Nous suivre Industrie Techno

Icem Shape Design ou le plan de formes à la sauce V5

Industrie et  Technologies

Petite promenade dans le monde des belles formes cette semaine, puisque j'ai eu l'occasion de tester Shape Design dernier né de la gamme d'outils de style développée par Icem.

Filiale de la grande époque de Control Data spécialisée dans la CAO et la mécanique des fluides, puis de PTC pour la partie CAO, Icem a repris son indépendance sous la houlette de ses cadres fin 2001. Sa technologie de modélisation des surfaces est issue du savoir faire en carrosserie du groupe Volkswagen, puisque Icem Surf est le descendant direct de VW Surf.

Mais cela fait partie du passé. interresons nous plutôt au présent à l'avenir de la société. Celle-ci, de droit privé, ne publie pas ses chiffres, mais elle emploie une centaine de personnes dans 6 pays (Allemagne, Espagne, France, Grande-Bretagne, Italie, USA). Elle compte environ un millier de clients et a vendu environ 3 500 licences de ses logiciels de style. L'automobile représente 90 % de ses activités, mais les biens de consommation et l'aéronautique sont en forte progression.

 

La spécialité d'Icem c'est le plan de formes. A tel point que fin 2004, Dassault Systèmes et Icem ont signé un partenariat CAA V5 de type Gold dont l'objectif était de remplacer les outils de plan de formes de Catia, ACA/ACO (Auto Class A et Auto Class Optimizer), par un futur développement basé sur la plate-forme technologique V5 et utilisant le savoir-faire en style d'Icem Surf. Cela a été chose faite avec la présentation d'Icem Shape Design mi-novembre 2005. Ce logiciel devrait arriver à la fin de ce mois en version V5R16 SP4. Notons que les logiciels précédents Icem Surf, Icem Style et Icem Vis, basé sur une technologie propre à Icem restent au catalogue. Mais il est clair que l'accent va maintenant être mis sur Icem Shape Design.

« Icem Shape Design constitue l'offre haute de gamme dans le domaine du plan de forme chez Dassault Systèmes. Il vient compléter l'ensemble des outils de la gamme FreeStyle de cet éditeur », explique Gilles Rouby, responsable des ventes France. « Pour le moment nous ne traitons pas les aspects design conceptuel, mais c'est une voie vers laquelle nous irons peut-être si nos clients nous le demande ».

 

De fait, Icem Shape Design comporte le socle Shape Design Center sur lequel viennent se greffer une dizaine de modules pour la modélisation avancée, l'analyse des surfaces, leur rendu, leur animation, le traitement de nuages de points, etc. Cela à conduit Icem à proposer des configurations types différentes (CE3, RE3, EX3) regroupant plusieurs modules en fonction des métiers de leurs utilisateurs.

Toutes les surfaces créées restent totalement basées sur leurs spécifications originales dont on peut toujours modifier les valeurs de bases pour étudier par exemple de multiples variantes. Il est aussi possible de définir toutes les conditions de raccordement entre les surfaces (G0, G1, G2 & G3) et de conserver ces conditions en cas de modification des surfaces. De même, il est possible de disposer dans la fenêtre création de surfaces de tous les outils du module d'analyse sans avoir à passer continuellement de l'un à l'autre.

 

Côté utilisation toutes les manipulations sont relativement intuitives et les fonctionnalités sont performantes. De plus on se retrouve dans un environnement similaire à celui de Catia V5, ce qui devrait aider les utilisateurs de ce logiciel, il est vrai très présent dans l'automobile, cÅ“ur de cible d'Icem Shape Design.

Icem propose aussi toute une palette de services et de conseils autour de ses produits, allant jusqu'à leur intégration dans la démarche PLM du client, tout en passant par de nombreuses étapes d'amélioration des méthodologies de travail.

 

Notons que Icem Shape Design est commercialisé uniquement par Icem pour fonctionner soit de manière autonome soit intégré à Catia V5 dont tous les modules sont alors accessibles. Il faut compter environ 25 k€ pour la version de base à laquelle on peut ajouter de multiples modules métiers et interfaces vers les outils CAO (UG-NX, I-Deas, Iges, Step). Le prix peut alors grimper jusqu'à 90 k€ ... soit l'équivalent de ce que valait le couple de logiciels ACA/ACO chez Dassault Systèmes.

A la semaine prochaine.

Pour en savoir plus : http://www.icem.com

Jean-François Prevéraud, journaliste à Industrie & Technologies et l'Usine Nouvelle, suit depuis plus de 24 ans l'informatique industrielle et plus particulièrement les applications destinées au monde de la conception (CFAO, GDT, Calcul/Simulation, PLM...). Il a été à l'origine de la lettre bimensuelle Systèmes d'Informations Technologiques, qui a été intégrée à cette lettre Web hebdomadaire, dont il est maintenant le rédacteur en chef.

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Éco-conception : Trois pistes pour verdir les emballages

Analyse

Éco-conception : Trois pistes pour verdir les emballages

 Visé par les lois sur l’économie circulaire, le secteur de l’emballage doit s’adapter pour rendre ses packagings[…]

Éco-conception : À Wattrelos, Decathlon peaufine son modèle vertueux

Dossiers

Éco-conception : À Wattrelos, Decathlon peaufine son modèle vertueux

[Exclusif] « La Fédération hospitalière de France planche sur un respirateur rapidement industrialisable », annonce Enguerrand Habran, son directeur de l'innovation

[Exclusif] « La Fédération hospitalière de France planche sur un respirateur rapidement industrialisable », annonce Enguerrand Habran, son directeur de l'innovation

Hydrogène, batterie et moteur de fusée imprimé en 3D… les meilleures innovations de la semaine

Hydrogène, batterie et moteur de fusée imprimé en 3D… les meilleures innovations de la semaine

Plus d'articles