Nous suivre Industrie Techno

Icem sur la voie d'une chaîne de design numérique complète

Industrie et  Technologies
Acquise voici un an, Icem se place au cÅ“ur de l'offre design numérique de Dassault Systèmes. Issue du plan de formes, son offre s'étend vers l'amont et la création des surfaces de style de Classe-A. Et ce n'est qu'un début.


J'ai assisté voici quelques jours à la rencontre des utilisateurs du logiciel de conception de surfaces de styles Icem Shape Design, qui fait maintenant partie du portfolio de Dassault Systèmes, depuis l'acquisition de l'éditeur britannique Icem en avril 2007.

C'est donc Jean-Marc Deshays, responsable commercial de Catia chez Dassault Systèmes, qui a ouvert la séance, affirmant d'entrée de jeu : « Notre objectif avec l'acquisition d'Icem est de proposer à nos clients un véritable "Catia Shape Mechanical System" allant bien au-delà des traditionnels outils de plan de formes, pour véritablement adresser le marché du design avec des outils de création de surfaces de style de type Classe-A ». Et de montrer l'articulation de cette approche, qui se place en amont de l'offre produit Catia, avec l'ensemble des produits de Dassault Systèmes. En clair, Dassault Systèmes ne veut pas laisser le champ libre à Autodesk avec sa gamme d'outils de style numérique Alias, même dans le secteur automobile où elle est omniprésente.

Des propos bien entendu largement partagés par Michel Pinon, vice-président en charge des activités Icem pour l'Europe : « Nous voulons offrir à nos clients les outils leur permettant d'inventer le design sans lequel leurs produits ne rencontreront pas le succès escompté sur le marché ».



C'est ainsi que nous avons pu assister à une présentation, très orientée automobile, de Icem Shape Design R18, version du logiciel pré-annoncée en décembre à EuroMold et qui est disponible depuis seulement quelques jours. Je ne m'étendrais pas sur les nombreuses améliorations facilitant la vie de l'utilisateur au quotidien. Par contre, cette version comporte deux nouveaux modules intéressants, l'un pour l'automobile et l'autre pour l'aéronautique.

Des modules auto et aéro

Pour mémoire, Icem Shape Design (ISD) est l'expression du savoir-faire en surfaces de style d'Icem, issu d'Icem Surf, exprimé sur la base de la plate-forme technologique V5 de Dassault Systèmes. Ce qui lui apporte une forte compatibilité avec l'ensemble de l'offre de l'éditeur de Suresnes.

Le premier nouveau module s'appelle ISD GreyZone. Il contient l'ensemble des outils nécessaires à la création et à l'optimisation des surfaces intérieures des ouvrants d'un véhicule, intervenant au cours du développement de la caisse en blanc. Un aspect du style automobile qui préoccupe de plus en plus les constructeurs, car il compte pour beaucoup dans la qualité perçue par les clients. De fait, ISD GreyZone constitue un environnement complet de création, modelage et analyse de courbes et de surfaces. Il allie les avantages des "features" associatives et du modelage explicite pour générer des surfaces lissées de haute qualité, combinant les critères de style et le respect des contraintes techniques liées à la fabrication. Ce module est directement intégrable à l'offre d'outils de développement de caisse en blanc Catia V5 Generative Shape Design.



Le second module s'appelle ISD AeroExpert. Destiné, comme son nom l'indique, au monde de l'aéronautique, il offre les fonctionnalités de modélisation, d'analyse et de modification des courbes et surfaces spécifiques à cette industrie. Il gère notamment les contraintes de raccordement en G3 et bénéficie d'outils de réduction de données. Ces derniers permettent au concepteur de réduire très fortement la complexité mathématique des surfaces initiales, afin de les exploiter plus simplement et d'accélérer les applications ultérieures (simulations ; analyses...). De plus, ISD AeroExpert tire parti de la technologie associative standard de Catia V5 pour gérer les contraintes spécifiques de l'industrie aéronautique, telle l'utilisation des sections. Là aussi, il s'agit d'un module complémentaire de l'offre Catia V5 GSD.

Vers une chaîne de design numérique complète

En complément, Pete Moorhouse, responsable du marketing d'Icem, a levé pour vous un coin du voile sur le futur d'ISD. « Les annonces que nous venons de faire sur la version R18, montrent que nous voulons reprendre le leadership dans le domaine des surfaces de Classe-A pour l'automobile. Un leadership que nous avons déjà dans le secteur aéronautique. Mais nous n'allons pas en rester là. Vous allez voir arriver dès septembre la version R19 de nos produits, dont la grosse nouveauté sera le support des machines 64 bits. Les capacités de modélisation et de simulation des surfaces de style vont ainsi bénéficier d'un gain significatif de performances ».

Et ce n'est qu'un début. Pete Moorhouse annonce la sortie "dans le courant" du quatrième trimestre d'une version des produits ISD basée sur la plate-forme technologique V6, qui a été annoncée en début d'année. Cette version sera totalement compatible avec l'ensemble des produits de Dassault Systèmes en V6.

D'autres évolutions sont aussi prévues à plus long terme. « Nous disposerons d'ici 2011 de l'ensemble des outils amonts permettant de traiter les concepts de style chers aux designers. Nous présenterons aussi de nouveaux modules applicatifs destinés aux designers des industries dédiées aux biens de consommation, ainsi qu'aux produits dits "de haute technologie" ».

Enfin, Pete Moorhouse évoque aussi la possibilité de disposer à moyen terme d'une offre intégrée couvrant l'ensemble de la chaîne du design numérique. « Il n'est pas utopique de songer à une offre intégrée autour de la même base de données, allant de l'esquisse 2D au rendu réaliste, à la fois statique mais aussi dynamique grâce à l'intégration avec les outils Virtools ».

De quoi satisfaire Anne Asensio, vice-présidente Design Experience de Dassault Systèmes, qui assistait à cette réunion et qui veut faire du design l'un des chevaux de bataille de l'éditeur de Suresnes.

A la semaine prochaine

Pour en savoir plus : http://www.icem.com

Jean-François Prevéraud, journaliste à Industrie & Technologies et l'Usine Nouvelle, suit depuis plus de 26 ans l'informatique industrielle et plus particulièrement les applications destinées au monde de la conception (CFAO, GDT, Calcul/Simulation, PLM...). Il a été à l'origine de la lettre bimensuelle Systèmes d'Informations Technologiques, qui a été intégrée à cette lettre Web hebdomadaire, dont il est maintenant le rédacteur en chef.

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Le projet Euroglider de planeur à motorisation électrique valide son concept en vol

Le projet Euroglider de planeur à motorisation électrique valide son concept en vol

Rassemblant une association, des industriels et des écoles d'ingénieurs, le projet Euroglider vise à créer un[…]

Electriques, connectés, autonomes... les véhicules de l'IAA qui (re)donnent le sourire

Electriques, connectés, autonomes... les véhicules de l'IAA qui (re)donnent le sourire

Le design génératif offre une cure de jouvence au minibus Volkswagen

Le design génératif offre une cure de jouvence au minibus Volkswagen

Vers le prototypage fonctionnel

Vers le prototypage fonctionnel

Plus d'articles