Nous suivre Industrie Techno

IBM réduit de 40% la consommation des supercalculateurs

Ridha Loukil

Sujets relatifs :

,
Sur un prototype construit en Suisse, Big Blue combine un refroidissement par eau et la récupération de la chaleur. Résultat: l'empreinte diminue de 85%.

IBM et l'Ecole Polytechnique Fédérale de Zurich (ETH Zurich) ont construit un supercalculateur refroidi par eau. En réutilisant la chaleur, aujourd’hui rejetée dans l'atmosphère, la consommation d’énergie est réduite de 40%.

Selon l'ETH Zurich, ce procédé de refroidissement combiné à la récupération de la chaleur diminue l’empreinte écologique en terme d’émissions de CO2 de 85%.

"Le microprocesseur au cœur de l’ordinateur dégage dix fois plus de chaleur par unité de surface qu'une plaque de cuisson", explique le professeur Dimos Poulikakos, chef du projet de recherche et directeur général du laboratoire de thermodynamique dans les nouvelles technologies à l’ETH-Zurich. Et loin d'exploiter cette chaleur, les centres de données (Data Centers) doivent dépenser la même quantité d'énergie pour l’extraire et la rejeter dans l’atmosphère.

L'approche mise en œuvre par IBM et ETH-Zurich économise de l'énergie à deux niveaux: d'abord, en réutilisant la chaleur extraite ; et ensuite en économisant de l’énergie de refroidissement par rapport au refroidissement traditionnel à air.

Le supercalculateur Aquasar en question se présente comme un rack combinant des serveurs à lames QS22 d'IBM à base de processeur Cell d’IBM et des serveurs à lames HS22 à base de processeur Nehalem d’Intel. Il affiche une puissance de calcul de 10 Téraflops, nettement en deçà des supercalculateurs en cours d’installation et dont la puissance flirte avec le pétaflops.

Ridha Loukil


 

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Big Data Paris : optimisation sous contrainte et machine learning, les clés de Fashion Data pour rendre la mode « éco-rentable »

Big Data Paris : optimisation sous contrainte et machine learning, les clés de Fashion Data pour rendre la mode « éco-rentable »

La jeune pousse Fashion Data, fondée en 2019, a remporté les Trophées de l’innovation dans la catégorie start-up,[…]

« L’automatisation et l'IoT au service de la production sont plus que jamais stratégiques », soutient Paola Jesson, co-fondatrice du SIDO

« L’automatisation et l'IoT au service de la production sont plus que jamais stratégiques », soutient Paola Jesson, co-fondatrice du SIDO

Neuralink : « Le travail accompli est remarquable mais il manque des détails techniques clés », juge Guillaume Charvet (Clinatec)

Neuralink : « Le travail accompli est remarquable mais il manque des détails techniques clés », juge Guillaume Charvet (Clinatec)

Crypto 2020 : le post-quantique au cœur de l’événement cryptographique de l’année

Crypto 2020 : le post-quantique au cœur de l’événement cryptographique de l’année

Plus d'articles