de MSC. Software. En effet, Nastran, le logiciel d'analyse par éléments finis le plus utilisé au monde, était jusqu'alors essentiellement commercialisé par MSC.Software sous l'appellation MSC.Nastran.

Sites des entreprises citées :
http://www.LockheedMartin.com
http://www.ugs.com


Kobelco fait son trou grâce au PLM

Kobelco Construction Machinery Co. la division matériels de construction du groupe japonais Kobe Steel, fait le choix des outils PLM de Dassault Systèmes pour simplifier le développement de ses pelles hydrauliques.

A l'aide de Catia V5, Kobelco a pu créer des maquettes numériques complètes de ses pelles hydrauliques et visualiser ainsi le produit dans sa totalité afin d'en corriger les problèmes potentiels dès le début du processus de conception. Au moment de la construction d'un prototype physique, Catia V5 a permis d'obtenir une meilleure qualité de produit, avec une réduction de 30% du temps nécessaire pour les modifications d'ingénierie, et une réduction de 50% des défauts de conception. Catia V5 et Smarteam, solutions destinées à la gestion collaborative des données produit et du cycle de vie, ont également amélioré l'efficacité en permettant le partage et la réutilisation des acquis intellectuels au sein de la société.

Kobelco prévoit également d'employer les fonctionnalités de Knowledgeware de Catia V5 pour réutiliser les conceptions et les données 3D dans les services de fabrication et de vente. De plus, la société souhaite tirer parti de la fonctionnalité Web de Smarteam pour renforcer la collaboration avec les sociétés du groupe et en augmenter ainsi l'efficacité.

' Dans cette industrie où la concurrence se durcit, nous devons répondre à la demande des clients et développer des produits de qualité, à un prix raisonnable et pouvant être fabriqués en peu de temps ',  explique Tetsutaro Yanaka, responsable du groupe Engineering Administration dans le département General Engineering de Kobelco Construction Machinery. ' Catia V5 et Smarteam nous ont permis de consolider les processus au sein de l'équipe de conception. Nous avons obtenu ce résultat très positif grâce à une solution intégrée efficace. '

Sites des entreprises citées
http://www.kobelco-kenki.co.jp/english_index.html
http://www.ibm.com/fr.
http://www.3ds.com/fr/


Le supercaculateur le plus puissant d’Europe au CEA

La Direction des Applications Militaires du CEA vient de commander à Bull un superordinateur d'une puissance de plus de 60 teraflops (soixante mille milliards d'opérations par seconde) pour équiper son complexe de calcul scientifique de Bruyères-le-Châtel, premier centre de calcul en Europe et l'un des premiers dans le monde.

Ce superordinateur appelé Tera10 va décupler la puissance de calcul de la Direction des Applications Militaires du CEA. Il sera utilisé pour son Programme Simulation qui garantit la pérennité de la dissuasion française après l'arrêt des essais nucléaires.

Conçu par Bull, Tera10 formera un cluster de 544 nœuds de calcul NovaScale 6160, comportant chacun huit processeurs Itanium de nouvelle génération, dont le nom de code est Montecito. Montecito sera introduit l'an prochain sur le marché et disposera d'une technologie bicore. Les serveurs NovaScale seront interconnectés par un réseau QsNet II de très haute performance de la société Quadrics, leader mondial des réseaux pour superordinateur. L'ensemble constituera une capacité de traitement de 8704 processeurs et 27 tera octets de mémoire centrale.

La mise en oeuvre de Tera10 exige, au-delà de sa puissance de calcul, des capacités de stockage gigantesques pour les données produites par le Programme Simulation. Ainsi, la configuration Tera10 comprend 56 serveurs d'entrées/sorties NovaScale gérant un peta octets (un million de milliard d'octets) d'espace disque avec une bande passante de 100 Go/s. Elle comprend également deux serveurs NovaScale pour l'administration du système.

Tera10 sera exploité au travers de la plate-forme logicielle HPC de Bull qui intègre en particulier le système d'exploitation Linux et le système de fichiers global et parallèle Lustre. Cette plate-forme logicielle repose sur des composants open source intégrés et optimisés par Bull dans son centre de compétence HPC d'Echirolles.

Tera10 sera complètement déployé avant fin 2005. Au-delà de cette étape, les physiciens du CEA prévoient d'atteindre une puissance de plusieurs centaines de teraflops en 2010. Bull et ses partenaires travaillent déjà dans cette perspective.

« Dans le cadre de son Programme Simulation, le CEA a retenu le superordinateur de Bull pour sa performances globale. Son architecture, basée sur des composants standard et des logiciels ouverts offre l'évolutivité et la puissance requises pour nos développements futurs », explique Jean Gonnord, chef du projet Simulation Numérique et Informatique au CEA/DAM.

Sites des entreprises citées :
http://www-dam.cea.fr/index.asp
http://www.bull.com/fr/

Jean-François Prevéraud

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

« Implant Files » : pourquoi les implants médicaux sont dans la tourmente

« Implant Files » : pourquoi les implants médicaux sont dans la tourmente

C'est un nouveau scandale sanitaire. Après l'affaire des implants mammaires « PIP », une enquête du[…]

IRT Saint-Exupéry : les nouvelles plateformes technologiques opérationnelles

IRT Saint-Exupéry : les nouvelles plateformes technologiques opérationnelles

Drone à hydrogène : le rêve de deux start-up françaises

Drone à hydrogène : le rêve de deux start-up françaises

[Photo Tech] L’impression 3D mobile de bâtiments

[Photo Tech] L’impression 3D mobile de bâtiments

Plus d'articles