Nous suivre Industrie Techno

Ils ont fait la technologie en 2014 : en juillet, Jacques Lewiner de Sculpteo noue un pacte avec Amazon

Jean-François Prevéraud

Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

Ils ont fait la technologie en 2014 : en juillet, Jacques Lewiner de Sculpteo noue un pacte avec Amazon

© E. Flogny

Jacques Lewiner est le plus gros déposant de brevets privés. À son actif, plus de mille dossiers ! Parmi eux, celui de la Livebox, déposé au début des années 2000... Aujourd'hui, ce sont des millions de foyers à travers l'Europe qui sont équipés d'une box.

En juillet, Sculpteo, co-fondée par Eric Careel, Clémet Moreau et Jacques Lewiner, s’associe avec Amazon.

Son invention trône dans de nombreux foyers français. À travers la Livebox, il a apporté Internet dans toute l'Europe à des millions d'individus. Jacques Lewiner est un inventeur autant qu'un entrepreneur. La success story de la Livebox illustre bien la démarche de ce chercheur français, lauréat de l'Académie des Sciences, membre de l'Académie de Technologies depuis 2005 et directeur scientifique honoraire de l'ESPCI ParisTech, où il enseigne désormais la propriété intellectuelle, après avoir longtemps enseigné la physique des solides et l'électromagnétisme. C'est à l'ESPCI, au cœur du quartier du Val-de-Grâce à Paris, que l'aventure de la Livebox commence, au début des années 2000. Aux côtés d'Éric Carreel, un étudiant passionné de télécommunications, Jacques Lewiner lance la start-up Inventel. Pour cet entrepreneur, - qui au fil de son parcours a créé des sociétés comme Finsécur, Roowin en chimie fine, Cytale, Cytoo en biologie cellulaire, Sculpteo (toujours avec Eric Careel) -, la science est source d'idées et une idée doit se traduire en produit. Un produit qui simplifie la vie de l'utilisateur final. « Il faut fabriquer un produit simple à utiliser, pas un produit pour technophile », affirme le chercheur, assis derrière un large bureau où s'enchevêtrent un boîtier de détecteur de fumée, un téléphone au design épuré et un Tam-Tam suranné. Le passé et le futur se côtoient, preuve de la curiosité et des travaux éclectiques de cet inventeur prolifique.

Valoriser le fil du téléphone

Avant de devenir un tremplin pour la Livebox, la société Inventel a donné naissance au pager Tam-Tam. « Ça a été un décollage exceptionnel. On a appris à la dure le travail d'industriel, dit Jacques Lewiner. On vendait des dizaines de milliers de produits ». Mais le succès de cet outil de radio-messagerie s'avère aussi foudroyant que fugace. « On s'est vite rendu compte que le produit était fragile. La téléphonie mobile est arrivée, et les opérateurs ont compris qu'il fallait changer de business model, aller vers un téléphone peu cher, dont le prix bas est compensé par des contrats d'abonnement », explique-t-il, didactique. Il choisit ses mots avec précision, rigoureux sur la chronologie et l'enchaînement des événements. Le monde des télécommunications entre dans une course effrénée. Le Tam-Tam est relégué au placard, les téléphones perdent leur fil, Inventel, piloté par Jacques Lewiner et Éric Carreel, prend le virage de l'Internet. « On a eu cette vision : un jour il y aura une passerelle qui connectera une maison avec les objets extérieurs. Cet ensemble d'objets (télévision, téléphone, ordinateur) allait être connecté via un fil téléphonique à l'extérieur. L'idée a été de valoriser le fil du téléphone ».

2000 : le Wi-Fi impose un virage stratégique

Jacques Lewiner et son équipe commencent à développer une première passerelle, au début des années 2000, autour de la norme Bluetooth. Rapidement, la montée de la norme 802.11 Wi-Fi, boostée par les États-Unis, oblige le chercheur à changer de stratégie. « On s'est dit qu'avec le bluetooth, on était en train de foncer dans le mur. Ça n'a pas été facile d'expliquer ce changement de stratégie aux ingénieurs, mais les Américains poussaient la norme Wi-Fi. On a donc décidé de prendre le virage en développant une base ADSL-Wi-Fi. Dans le même temps, nous avons changé le nom de la société pour Inventel, Wireless Magic ». Basé sur Linux, le premier modem intègre un point d'accès bi-mode (à la fois bluetooth et Wi-Fi), un routeur, un pare-feu et deux ports USB. Dans la droite ligne de la politique de l'inventeur, le modem se veut facile d'utilisation. Son design est pensé pour s'intégrer dans l'habitat. Dessiné par Boris Gentine, il ressemble à un livre, posé sur la tranche ou à plat. « À côté des géants et des industriels des télécommunications, nous étions peut-être un peu moins compétents sur chaque composant technique, mais nous avions un produit cohérent ». Malgré cette cohérence, le modem ne rencontre pas aussitôt l'engouement des opérateurs. « On a eu du mal à les convaincre. Mais Xavier Niel a sorti la Freebox, et dès le lendemain nous avons livré la première Livebox, la XTense de Wanadoo. Nous sommes alors devenus numéro 1 de la box ». Le modem est distribué en Europe et en Afrique à travers les opérateurs locaux. Fin 2009, le parc s'établit à 8,8 millions de Livebox.

Fin de l'aventure : la Livebox s'émancipe de son créateur

Pour Jacques Lewiner, la fin de l'aventure commence en 2005, quand les opérateurs exigent la vente des droits de propriété intellectuelle d'Inventel. « Nous avons été confrontés à un problème bien français », estime l'inventeur. « Les opérateurs ont décrété qu'Inventel était trop petite par rapport à l'importance du produit dans le marché des télécommunications ». La société est cédée à Thomson. Pendant trois ans, Jacques Lewiner et son équipe continuent à accompagner le développement de la Livebox. Depuis son lancement par Inventel, le modem a peu évolué et s'est imposé en leader devant Sagem et la Freebox. « Tant que Sagem était notre concurrent, nos clients voulaient des box Inventel », se remémore Jacques Lewiner. Comme le font souvent les technologies révolutionnaires, la Livebox s'est émancipée de son créateur. Surveillé depuis le bord de sa fenêtre par une rangée de jouets, Jacques Lewiner continue de son côté à transformer inlassablement des idées en produits.

Sophie Eustache

La box qui simplifie la vie

Lancée par Inventel en 2002, la Livebox est un appareil qui sert de modem ADSL et de routeur Ethernet et Wi-Fi. La première version intègre aussi bien la norme 802.11 Wi-Fi que la norme Bluetooth. Depuis son lancement en 2002, la box a connu peu d'évolution, et s'est simplifiée au fil du temps. Le Bluetooth disparaît de la deuxième version, car il entraîne des interférences avec le Wi-Fi. Elle intègre un routeur, un serveur DHCP et un pare-feu. Elle est dotée d'une mémoire flash de 78 Mo et d'une SDRAL de 16 Mo, ainsi que de ports pour la connexion Ethernet LAN, pour la connexion ADSL et ports USB. La box intègre aussi des composants de sécurité, grâce au pare-feu mais aussi aux exigences de l'authentification par clé de cryptage WPA, notamment.

 

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Des cristaux pour remplacer les terres rares

Fil d'Intelligence Technologique

Des cristaux pour remplacer les terres rares

Des chercheurs rennais ont mis au point une nouvelle approche pour concevoir des cristaux liquides qui émettent dans le rouge et[…]

L'âge d'or du Lidar

L'âge d'or du Lidar

4 technos pour toucher la réalité virtuelle du bout des doigts

4 technos pour toucher la réalité virtuelle du bout des doigts

Composants intelligents : comment limiter la consommation énérgétique?

Analyse

Composants intelligents : comment limiter la consommation énérgétique?

Plus d'articles