Nous suivre Industrie Techno

Ils s’équipent : BMW Oracle Racing prend le large avec PTC

Jean-François Preveraud

Sujets relatifs :

, ,
Ils s’équipent : BMW Oracle Racing prend le large avec PTC

Optimiser chacun des composants pour affiner les performances de l'ensemble.

© DR

BMW Oracle Racing a remporté la 33e édition de la Coupe de l’America avec l’aide de ses ingénieurs, qui utilisaient Pro/Engineer et Windchill PDMLink pour optimiser le bateau à travers un réseau de concepteurs répartis dans le monde entier.

L'équipe BMW Oracle Racing qui a remporté la 33e Coupe de l'America avec un multicoque conçu et optimisé avec Pro/Engineer et Windchill PDMLink, renouvelle son partenariat avec PTC .

C'est une équipe multidisciplinaire et internationale (basée aux USA, en Europe et en Nouvelle Zélande), placée sous la direction de Mike Drummond et Ian Burns, réunissant plus de 30 concepteurs de yachts et spécialistes des multicoques qui avait développé, en seulement huit mois, un trimaran de 90 pieds (34 mètres) en fibre de carbone, qui peut être équipé d'un mât classique à voiles légères, ainsi que d'un immense mât-aile culminant à plus de 220 pieds (68 mètres) au-dessus du pont.

BMW Oracle Racing est membre du Performance Partner Program de PTC, qui soutient depuis 12 ans des équipes de compétition leader, ainsi que des sociétés fer de lance aux produits fortement novateurs. Les solutions PTC avaient déjà servi à la conception des bateaux de la Coupe de l'America en 2003, ainsi qu'à leur adaptation pour les éditions 2005 et 2007 de la compétition.

Les spécialistes de la conception mécanique de l’équipe BMW Oracle Racing ont choisi de continuer à utiliser les logiciels PTC pour optimiser leur bateau. « Rendre la structure et les composants aussi légers et solides que possible est toujours un défi essentiel dans la conception et dans la construction d'un bateau de compétition », explique Mike Drummond, coordinateur de conception chez BMW Oracle Racing.

« Ce projet de multicoque constituait un défi de taille car la majorité des composants étaient totalement nouveaux, ce qui ne nous permettait pas de bénéficier de plusieurs années d'optimisation. Jamais auparavant, nous n'avions vu des charges de cette ampleur dans des composants. Notre objectif principal était de créer des composants structurellement sains, en un minimum de temps de conception et de développement. Dans cette optique, l'avantage principal de Pro/Engineer de PTC était l'utilisation de modèles paramétriques de yachts et de composants d'un bout à l'autre du processus de conception. Grâce à cette technologie, les systèmes et composants auxiliaires s'adaptent automatiquement à la moindre modification. Windchill PDMLink a également joué un rôle clé dans ce projet, en permettant à nos équipes de conception, disséminées aux États-Unis, en France, en Espagne et ailleurs, d'avoir accès à la version actuelle des données de CAO et de projet, 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7 ».

Jean-François Prevéraud

Pour en savoir plus : http://bmworacleracing.com & http://www.ptc.com
 

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

« Implant Files » : pourquoi les implants médicaux sont dans la tourmente

« Implant Files » : pourquoi les implants médicaux sont dans la tourmente

C'est un nouveau scandale sanitaire. Après l'affaire des implants mammaires « PIP », une enquête du[…]

IRT Saint-Exupéry : les nouvelles plateformes technologiques opérationnelles

IRT Saint-Exupéry : les nouvelles plateformes technologiques opérationnelles

Drone à hydrogène : le rêve de deux start-up françaises

Drone à hydrogène : le rêve de deux start-up françaises

[Photo Tech] L’impression 3D mobile de bâtiments

[Photo Tech] L’impression 3D mobile de bâtiments

Plus d'articles