Nous suivre Industrie Techno

Il crée des yeux en diamant

OLIVIER JAMES redaction@industrie-technologies.com
Ingénieur à l'Esiee, Lionel Rousseau a mis au point un implant rétinien à base de diamant.

La curiosité ne lui fait pas défaut. Bien au contraire. C'est même ce trait de caractère qui a poussé Lionel Rousseau dans une aventure où son imagination bouillonnante fait des merveilles. Depuis 2007, ce mordu d'électronique de 38 ans est impliqué dans un projet scientifique qui a pour but de rendre la vue aux malvoyants. Rien de moins ! Ingénieur à l'École d'ingénieurs des sciences et technologies de l'information et de la communication (Esiee), à Noisy-le-Grand (Seine-Saint-Denis), il fait équipe avec des membres du CEA-List (Laboratoire d'intégration des systèmes et des technologies) et de l'Institut de la vision. Au coeur de leur innovation encore en phase de test : l'élaboration d'électrodes en diamant dans un implant rétinien. « Ces électrodes font l'interface entre l'électronique et le vivant, résume le lauréat. Elles assurent la transmission des informations entre la puce électronique et les tissus neuronaux. » Le diamant est obtenu à partir de méthane et d'hydrogène sous forme gazeuse, à haute pression et haute température. Le choix de ce matériau conducteur, en lieu et place de métaux, s'explique avant tout par une durée de vie bien plus élevée. Et il est aussi mieux accepté par le corps humain, ce qui évite les risques d'inflammation.

Curieux dès son jeune âge, Lionel Rousseau trouve véritablement sa voie lors de son entrée à l'Esiee pour une formation Bac+3. Il apprend à fabriquer des circuits électroniques et à travailler en salle blanche. Cet amateur de natation et de cyclisme ne manque pas de souffle et décide de compléter ses études par un diplôme d'ingénieur en apprentissage au Cnam puis une thèse de doctorat qui est à l'origine de ses travaux actuels.

Lionel Rousseau a su se tailler une place de premier ordre dans l'équipe qui a mis au point cet implant rétinien. « Lionel, c'est une sorte de Géo Trouvetout, estime Serge Picaud, directeur de recherche à l'Institut de la vision. Dès qu'un problème se pose, tout le monde se tourne vers lui. Il a toujours une solution pour contourner un problème. » Pour preuve : l'une des difficultés dans la conception de l'implant rétinien résidait dans le dépôt du diamant à haute température alors que les supports médicaux souples à base de polymère supportent mal de telles conditions. Il a fait sauter le verrou. « Il a eu l'idée d'inverser le procédé standard en incorporant le polymère seulement après avoir déposé le diamant sur un support transitoire », explique Gaëlle Lissorgues, professeur à l'Esiee.

En remportant ce prix, Lionel Rousseau obtient une reconnaissance à la fois de ses travaux et de sa ténacité.

LES DEUX AUTRES NOMINÉS

David Vissière de Sysnav pour le développement d'un système de géolocalisation à bas coût. Sébastien Bigo d'Alcatel-Lucent Bell labs pour le développement d'une solution de transmission optique à 100 gigabit/s.

vous lisez un article d'Industries & Technologies N°0928

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2010 d'Industries & Technologies

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

LES 3 DIMENSIONS DE Marc Bertin RESPONSABLE DE L'INNOVATION CHEZ OBERTHUR TECHNOLOGIES

LES 3 DIMENSIONS DE Marc Bertin RESPONSABLE DE L'INNOVATION CHEZ OBERTHUR TECHNOLOGIES

De la carte à puce au e-commerce, de la Silicon Valley à Paris, des start-up aux géants industriels... Marc Bertin a roulé sa bosse avant de prendre[…]

01/11/2012 |
LES 3DIMENSIONS de Alexandre Guichard

LES 3DIMENSIONS de Alexandre Guichard

LES 3 DIMENSIONS DE Jérôme Frantz DIRECTEUR GÉNÉRAL DE FRANTZ ELECTROLYSE

LES 3 DIMENSIONS DE Jérôme Frantz DIRECTEUR GÉNÉRAL DE FRANTZ ELECTROLYSE

LES 3DIMENSIONS DE Pascal Mauberger, PRÉSIDENT DU DIRECTOIRE DE McPHY

LES 3DIMENSIONS DE Pascal Mauberger, PRÉSIDENT DU DIRECTOIRE DE McPHY

Plus d'articles