Nous suivre Industrie Techno

abonné

IBM limite les erreurs de l'informatique quantique

Juliette Raynal

Une approche pour détecter des erreurs quantiques courantes, connues sous le nom de bit flip et de phase flip, a été mise au point par des ingénieurs d'IBM.

Tout comme les ordinateurs classiques, les ordinateurs quantiques peuvent générer des erreurs. En effet, les bits quantiques (ou qubits) sont très sensibles à des perturbations comme la variation de la chaleur et les champs magnétiques. Cette fragilité constituait jusqu’à présent l’un des principaux freins au développement commercial d’ordinateurs quantiques, dont la puissance de calcul est décuplée par l'utilisation de qubits, pouvant[…]

Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

L’Ile-de-France annonce 2,5 millions d’euros pour soutenir des projets de technologies quantiques

L’Ile-de-France annonce 2,5 millions d’euros pour soutenir des projets de technologies quantiques

Puisque le plan quantique français traîne, la région Ile-de-France en profite pour accélérer dans le domaine. La[…]

Le multi-cloud européen Gaia-X présente sa première mouture

Le multi-cloud européen Gaia-X présente sa première mouture

Vers une plateforme de métrologie et d’essais dédiée à l’intelligence artificielle avec le LNE

Vers une plateforme de métrologie et d’essais dédiée à l’intelligence artificielle avec le LNE

Atos s’allie avec la start-up Pasqal pour développer un accélérateur quantique à 50 qubits d'ici deux ans

Atos s’allie avec la start-up Pasqal pour développer un accélérateur quantique à 50 qubits d'ici deux ans

Plus d'articles