Nous suivre Industrie Techno

Husqvarna choisit le Luran S pour le châssis d’une grosse tondeuse

Jean-François Preveraud
Husqvarna choisit le Luran S pour le châssis d’une grosse tondeuse

Un matériau qui se moule bien, qui a une belle finition et qui résiste aux intempéries.

© DR

Résistances aux intempéries, facilité de moulage et absence de peinture, conduisent le constructeur de matériel de jardinage à remplacer la résine classique qu’il employait par un copolymère acrylonitrile-styrène-acrylate de BASF.

La tondeuse robotisée Automower 260 ACX, de la marque suédoise Husqvarna, est le plus gros de la gamme de ses tondeuses Automower à usage semi-professionnel. Facilement programmable, il a été spécialement étudié pour les grandes pelouses, telles les aires de détente ou les espaces verts d’entreprises, il peut gérer jusqu’à 6 000 m².

Pour supporter et protéger ses composants mécaniques, ainsi que son électronique embarquée des agressions du vent et de la pluie, le bureau d'études d'Husqvarna a choisi de réaliser son châssis/carter, une pièce quasi carrée d’environ 80 cm de côté, en Luran S. Un copolymère acrylonitrile-styrène-acrylate de BASF particulièrement résistant aux intempéries. Sa surface, gris anthracite, conserve son bel aspect brillant après des années d'utilisation.

Stabilité aux UV, bel aspect à nu et haute fluidité

C’est à l’été 2005 qu’a débuté le développement conjoint du produit à l’usine d’Aycliffe, en Grande Bretagne. Husqvarna cherchait alors une résine très spéciale pour une version de tondeuse plus petite. Le matériau devait être apte au moulage par injection, stable aux ultraviolets, résistant à la chaleur et présenter la résistance mécanique la plus élevée possible. Une recherche qui a aussi influencé le choix de la matière du châssis de l’Automower. « Initialement, l’Automower était fabriquée à partir d’une résine classique et devait recevoir une peinture pour éviter à la couleur de passer », indique Geoff Nelson, Responsable Grands Comptes chez BASF pour les plastiques styréniques de spécialité. « Désormais, ce n’est plus nécessaire grâce à la stabilité aux UV du Luran S, ce qui nous permet de produire le châssis plus vite et à moindre coût ».

Grâce aux caractéristiques d’écoulement lors du moulage, particulièrement bonnes du grade Luran S 757 G, il est possible de fabriquer en une seule étape le grand châssis de la tondeuse, malgré des formes pourtant complexes. En effet, sa partie supérieure présente un aspect très brillant, tandis que les bords adoptent volontairement une texture fine et mate. « BASF nous a apporté un support technique convaincant pendant la phase d’optimisation conjointe », souligne Gary Blenkinsopp, directeur technique d’Husqvarna à Aycliffe.

Jean-François Prevéraud

Pour en savoir plus : http://www.automower.com & http://www.plasticsportal.eu/luran-s
 

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Le design génératif offre une cure de jouvence au minibus Volkswagen

Le design génératif offre une cure de jouvence au minibus Volkswagen

Le constructeur automobile Volkswagen et l'éditeur de logiciel de CAO Autodesk ont travaillé ensemble pour moderniser le design du[…]

Vers le prototypage fonctionnel

Vers le prototypage fonctionnel

Qui est Cobot ++, le puissant robot collaboratif que développe l’IRT Jules Verne pour Airbus ?

Qui est Cobot ++, le puissant robot collaboratif que développe l’IRT Jules Verne pour Airbus ?

Cinq innovations de production développées à l'IRT Jules Verne

Cinq innovations de production développées à l'IRT Jules Verne

Plus d'articles