Nous suivre Industrie Techno

Ils s'équipent

Industrie et Technologies
Voici quelques exemples de sociétés qui viennent de compléter l’équipement de leurs bureaux d’études. Leurs responsables nous expliquent leurs motivations. Cette semaine : VAI Clecim ; PSA ; Shanghai Automotive Indus

VAI Clecim retient Solid Edge

La société VAI Clecim installée à Saint-Chamond et Montbrison est spécialisée dans les équipements pour la sidérurgie. Forte de plus de 3 300 personnes répartis dans le monde, elle est un leader mondial dans les domaines de l'ingénierie et des implantations de sites traitants le fer, l'acier et l'aluminium.

En 2002, elle a souhaité passer du 2D au 3D, pour gagner en productivité dans la conception de ses machines spéciales et d'équipements plus lourds, comme les laminoirs ou les lignes de parachèvement. Elle a alors opté pour le logiciel Solid Edge d'EDS PLM Solutions, après avoir évalué plusieurs autres systèmes de CAO. Elle vient aujourd'hui d'étendre son parc en achetant 41 licences supplémentaires et pense atteindre les 75 postes avant fin 2003.

Solid Edge a été retenu pour ses performances en conception, notamment dans la prise en compte des grands assemblages et la production des plans, ainsi que pour sa facilité d'approche et son ergonomie qui ont permis aux utilisateurs de le prendre en main très rapidement.

'La création des plans d'assemblages complexes est un réel challenge. Solid Edge est très rapide dans ce domaine. Nous pouvons avoir à produire plus de 5 000 plans pour un projet pouvant contenir 50 000 pièces. A ce titre, la productivité du processus de mise en plan de Solid Edge a un impact majeur et positif pour nos clients ', souligne Christophe Furgerol, le responsable CAO.

Dès 2002 les premiers résultats ont été encourageants : ' Solid Edge nous a permis de respecter les budgets initiaux que nous nous étions fixés dans la réalisation de nos projets. En effet, lors de la mise en place de ce logiciel les budgets avaient été calculés sur la base de notre CAO 2D. Bien qu'une partie de ces projets aient été finalement réalisés sous Solid Edge avec des utilisateurs récemment formés, nous avons su respecter nos budgets initiaux. C'est une performance intéressante qui nous laisse envisager un gain de productivité assez significatif dans un avenir proche '.

' La migration vers Solid Edge s'est faite sans soucis particuliers et la phase de formation des utilisateurs a très peu perturbé le travail quotidien et les projets en cours. La formation, ainsi que la mise en place de méthodes de travail adaptées à notre métier ont été la clé de voûte d'une bonne prise en main de Solid Edge '.

Sites des entreprises citées 
http://www.vai.at
http://www.solidedge.fr
http://www.eds.com


 

PSA innove en mécatronique avec Centric

Le groupe PSA retient l'outil Centric Innovation de Centric Software, afin de promouvoir l'innovation dans ses processus de développement produit. Ce logiciel sera utilisé par le département Recherche & Innovation afin d'assurer la simulation mécatronique complète de l'ensemble des systèmes mécaniques et électroniques des véhicules.

'L'adoption de ce logiciel et le partenariat que nous mettons en place avec son éditeur, soulignent notre volonté de renforcer notre compétitivité en privilégiant l'innovation', explique Franck Guillemard, le responsable de l'équipe mécatronique à la Division de la Recherche et de l'Innovation en Automobile du groupe PSA.

Le logiciel servira à conduire la simulation et l'analyse mécatronique complètes des systèmes électromécaniques embarqués. Il offrira également un environnement de collaboration interdisciplinaire pour explorer et valider de nouveaux concepts. Notons que pour cela Centric Innovation communique avec des logiciels de simulation orientés mécatronique comme Matlab et Simulink, afin de synthétiser les résultats dans le contexte de la définition globale du produit.

L'intégration de cet outil par le groupe PSA est un pas de plus dans une démarche qui tend à effectuer une simulation complète, au niveau système, du comportement en temps réel de l'électronique, de l'électromécanique et de la mécanique présente dans les véhicules.

Sites des entreprises citées
http://www.psa-peugeot-citroen.com
http://www.centricsoftware.com

 

Shanghai Automotive Industry adopte Inventor Series

Le constructeur nationalisé chinois d'automobiles, Shanghai Automotive Industry Corp. (SAIC), qui a produit plus de 600 000 véhicules en 2002 dont notamment un dérivé de la Volkswagen Passat, vient d'acheter plusieurs centaines de licences du logiciels Inventor Series auprès d'Autodesk. Si l'on ajoute à cela les licences de logiciels 2D déjà en place, SAIC et ses filiales disposent d'un parc de plus de 1 000 postes CAO .

'L'utilisation d'outils de CAO est pour nous critique afin d'améliorer notre productivité et notre compétitivité ', explique Zhang Chuan Hong, le responsable des systèmes d'information du groupe. Un discours pas très éloigné de celui de ses homologues occidentaux.

'Nous pensons que les logiciels d'Autodesk que nous avons mis en place, couplés aux services offerts par le représentant local cet éditeur, vont nous permettre un retour sur investissement beaucoup plus rapide que celui que nous aurions pu obtenir avec les autres solutions que nous avons évaluées'.

De fait, SAIC entend bien poursuivre ses investissements autour de la solution retenue en diffusant l'utilisation de la CAO dans d'autres parties de son conglomérat (cars, camions, trains, tracteurs, motos…).

Notons aussi que le distributeur local, Dal-leng, assure, en plus du support et de la formation, le développement d'applications spécifiques aux besoins de SAIC.

Sites des entreprises citées
http://www.saisc.com.cn
http://www.autodesk.com

Jean-François Prevéraud

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

« Implant Files » : pourquoi les implants médicaux sont dans la tourmente

« Implant Files » : pourquoi les implants médicaux sont dans la tourmente

C'est un nouveau scandale sanitaire. Après l'affaire des implants mammaires « PIP », une enquête du[…]

IRT Saint-Exupéry : les nouvelles plateformes technologiques opérationnelles

IRT Saint-Exupéry : les nouvelles plateformes technologiques opérationnelles

Drone à hydrogène : le rêve de deux start-up françaises

Drone à hydrogène : le rêve de deux start-up françaises

[Photo Tech] L’impression 3D mobile de bâtiments

[Photo Tech] L’impression 3D mobile de bâtiments

Plus d'articles