Nous suivre Industrie Techno

Ils s’équipent du 01 octobre 2009

Jean-François Preveraud

Sujets relatifs :

, ,
Voici quelques exemples de sociétés qui viennent de compléter l’équipement PLM de leurs bureaux d’études. Leurs responsables nous expliquent leurs motivations. Cette semaine : Mickaël Peyroche ; Mimos ; Eldo S.r.l.

Mickaël Peyroche se découvre une nouvelle vocation avec SolidWorks

Passionné de mécanique, Mickaël Peyroche, 27 ans, a conçu un modèle de moto en 3D en modélisant chaque pièce avec SolidWorks Education Edition. Après avoir passé un bac professionnel et être entré dans la vie active, il reprend des études pour obtenir un BTS de plasturgie.

C’est au court de cette formation qu’il a découvert le logiciel de conception 3D SolidWorks qu’il n’avait jusqu’alors jamais utilisé. « Cela a été une révélation », explique-t-il. « J’avais des idées plein la tête, je suis un passionné de mécanique et je découvrais que je pouvais, avec un logiciel de CAO 3D simple et intuitif, aller jusqu’au bout de mon imagination ». Après quelques heures de formation sur SolidWorks Education Edition, Mickaël Peyroche s’investit, après ses heures de cours, dans la création en 3D de la moto de ses rêves. « Au début je pensais ne concevoir que le moteur. Puis, comme cela s’est fait sans grande difficulté, j’ai décidé d’aller au bout du projet et de concevoir une moto complète ».
 

                                                  


Grâce à SolidWorks, Mickaël Peyroche modélise chaque pièce séparément, pouvant ainsi l’optimiser et changer sa forme à l’infini. L’assemblage se fera à la fin et tout de suite après, notre étudiant réalise un rendu réaliste de la moto qu’il va envoyer à divers magazines.

« Cette aventure a été bénéfique pour moi à plus d’un titre. J’ai découvert un logiciel de CAO 3D qui me libérait de toutes contraintes techniques en me permettant d’explorer toutes les facettes de ma créativité », confie Mickaël Peyroche. « J’ai pu ainsi, avec une formation initiale de 4 heures par semaine dispensée par le CFA et complétée par une auto-formation le soir après les cours, faire de mon rêve une réalité. Réalité qui, a priori, intéresse non seulement des amateurs de moto comme certains journalistes de la presse spécialisée, mais également des industriels. Et surtout, je me suis fixé un nouvel objectif professionnel plus en adéquation avec ma créativité. SolidWorks m’a vraiment permis de ‘‘jouer’’ au concepteur pendant quelques mois, de modéliser des pièces, de les modifier, de les assembler, de visualiser mon projet grâce au rendu réaliste, bref de créer une moto entièrement en réalité virtuelle simplement et intuitivement, sans avoir besoin d’une formation de base importante. Aujourd’hui je sais que je veux en faire mon métier ».

Mickaël Peyroche a été cité en exemple dans quelques magazines spécialisés dans le monde de la moto, il a trouvé une société qui souhaite industrialiser sa création, KMP, et une autre, SD3D, qui en a déjà fait un prototype, mais surtout, il a trouvé sa vocation. En effet, l’année prochaine cet étudiant en plasturgie va changer d’orientation puisqu’il a choisi de passer une licence de concepteur 3D, un nouveau métier plus adapté à ses rêves et à ses aspirations professionnelles.

Sites des entreprises citées :
http://www.solidworks.fr


Mimos adopte les outils de test de Mentor Graphics

Le centre de conception malais Mimos adopte les solutions de test de silicium TestKompress et DFTAdvisor de Mentor Graphics, pour la conception et la fabrication de circuits en technologies 90 nm, 65 nm, 45 nm et 32 nm.

Mimos développe des plates-formes technologiques qui peuvent être transformées en circuits spécialisés par les industriels locaux. Un de ses points forts est le design-for-test (DFT), un challenge important pour l’ensemble des acteurs mondiaux de la conception de circuits intégrés.

« Nous avons choisi les outils de test de Mentor Graphics pour leurs performances qui sont au meilleur du marché, telle que leur capacité à réaliser des tests à vitesse nominale avec une forte compression des vecteurs de test et une forte couverture de test, même avec les géométries de circuits intégrés les plus fines », explique Thillai Raj, vice-président en charge de l’ingénierie. « Nous allons travailler de manière très proche avec Mentor pour disséminer les meilleures pratiques de test vers l’ensemble des industriels malais du circuit intégré ». Une manière de transférer les meilleures technologies vers les industries émergentes.

Sites des entreprises citées :
http://www.mimos.my
http://www.mentor.com


Eldo suit le développement de ses collections avec Enovia

La société italienne Eldo S.r.l., basée à Florence, a choisi la solution Enovia Apparel Accelerator for Design & Development de Dassault Systèmes pour mettre rapidement sur le marché de nouvelles gammes de vêtements en jean commercialisées sous la marque Freesoul.

Lancée en 1994, Freesoul est l’une des premières marques européennes de denim. La société crée et vend des vêtements en jean (pantalons, jupes, robes, tops, vestes, maille et accessoires) aux boutiques indépendantes et grandes enseignes dans plus de 25 pays à travers le monde. 


                                                    


La solution Enovia Apparel Accelerator va permettre à Freesoul de suivre ses produits avec une efficacité accrue et à un coût optimisé, du design à la boutique, pour offrir aux consommateurs, le meilleur produit au meilleur moment.

« Les employés de Freesoul sont des gens passionnés, dont la vocation est de proposer aux clients les toutes dernières tendances de la mode. Pour saisir les opportunités relativement brèves qui se présentent en magasins, nous allons utiliser la solution Enovia Apparel Accelerator pour améliorer la collaboration avec nos centres de production et nos fournisseurs à travers le monde. Ils pourront ainsi rester à la pointe des tendances et répondre aux exigences de délais de mise sur le marché », explique Ernesto Barbieri, CEO de la société Eldo.

Basée sur l’architecture V6 de Dassault Systèmes, la solution Enovia Apparel Accelerator for Design & Development peut être déployée en quelques semaines et intègre les meilleures pratiques de l’industrie dans le domaine de la conception de vêtements : processus de travail prédéfinis ; modèles de données industriels spécifiques ; comptes-rendus ; interfaces utilisateurs à base de rôle et fonctions de gestion documentaire. L’utilisation de cette solution PLM immédiatement opérationnelle va permettre à Freesoul de réduire les délais de développement d’échantillons et d’étoffer les options saisonnières, tout en donnant à la société la possibilité de collaborer avec ses fournisseurs à travers le monde et de suivre les prix pour maîtriser les coûts et augmenter les marges.

Sites des entreprises citées :
http://www.freesoulworld.com
http://www.3ds.com/fr/

Jean-François Prevéraud

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Le design génératif offre une cure de jouvence au minibus Volkswagen

Le design génératif offre une cure de jouvence au minibus Volkswagen

Le constructeur automobile Volkswagen et l'éditeur de logiciel de CAO Autodesk ont travaillé ensemble pour moderniser le design du[…]

Vers le prototypage fonctionnel

Vers le prototypage fonctionnel

Qui est Cobot ++, le puissant robot collaboratif que développe l’IRT Jules Verne pour Airbus ?

Qui est Cobot ++, le puissant robot collaboratif que développe l’IRT Jules Verne pour Airbus ?

Cinq innovations de production développées à l'IRT Jules Verne

Cinq innovations de production développées à l'IRT Jules Verne

Plus d'articles