Nous suivre Industrie Techno

Ils s’équipent : R-Design Studio conçoit ses voitures miniatures avec Alias et Inventor

Jean-François Preveraud
Ils s’équipent : R-Design Studio conçoit ses voitures miniatures avec Alias et Inventor

De vrais bolides dépassant les 100 km/h.

© DR

Un fabricant hongrois de voitures radiocommandées utilise des méthodes et des outils similaires à ceux des constructeurs automobiles pour créer ses modèles.

La société hongroise R-Design Studio, fondée en 2006, utilise les logiciels Inventor et Alias d’Autodesk pour concevoir des voitures radiocommandées, commercialisées sous la marque Nimrod Racing. Celles-ci sont sont des reproductions à l’échelle du 1/10e d’icônes automobiles : Aston Martin DB5 ; BMW 327 ; Corvette Manta Ray ; Ferrari 250GTO ; Jaguar Type E ; Mercedes 300SL ;Porsche 356A…

Ces voitures sont équipées de moteurs électriques et de trains roulants leur permettent d’atteindre les 110 km/h. Outre la quinzaine de carrosseries disponibles, la gamme comporte pas moins de 800 pièces spécifiques. Alias est utilisé pour la création des carrosseries, alors qu’Inventor sert à la conception des pièces mécaniques : châssis ; supports moteurs ; bras de suspension ; engrenages…

« Nous concevons de véritables voitures en miniature, et grâce à la facilité de communication entre Alias et Inventor nous pouvons mener de front la conception de la carrosserie et de la mécanique qu’elle abrite », explique Andras Szasz, responsable du bureau d’études de R-Design Studio. « Nous pouvons ainsi facilement vérifier les interférences et y remédier. Ces véritables prototypes numériques nous permettent aussi de visualiser et de simuler nos projets avant de réaliser le moindre prototype physique ».

Les outils d’analyse par la méthode des éléments finis d’Inventor sont largement mis à contribution pour développer le châssis, qui doit combiner grande résistance et légèreté. « Nous utilisons ces outils pour valider notamment la résistance et la rigidité des bras d’ancrage des amortisseurs. Ils doivent être capables de supporter les efforts lors de la réception au sol après un saut. Mais s’ils sont trop lourds la voiture sera déséquilibrée et instable à conduire. Les outils de simulation nous permettent donc de choisir les géométries et les matériaux les plus adaptés, afin de trouver le bon compromis entre résistance et réduction de masse ».

Grâce à cette démarche, R-Design Studio créé actuellement plus de 90 % de ses pièces sans avoir recours au prototypage physique, ce qui lui a permis de réduire ses cycles et coûts de développement.

Jean-François Prevéraud

Pour en savoir plus : http://www.r-design.hu & http://www.nimrod-racing.net & http://www.autodesk.fr 

Pour voir l'interview vidéo de Andras Szasz, cliquez ici.
 

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

[Exclusif] « La Fédération hospitalière de France planche sur un respirateur rapidement industrialisable », annonce Enguerrand Habran, son directeur de l'innovation

[Exclusif] « La Fédération hospitalière de France planche sur un respirateur rapidement industrialisable », annonce Enguerrand Habran, son directeur de l'innovation

Face à la pénurie de respirateurs artificiels qui guette les hôpitaux français, le Fonds de dotation de la[…]

25/03/2020 | SantéCovid-19
Hydrogène, batterie et moteur de fusée imprimé en 3D… les meilleures innovations de la semaine

Hydrogène, batterie et moteur de fusée imprimé en 3D… les meilleures innovations de la semaine

Avec Modalis², l’Ifpen veut développer la boîte à outils numériques des batteries du futur

Avec Modalis², l’Ifpen veut développer la boîte à outils numériques des batteries du futur

Pour bien commencer la semaine : Chez Renault, un jumeau numérique pour optimiser la production

Pour bien commencer la semaine : Chez Renault, un jumeau numérique pour optimiser la production

Plus d'articles