Nous suivre Industrie Techno

« Il y a eu une vraie prise de conscience »

« Il y a eu une vraie prise de conscience »

Mariya Gabriel, la commissaire européenne au Numérique.

© J. Jacquemart

Selon la commissaire européenne au Numérique, les conditions sont réunies pour mener à bien le projet de la machine exaflopique. Et promouvoir les usages de la simulation.

Quelles sont vos ambitions pour l’Europe du calcul ?

Notre ambition est très claire : nous aurons une machine exaflopique européenne d’ici à 2022-2023. Pour y parvenir, nous devrons travailler durement, mais nous avons déjà bien commencé. En un an, nous avons obtenu un budget de 1 milliard d’euros, issus à parts égales de la Commission européenne et des États membres. De plus, nous avons créé EuroHPC, une initiative commune que nous avons dotée d’une entité juridique pour faciliter son fonctionnement. En novembre 2018, le conseil de direction d’EuroHPC a tenu sa première réunion avec les représentants désignés des États membres. Il dispose désormais des moyens qui lui sont nécessaires afin d’avancer.

En quelques mois, le nombre d’États représentés dans EuroHPC est passé de 7 à 25. Comment expliquez-vous cet engouement ?

Il y a eu une vraie prise de conscience sur le fait que nous devions mener une action commune et non pas laisser agir les seuls États avancés dans ce domaine. Nous devons faire en sorte que tous les États de l’Union participent. Il fallait aussi inclure dès le départ les PME, leur assurer un accès au calcul. Ce fut un message très fort.

L’effort sur la recherche, dans le cadre d’Horizon 2020, permettra-t-il de faire émerger les champions industrielsdont l’Europe du calcul manque encore ?

L’Europe a pris du retard, c’est vrai, mais il n’est pas trop tard. Nous avons des ressources et des atouts qui nous permettront de revenir rapidement dans la course. Notre effort budgétaire est conséquent, dans un contexte où de nombreuses priorités nouvelles, telle que la sécurité, les migrations et la défense, sont apparues. Le budget consacré au numérique pour la période à venir est en augmentation de 98 %. Il ne s’agit pas seulement d’Horizon 2020, mais aussi du programme Europe Numérique, doté de 9,2 milliards d’euros, dont 2,8 milliards d’euros dédiés aux supercalculateurs.

Outre ce volet recherche et infrastructures, que peut faire l’Europe pour inciter les entreprises à utiliser la simulation ?

EuroHPC représente un effort très important, mais ce n’est pas seulement un effort budgétaire. Nous souhaitons mettre en commun des ressources pour construire un véritable réseau via le Digital innovation hub. Cette initiative prévoit un centre d’innovation dans chaque région européenne afin de travailler en réseau, d’éviter les doublons et de pouvoir identifier rapidement les bonnes pratiques, les faire passer à l’échelle et leur donner de la visibilité.

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

« Signify veut proposer ses solutions LiFi à l’industrie »

« Signify veut proposer ses solutions LiFi à l’industrie »

Signify, ex-Philips Lighting, a réuni mardi 18 juin 2019 une cinquantaine de journalistes au High Tech Campus d’Eindhoven, aux Pays-Bas,[…]

Circuit de chaleur, 3IA Grenoble, Ghryd ... les meilleures innovations de la semaine

Circuit de chaleur, 3IA Grenoble, Ghryd ... les meilleures innovations de la semaine

Académiques et industriels lancent à Grenoble l’institut 3IA dédié à l’intelligence artificielle

Académiques et industriels lancent à Grenoble l’institut 3IA dédié à l’intelligence artificielle

Jeux vidéo : Facebook crée un avatar à votre image

Focus

Jeux vidéo : Facebook crée un avatar à votre image

Plus d'articles