Nous suivre Industrie Techno

HP muscle sa microfluidique pour peser dans la pharmacie et le médical

Alexandre Couto

Sujets relatifs :

, ,
Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

HP muscle sa microfluidique pour peser dans la pharmacie et le médical

La bio-imprimante HP 300e permet de mélanger avec précision des liquides allant du picolitre au microlitre

© HP

A l’occasion de son Innovation Summit, qui s’est tenu virtuellement le 15 octobre, le spécialiste de l’impression HP a mis en avant son innovation en matière de microfluidique. Une compétence qui pourrait lui ouvrir plus largement le domaine de la santé et des biotechs.

« La microfluidique est au cœur de toutes nos technologies. Le contrôle précis des liquides aux échelles micro est la base de notre savoir-faire ». A entendre le PDG d’HP, Enrique Lores, qui s’exprimait le 15 octobre dans le cadre de l’HP Innovation Summit, il s’agirait presque d’un retour aux sources.

Les solutions microfluidiques sont aujourd’hui au centre des travaux de R&D les plus avancés du spécialiste des systèmes d’impression. Au point qu’un mystérieux projet, baptisé HP200A - en référence au premier produit conçu par la société dans un garage de Palo Alto - se consacre depuis le mois d’août au développement de nouvelles applications dans ce domaine.

"Révolutionner la pharma et le médical"

Peu de choses ont été rendues publiques sur les travaux de cette équipe de R&D. « Nous mettons au point des technologies et des équipements, basées sur la microfluidique, pour révolutionner les secteurs de la pharma et du médical », a lancé, laconique, Trevor Hawkins, responsable de ce projet qui possède un solide parcours dans l’innovation dans le domaine de la santé, notamment auprès de Siemens Healthcare et Philips Medical Systems.

Ce focus sur le médical est tout sauf une lubie pour HP. De manière globale la crise du covid-19 aura permis à la société de montrer la pertinence de ses technologies : dans l’impression 3D, tout d’abord, avec la production en urgence d’un certain nombre d’équipements comme des visières de protection, des respirateurs de fortune ou des écouvillons de prélèvement nasopharyngés, mais aussi dans les bio-imprimantes reposant sur des technologies microfluidiques évoluées.

La microfluidique pour lutter contre le covid-19

En juillet, HP a fourni des bio-imprimantes HP D300e et leurs consommables à plusieurs laboratoires de recherches européen et américains afin de contribuer à accélérer la recherche sur un vaccin ou des traitements contre le Covid-19. Basée sur la technologie d’impression par jet d’encre, cette bio-imprimante permet d’injecter avec précision des volumes allant du picolitre au microlitre et automatise une grande partie des tâches dans la recherche de médicaments.

En France, le centre Hospitalier universitaire de Grenoble Alpe, l’un des plus importants CHU de France,  a bénéficié de cet équipement pour automatiser le criblage de sérums d’individus infectés afin de déterminer la présence d’anticorps neutralisants.

Pour HP, ce marché s’avère aujourd’hui particulièrement prometteur. « Le secteur de la santé doit manipuler avec précision des liquides parfois très coûteux et précieux », note Susan Richards, Responsable mondial de l'impression, de la microfluidique, de la technologie et des opérations d’HP, « Nous croyons que notre savoir-faire dans la maitrise des écoulements de fluides à petite échelle peut accélérer l’innovation en santé ».

Une stratégie de partenariats

L’entreprise américaine a également noué plusieurs partenariats avec des start-ups dans le domaine de la santé pour doper sa capacité d’innovation. « Nous avons des liens étroits avec l’accélérateur IndieBio, basé à San Francisco (Californie), et spécialisé dans les biotechs », explique Andrew Bolwell, responsable mondial de la stratégie technologique et des partenariats d’HP « Nous soutenons des sociétés qui progressent dans le domaine de la bio-impression de peau et plus tard, nous l’espérons, d’organes fonctionnels ».

Quoi qu’il en soit, HP estime qu’aujourd’hui sa marge de progression dans les biotechs est très importante et lui permettra de donner libre cours à son innovation. Et ainsi affirmer sa légitimité dans le domaine de la santé.

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Malgré l'avalanche de chiffres, la dynamique de l'épidémie de Covid-19 reste bien mal connue

Malgré l'avalanche de chiffres, la dynamique de l'épidémie de Covid-19 reste bien mal connue

Scruté à la loupe, le nombre de reproduction R(t) est estimé à partir de données peu robustes ou retardées[…]

25/11/2020 | Covid-19
Vaccins anti-covid : au-delà des premiers résultats encourageants, encore beaucoup de questions

Vaccins anti-covid : au-delà des premiers résultats encourageants, encore beaucoup de questions

La Haute autorité de santé s’apprête à statuer sur le test salivaire rapide EasyCov

La Haute autorité de santé s’apprête à statuer sur le test salivaire rapide EasyCov

Course aux vaccins, cloud européen et surveillance des eaux usées… Le best of techno de la semaine

Course aux vaccins, cloud européen et surveillance des eaux usées… Le best of techno de la semaine

Plus d'articles