Nous suivre Industrie Techno

HyperSurfaces transforme toute surface en interface tactile

HyperSurfaces transforme toute surface en interface tactile

Capture d'écran d'une démonstration vidéo de la technologie HyperSurfaces qui transforme toute surface en interface tactile.

© HyperSurfaces

Table en bois, portière, mur de verre… quelle que soit la surface, la start-up londonienne HyperSurfaces promet de la transformer en interface tactile. Mais sans bouton physique, ni écran tactile. Comment ? La technologie associe des capteurs de vibration et de l’intelligence artificielle.

Pour transformer toute surface, dans n’importe quel matériau, forme ou taille, en objet intelligent capable de reconnaître les interactions physiques, la start-up londonienne HyperSurfaces a mis au point une technologie qui s'affranchit des boutons physiques et écran tactile. En effet, celle-ci se compose de capteurs qui enregistrent les vibrations produites par l'interaction entre l'homme et l'objet, et de l'intelligence artificielle. Plus précisément, la technologie repose sur une combinaison de neurones supervisés et non supervisés, qui interprète instantanément les modèles de vibrations détectés - comme un geste humain - et les transforme en commande digitale.

Plusieurs avantages à la technologie : les capteurs sont standards, le logiciel est indépendant et peut donc tourner sur la plupart des puces du marché, et l'intelligence artificielle est intégrée ne nécessitant donc pas de connexion au cloud. En effet, les algorithmes s'exécutent sur des micropuces dédiées ne nécessitant pas d'accès au cloud. Cela est permis grâce à l'amélioration des puces électroniques : « La puissance de calcul des puces a littéralement explosé au cours des dernières années, permettant aux algorithmes d’apprentissage automatique de fonctionner localement en temps réel tout en obtenant une facture de quelques dollars seulement. Ces applications sont possibles maintenant et n'étaient pas possibles il y a 3 ou 5 ans », explique Bruno Zamborlin, co-fondateur et PDG de la société à nos confrères de TechCrunch. Ainsi, les gestes sont interprétés instantanément, déclenchant des commandes spécifiques localement.

Avec cette technologie, on peut imaginer différentes applications d’objets quelconques pouvant devenir intelligents : un parquet pourrait détecter une présence inhabituelle, une table pourrait régler la température intérieure, etc. L’automobile fait partie des secteurs qui pourraient y voir un grand intérêt, notamment pour l’intégration dans le véhicule.

En vidéo, la démonstration de la technologie :

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

[FIC 2021] Airbus Cybersecurity et Alstom déploient une offre commune pour la cybersécurité des trains

[FIC 2021] Airbus Cybersecurity et Alstom déploient une offre commune pour la cybersécurité des trains

Airbus Cybersecurity a profité de sa présence au Forum international de la cybersécurité (FIC), qui se déroule[…]

Avec Cybersecurity for industry, le FIC veut devenir le rendez-vous de la cybersécurité industrielle en Europe

Avec Cybersecurity for industry, le FIC veut devenir le rendez-vous de la cybersécurité industrielle en Europe

Lancement du fonds Cyber Impact pour accélérer les start-up européennes de la cybersécurité

Lancement du fonds Cyber Impact pour accélérer les start-up européennes de la cybersécurité

Avec CIARA, Radiflow offre aux industriels un moyen non-invasif de tester la robustesse de leurs systèmes face aux cyberattaques

Avec CIARA, Radiflow offre aux industriels un moyen non-invasif de tester la robustesse de leurs systèmes face aux cyberattaques

Plus d'articles