Nous suivre Industrie Techno

Hycco muscle les performances des piles à hydrogène avec ses plaques bipolaires thermo-compressées

Marina Angel
Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

Hycco muscle les performances des piles à hydrogène avec ses plaques bipolaires thermo-compressées

Les trois fondateurs de Hycco (Alain Fontaine, Ludovic Barbès et Romain Di Costanzo) et leur nouvelle plaque bipolaire, composant clé des piles à hydrogène PEM

© Hycco

Grâce à un nouveau procédé de production de plaques bipolaires, la startup toulousaine Hycco compte faire avancer la filière hydrogène. Prochaine étape : la mise en place d'une ligne de production pilote pour les préséries.

Alors que la filière hydrogène a le vent en poupe et que de nombreux industriels sont dans les starting-blocks, une toute jeune start-up toulousaine se positionne avec une technologie de rupture : un procédé innovant qui permet d'améliorer considérablement les performances des piles à combustible de type PEM (piles à membrane échangeuses de protons), qui ciblent tout particulièrement le transport.

Créée en mai 2019 par trois ingénieurs (Romain Di Costanzo, Alain Fontaine et Ludovic Barbès), Hycco a mis au point un procédé de thermo-compression qui permet de produire des plaques bipolaires, composants clés des piles à hydrogène, en matériau carbone et polymère, avec des performances inégalées. « L'innovation porte à la fois sur le produit et sur son procédé de fabrication », insiste Romain di Costanzo, président de Hycco.

Des partenariats avec l'IMT Mines Albi et le Laplace

Accompagné par l'incubateur de l'IMT Mines Albi, le projet bénéficie des équipements de sa plateforme Mimausa, spécialisée dans les matériaux et les procédés. La startup travaille aussi avec des équipes du Laplace, le laboratoire plasma et conversion d'énergie du CNRS, à Toulouse.

A l'arrivée, les plaques bipolaires conçues par Hycco sont 10 fois plus compactes et 10 fois plus légères que les plaques composites actuellement proposées sur le marché, avec une durée de vie égale à celle des plaques de la filière graphite (bien plus lourdes et plus encombrantes) et nettement améliorée par rapport à celle des plaques métalliques. « Nos plaques sont les seules à réunir aujourd'hui les trois critères de la compacité, de la légèreté et de la durabilité », souligne Romain Di Costanzo.

Les composants de la prochaine génération de pile à combustible

Les prototypes sont prêts. Hycco a fait la démonstration de la faisabilité de son procédé et un premier brevet est en cours de dépôt. Pour aller plus loin vers l'industrialisation, la startup s'est rapprochée d'industriels de la filière. Car ses nouvelles plaques bipolaires devront s'intégrer dans une prochaine génération de piles à combustible.

« Nous avons engagé une première collaboration avec un fabricant de piles à combustibles, mais notre technologie intéresse aussi un fabricant d'électrolyseurs et un fabricant de batteries vanadium redox, qui utilisent des composants similaires », précise le chef d'entreprise.

Implantation d'une ligne pilote pour les préséries

Des tests de vieillissement et de validation des paramètres clefs de compatibilité des plaques dans les systèmes sont en cours avec ces premiers partenaires industriels. En parallèle, Hycco se lance dans la course aux financements. La startup a déjà décroché une bourse Deep Tech de Bpifrance et vient de remporter le trophée de l'énergie positive (doté de 20 000 euros), dans le cadre du concours Inn'Ovations de la Région Occitanie.

Pour réaliser sa ligne pilote et engager la production de préséries, la start-up elle prévoit d'investir pas loin de 2 millions d'euros d'ici 2022, pour une capacité d'environ 10 000 plaques (ou 5 000 systèmes bipolaires) par an. D'ici là, l'équipe de départ devrait être portée à une dizaine de salariés.

 

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Cybersécurité, composites, R&D d’Alstom et Bombardier… les meilleures innovations de la semaine

Cybersécurité, composites, R&D d’Alstom et Bombardier… les meilleures innovations de la semaine

Quelles sont les innovations qui vous ont le plus marqués au cours des sept derniers jours ? Cette semaine, vous avez apprécié[…]

Les batteries lithium-métal débarrassées des court-circuits grâce aux ultrasons

Les batteries lithium-métal débarrassées des court-circuits grâce aux ultrasons

Nawa Technologies va industrialiser ses supercondensateurs dopés aux nanotubes de carbone

Nawa Technologies va industrialiser ses supercondensateurs dopés aux nanotubes de carbone

Pour bien commencer la semaine : Madras emmène les composites vers la haute cadence

Pour bien commencer la semaine : Madras emmène les composites vers la haute cadence

Plus d'articles