Nous suivre Industrie Techno

Ils s’équipent du 24/09/2009

Jean-François Preveraud

Sujets relatifs :

, ,
Voici quelques exemples de sociétés qui viennent de compléter l’équipement PLM de leurs bureaux d’études. Leurs responsables nous expliquent leurs motivations. Cette semaine : Sapa ; Cisco Consumer Business Group ; NKK Switches.

Sapa gère mieux ses profilés avec Teamcenter

Sapa, le premier producteur mondial de profilés extrudés en aluminium, ainsi que des composants et des systèmes à base de profilés, et des échangeurs de chaleur composés de bandes d'aluminium, a choisi le logiciel Teamcenter de Siemens PLM Software comme solution PLM globale. Sapa prévoit de déployer progressivement 500 licences de Teamcenter dans ses différents sites, situés dans le monde entier.

« Siemens PLM Software nous offre l'occasion d'investir dans une nouvelle solution professionnelle dédiée au développement de nos produits. Cela va renforcer notre avantage concurrentiel et nous aidera à poursuivre notre croissance », estime Jörgen Mähler, responsable de la gestion des données produit chez Sapa. 


                                                            


Teamcenter permettra à Sapa de collaborer efficacement en partageant les informations relatives à la conception et aux produits dans l’ensemble de ses centres de conception répartis dans le monde entier. Toutes les données de Sapa seront ainsi gérées avec Teamcenter comme solution PLM unique.

Sites des entreprises citées :
http://www.sapagroup.com
http://www.siemens.com/plm/


Cisco créé ses prototypes avec une imprimante 3D de Z Corporation

Souhaitant bénéficier de l’école scandinave de design, Cisco Consumer Business Group, qui développe des routeurs sans fil, des passerelles multimédia et des systèmes audio sans fil domestique, a choisi d’établir un Centre de Conception européen à Copenhague, au Danemark. La société y poursuit la vénérable tradition du design scandinave : fonctionnel ; minimaliste ; esthétique et de prix abordable.

En effet, à mesure que ces dispositifs se démocratisent ils s’infiltrent plus profondément dans nos domiciles, passant du “bureau où se trouve l’ordinateur” à la salle de séjour. Ils doivent donc être esthétiquement plaisants avec des lignes plus élégantes et plus sobres, tout en augmentant la connectivité, la fiabilité et en procurant un fonctionnement intuitif. Rendre des objets fonctionnels plus simples et plus beaux est donc le défi auxquels les ingénieurs et designer de Cisco sont confrontés chaque jour.


                                       


Malgré les moyens de conception numérique évolués, les ingénieurs et designers ont toujours besoin de disposer de prototypes, afin de ‘‘sentir physiquement’’ les proportions de leurs créations et de s’assurer que la forme s’adapte par la suite à la fonction et réponde aux critères de qualité du groupe. Des prototypes qu’il faut modifier ou reconstruire suivant les évolutions demandées.

Mais la réalisation artisanale de ces prototypes traditionnels prend du temps et revient cher. Le défi est donc de maintenir des normes esthétiques élevées tout en respectant des dates limites impératives dans le commerce hautement compétitif de l’électronique grand public.

D’où le recours de plus en plus fréquent au prototypage rapide. Mais la plupart des technologies de prototypage rapide automatisé reviennent tout aussi cher et doivent être externalisées, ce qui allonge les délais et complexifie le procédé.

Pour éviter cela, Cisco Consumer Business Group a fait appel à la technologie d’impression 3D de Z Corporation, avec sa ZPrinter 450, pour créer rapidement et de façon peu coûteuse le modèle dont elle a besoin. Cette imprimante 3D crée des objets physiques à partir de données de CAO 3D d’une façon très similaire à celle dont une imprimante 2D crée des documents à partir d’un logiciel de traitement de texte. Le ZPrinting produit des prototypes 3D en l’espace de quelques heures au lieu de semaines pour les prototypes réalisés artisanalement et pour un cinquième du coût.

« Les proportions et l’ergonomie ont une importance primordiale dans nos produits, et pourtant bien trop de designers se fient aux seuls écrans informatiques pour évaluer leurs conceptions », estime Eskild Hansen, chef du centre européen de conception de Cisco. « Avec notre approche stratégique de la conception, nous dépendons des prototypes physiques et de la ZPrinter 450 pour chaque revue de projet, et ce à la fois localement et globalement, de concert avec nos partenaires de conception aux États-Unis. Le ZPrinting est une façon aisée et efficace de mener une revue de conception productive globale ».

Cisco utilise la ZPrinter 450 pour créer en moyenne 10 modèles par semaine, aux fins de revues de projets. Les modèles sont imprimés directement à partir de fichiers CAO 3D issus de SolidWorks qui sont fournis par les concepteurs de Cisco répartis dans le monde entier.

Les concepteurs se passent les modèles résultants entre eux, ils les marquent au crayon, affinent leurs conceptions sous SolidWorks, impriment de nouveaux modèles et répètent le cycle en fonction des besoins. « Nous obtenons des prototypes rapidement et nous les peaufinons tout aussi rapidement, au besoin nous en créons de nouveaux ce qui nous permet d’améliorer nos concepts sans allonger les délais. L’impression 3D est maintenant un élément primordial de notre stratégie de développement de produits ».

Sites des entreprises citées :
http://www.cisco.com
http://www.zcorp.com/en/home.aspx


NKK Switches met en ligne son catalogue 3D avec Cadenas

La société américaine NKK Switches est une référence de fiabilité depuis plus d'un demi-siècle en matière d'interrupteurs éclairés, miniature, spéciaux ou programmables.

« Afin d’aider nos clients à intégrer nos produits dans leurs projets, nous leur proposons maintenant la quasi-totalité de notre catalogue en 3D en ligne », explique Tim Carlson, spécialiste produit chez NKK Switches.

Les modèles CAO 3D des produits NKK permettent aux concepteurs de télécharger et d'intégrer rapidement des modèles complexes dans leurs projets pour un coût nul. Leur productivité est améliorée, car ils ne redessinent plus des composants standard. 



                                                         

NKK Switches collabore avec Cadenas depuis l'année dernière pour la création de modèles CAO de la plupart de ses interrupteurs. Près de 90 % des interrupteurs à basculement, rotatifs, boutons-poussoirs et autres lignes de produits de commutation sont ainsi disponibles en 3D. Les modèles CAO 3D sont téléchargeables dans une variété de formats, incluant Catia, I-Deas, Inventor, Pro/Engineer, SolidWorks et Unigraphics, ainsi que dans les formats d'échange standard comme STEP, IGES, SAT, etc.

Un configurateur en ligne permet de représenter des millions de configurations en fonction des tailles, caractéristiques, éléments et couleurs recherchés par les clients. Une fois le produit sélectionné, le catalogue 3D génère un composant CAO natif de haute qualité - qui comprend la référence exacte du produit NKK - qui peut ensuite être téléchargé par le dessinateur.

Le catalogue 3D de NKK Switches est disponible à partir du site du fabricant, ainsi que sur différents portails comme Autodesk Supplier Content Center et Machine Design Magazine CAD library. Enfin, les plans 3D des produits NKK sont également disponibles dans la bibliothèque et le gestionnaire de composants PARTsolutions.

Sites des entreprises citées :
http://www.nkkswitches.com
http://www.cadenas.fr

Jean-François Prevéraud

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

« Implant Files » : pourquoi les implants médicaux sont dans la tourmente

« Implant Files » : pourquoi les implants médicaux sont dans la tourmente

C'est un nouveau scandale sanitaire. Après l'affaire des implants mammaires « PIP », une enquête du[…]

IRT Saint-Exupéry : les nouvelles plateformes technologiques opérationnelles

IRT Saint-Exupéry : les nouvelles plateformes technologiques opérationnelles

Drone à hydrogène : le rêve de deux start-up françaises

Drone à hydrogène : le rêve de deux start-up françaises

[Photo Tech] L’impression 3D mobile de bâtiments

[Photo Tech] L’impression 3D mobile de bâtiments

Plus d'articles