Nous suivre Industrie Techno

Horizon Hydrogène 2021 : l’ambition de produire de l’hydrogène offshore se concrétise pour Lhyfe

Aline Nippert
Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

Horizon Hydrogène 2021 : l’ambition de produire de l’hydrogène offshore se concrétise pour Lhyfe

D'autres acteurs sont en train de développer des plateformes pour produire de l'hydrogène en mer, à l'instar de Tractebel-Engie.

© Tractebel-Engie

La jeune pousse nantaise Lhyfe et la société d’ingénierie Doris ont annoncé, lundi 29 novembre, avoir noué un partenariat dans l’optique de lancer la première éolienne flottante intégrant un système de production d’hydrogène.

« Nous produirons de l’hydrogène vert à partir de champs éoliens offshore dès 2025 », avait assuré Matthieu Guesné, le président-fondateur de l’entreprise nantaise Lhyfe il y a quelques mois dans le cadre d’un entretien accordé à Industrie & Technologies. Voilà que le projet commence à se concrétiser : la jeune entreprise nantaise Lhyfe et la société d’ingénierie spécialisée dans les développements offshore Doris Engineering ont annoncé, lundi 29 novembre, signer un protocole d’accord pour lancer « la première éolienne flottante à intégrer un système de production d’hydrogène », est-il précisé dans un communiqué commun. L’information a été divulguée au cours du congrès Horizon Hydrogène 2021, qui se tient les 29 et 30 novembre à Paris Bercy.

Ce partenariat fait suite à « une période de 12 mois de programme commun de Recherche et Développement axé sur le développement de solutions de production d'hydrogène offshore économiquement viables » qui a abouti sur le développement d’une solution propriétaire de Doris/Lhyfe, appelée NerehydTM. Ce produit, qui intègre un site de production d’hydrogène dans le flotteur de l’éolienne, « pourra être déployé pour des applications connecté au réseau ou hors réseau ("offgrid"), de la production à petite échelle de 10 MW, à la production à grande échelle de plusieurs centaines de MW », d’après les deux partenaires. « Notre solution est l'outil parfait pour une production d'hydrogène vert durable et économiquement viable à grande échelle. Avec Lhyfe, nous avons désormais toutes les clés en main pour que Nerehyd soit un succès », indique Xavier Grandiaud, directeur général délégué de DORIS Engineering dans le communiqué.

Premier prototype en 2025

La « finalisation du développement » de cette technologie nécessite un investissement de l’ordre de 60 millions d’euros, intégrant la R&D et la production du premier prototype, « qui devrait voir le jour en 2025 », est-il confirmé dans le communiqué. La « levée des principaux verrous techniques et économiques » ainsi que « l’identification de projets cibles pour un déploiement industriel » font également partie des objectifs principaux de ce partenariat.

Cette annonce signe un nouveau coup d’accélérateur pour Lhyfe, quelques semaines après le lancement, fin septembre, de la production des premiers kilos d’hydrogène dans son usine de Bouin en Vendée. « Si, chez Lhyfe, nous avons situé notre premier site de production à proximité de l’océan, c’est pour commencer à produire dans les conditions de l’offshore car nous en sommes convaincus depuis le premier jour : l’offshore est la clé du développement massif de l’hydrogène renouvelable », dévoile Mathieu Guesné.

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Changement d'échelle pour Elogen, qui installe une ligne mécanisée d'assemblage d'électrolyseurs PEM

Changement d'échelle pour Elogen, qui installe une ligne mécanisée d'assemblage d'électrolyseurs PEM

Elogen, fabricant français d'électrolyseurs de type PEM, vient d'annoncer l'installation de sa première ligne[…]

Focus sur la place de l’hydrogène dans les scénarios de neutralité carbone en 2050 de l'Ademe

Focus sur la place de l’hydrogène dans les scénarios de neutralité carbone en 2050 de l'Ademe

Hydrogène : la CRE met les pieds dans le plat lors de la conférence H2 Entreprises

Hydrogène : la CRE met les pieds dans le plat lors de la conférence H2 Entreprises

Hybridation électrique maritime : la jeune pousse girondine BlueNav a le vent en poupe

Hybridation électrique maritime : la jeune pousse girondine BlueNav a le vent en poupe

Plus d'articles