Nous suivre Industrie Techno

IGE+XAO sur la voie du PLM

Industrie et  Technologies

J'ai profité de l'annonce des résultats d'IGE+XAO pour faire un point sur le marché de la CAO-Electrique avec Alain Di Crescenzo, PDG de l'entreprise.

« La CAO-Electrique est maintenant sur le chemin critique du développement de produits de beaucoup d'industriels, c'est pourquoi ils amorcent une évolution du DAO de schémas vers une approche PLM », constate, Alain Di Crescenzo, PDG d'IGE+XAO, leader français du domaine.


Il faut dire qu'une voiture moderne compte de 30 à 100 processeurs reliés aux capteurs, actionneurs et afficheurs par 2 à 4 km de fils électriques, le tout pesant entre 35 et 70 kg. « Et le multiplexage n'y change rien, il permet tout juste de faire face à l'envolée des équipements électriques et électroniques embarqués ». Une situation similaire à ce qui se passe dans le monde de l'aéronautique où la puissance électrique consommée a été multipliée par 4 en 20 ans entre la première et l'actuelle génération de Boeing 737, et où les câblages varient d'un avion à l'autre en fonction des équipements choisis et des services offerts au siége par les compagnies aériennes. Ainsi un avion de ligne embarque aujourd'hui 250 km de câbles pesant 2,5 tonnes et disposant de 10 000 connecteurs. Un jet régional se "contente" de 60 types de câbles différents mesurant tout de même 70 km, alors qu'un petit hélicoptère n'embarque "que" 20 000 câbles mesurant aux alentours de 30 km. « Et l'expérience montre que sur ce marché les clients finaux fixent leurs choix d'équipements le plus tard possible par rapport à la livraison, afin de pouvoir offrir plus de services au siège que leurs concurrents. Et les modifications de dernière minute ne sont pas rares ».

Passer du DAO au PLM

Dans ce contexte les outils traditionnels outils dits de schématique électrique, bien souvent des outils propriétaires sur base Autocad 2D, ne peuvent plus suffire, car ils sont complètement déconnectés des outils de conception 3D. « Notre offre See One Harness Design, qui est totalement compatible avec les offres de maquette numérique 3D de Dassault Systèmes, PTC et Siemens PLM Software, s'intègre parfaitement dans les phases amont des cycles de développement produit des grands industriels, qu'il s'agisse de l'automobile, de l'aéronautique ou des biens de consommation. Elle permet de participer à la définition des architectures fonctionnelle et logique du produit, et d'assurer toute la conception des schémas électriques et des diagrammes de câblage ». La modélisation et le routage des harnais en 3D restant l'apanage des outils de CAO-Mécanique.

Notons aussi que depuis l'acquisition de Compodata en février dernier, IGE+XAO dispose d'outils de configuration de systèmes complexes venant en amont du cycle de développement des circuits, ainsi que d'outils de création de catalogues de composants en ligne dans lesquels on peut piocher tout au long du cycle de développement. Un accord signé en septembre 2006 avec Labinal a conduit quant à lui à la création en joint-venture de EHMS, qui développe la FAO des harnais électriques en aval du cycle.

Reste maintenant la validation des systèmes développés. « Nous y travaillons dans le cadre d'un projet européen EuroSysLib que nous menons avec Airbus et Dassault Systèmes. Il s'agit d'une initiative qui vise à générer des contenus pluri-industriels basés sur des modèles créés à l'aide du langage Modelica et d'en simuler le fonctionnement à l'aide des outils d'Imagine ».

Cette offre PLM See One Harness Design est destinée aux industriels dont les produits intègrent des harnais électriques tels l'automobile, l'aéronautique, le ferroviaire voire certains produits de grande consommation tel l'électroménager. Elle est complétée par des produits plus traditionnels tels See One Manufacturing pour le marché historique d'IGE+XAO dans le domaine des équipements industriels ou See One Construction pour le marché du bâtiment et de l'ingénierie. Mais cette offre logicielle est aussi complétée par une offre de services.

« Nos clients veulent qu'on leur offre de plus en plus de services en allant bien au-delà de la formation et du support par hot line. C'est pourquoi nous avons créé See One Solutions ». Cette structure assure l'intégration des logiciels d'IGE+XAO dans le flot de conception global des clients, tant au niveau méthodologies de travail, qu'intégration informatique, mais elle réalise aussi des développements spécifiques, du support sur site et du conseil à travers S2E Consulting, une structure de 11 personnes mise en place avec Sogeclair. A ce titre, trois personnes sont détachées en permanence chez Airbus, deux en Allemagne et une à Toulouse.

Le chiffre d'affaires réalisé sur l'année fiscale 2007 qui s'est terminée fin juillet a été de 20,52 millions d'euros en hausse de 4,2 %, alors que le résultat net a été de 2,42 M€, en hausse de 17,6 %. La société a aussi accru son trésor de guerre qui atteint maintenant 11,3 M€. « De quoi procéder à quelques acquisitions, si les éventuels vendeurs redeviennent raisonnables quant à leur demandes ». La R&D représente près de 22 % du chiffre d'affaires (4,5 M€), « une part importante rendue nécessaire pour développer sur les quatre dernières années des produits capables de s'intégrer dans une véritable démarche PLM ».

Accompagner les clients à l'export

La base installée d'IGE+XAO compte 48 500 licences réparties chez 26 000 clients, dont 15 000 se trouvent en France. Notons le fort développement à l'exportation dans les dernières années. « Les grands comptes, qui sont présents sur tous les continents, ne peuvent plus se satisfaire d'éditeurs nationaux ou régionaux. Si nous voulons rester dans leur panel de fournisseurs, nous devons les accompagner dans les pays où ils sont présents ». Et de fait IGE+XAO dispose déjà de filiales dans les principaux pays européens (Allemagne, Bulgarie, Espagne, Grande-Bretagne, Italie, Pays-Bas, Pologne, Suisse) mais aussi au Canada, aux USA et plus récemment en Chine. Ces filiales pilotant des distributeurs dans les pays voisins, qui génèrent moins de 10 % du chiffre d'affaires. Notons aussi la création de trois centres de support téléphonique basés en Bulgarie, en Chine et au Mexique permettant de supporter 24 heures sur 24 les produits dans de nombreuses langues. Un quatrième devrait d'ailleurs être ouvert prochainement au Maroc.

Concernant l'avenir, Alain Di Crescenzo est clair : « le marché de la CAO-Electrique est évalué par les experts à 250 M€ et le taux d'équipement est inférieur à 50 %. Il y a donc encore beaucoup à faire. Nous avons réussi à doubler notre chiffre d'affaires sur les 10 dernières années. Les efforts que nous avons consenti en R&D pour développer notre plate-forme PLM, la maturité de notre offre à destination du marché industriel et notre venue sur le marché de la construction, le tout associé au développement de nos activités de services devraient nous permettre d'atteindre les 30 M€ de chiffre d'affaires d'ici fin 2010. D'autant plus que nous avons aussi les moyens de faire de la croissance externe ».

A la semaine prochaine.

Pour en savoir plus : http://www.ige-xao.com

Jean-François Prevéraud, journaliste à Industrie & Technologies et l'Usine Nouvelle, suit depuis plus de 26 ans l'informatique industrielle et plus particulièrement les applications destinées au monde de la conception (CFAO, GDT, Calcul/Simulation, PLM...). Il a été à l'origine de la lettre bimensuelle Systèmes d'Informations Technologiques, qui a été intégrée à cette lettre Web hebdomadaire, dont il est maintenant le rédacteur en chef.

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

[Exclusif] « La Fédération hospitalière de France planche sur un respirateur rapidement industrialisable », annonce Enguerrand Habran, son directeur de l'innovation

[Exclusif] « La Fédération hospitalière de France planche sur un respirateur rapidement industrialisable », annonce Enguerrand Habran, son directeur de l'innovation

Face à la pénurie de respirateurs artificiels qui guette les hôpitaux français, le Fonds de dotation de la[…]

25/03/2020 | SantéCovid-19
Hydrogène, batterie et moteur de fusée imprimé en 3D… les meilleures innovations de la semaine

Hydrogène, batterie et moteur de fusée imprimé en 3D… les meilleures innovations de la semaine

Avec Modalis², l’Ifpen veut développer la boîte à outils numériques des batteries du futur

Avec Modalis², l’Ifpen veut développer la boîte à outils numériques des batteries du futur

Pour bien commencer la semaine : Chez Renault, un jumeau numérique pour optimiser la production

Pour bien commencer la semaine : Chez Renault, un jumeau numérique pour optimiser la production

Plus d'articles