Nous suivre Industrie Techno

Hitchbot va traverser le Canada en stop pour savoir si les robots peuvent faire confiance aux humains

Thibaut De Jaegher

Mis à jour le 15/07/2014 à 17h09

Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

Hitchbot va traverser le Canada en stop pour savoir si les robots peuvent faire confiance aux humains

Hitchbot : ce robot veut traverser le Canada en autostop ! Vous arrêterez-vous ?

Traverser le Canada en faisant du stop, c'est ce que va faire le robot HitchBot conçu par deux professeurs canadiens. Un roadtrip qui permettra de tester l'empathie des humains pour ces objets animés. Un voyage à suivre tout l'été sur Google plus, Twitter et Instagram notamment car ce robot grand comme un enfant de six ans racontera ses aventures sur les réseaux sociaux.

Grand comme un enfant de six ans, chaussé de bottes rouges, HitchBot, le robot auto-stoppeur va démarrer son périple le 27 juillet prochain depuis Halifax, en Nouvelle-Ecosse sur la rive Atlantique, pour se rendre à Victoria sur la rive opposée du Canada, dans la presqu'ile de Vancouver. Un voyage de plus de 6000 km dont le succès reposera entièrement sur l'aide apportée par les personnes qui croiseront ce robot. Les automobilistes qui lui feront faire un peu de chemin devront le transporter mais aussi le recharger sur leur allume-cigare !

Hitchbot, le robot qui va traverser le Canada d'est en ouest avec l'aide des humains.

Ce projet a été imaginé par deux professeurs canadients en 2013, les professeurs David Harris Smith (McMaster University) and Dr. Frauke Zeller (Ryerson University). Ils ont conçu HitchBot dans le cadre d'un projet collaboratif visant à "tester" la générosité et l'empathie des êtres humains vis à vis des robots. L'idée est évidemment de voir quel degré de confiance nous pouvons accorder à ces objets plus ou moins animés et, surtout, quelle confiance les robots peuvent nous accorder. Dans un entretien au Daily Mail, un des deux professeurs affirmait ainsi : "En temps normal, on se demande si l'on peut faire confiance aux robots… mais ce projet inverse la question : les robots peuvent-ils faire confiance aux êtres humains ?"

>> L'atelier des robots d'Aldebaran : comment les enfants jouent avec Pepper et Nao >>

HitchBot sera équipé d'un GPS, d'une caméra et d'une connexion 3G. Il embarquera aussi une base de données, alimentée par Wikipedia, qui lui permettra d'échanger sur n'importe quel sujet avec ses hôtes. Ce qui devrait en faire un bon compagnon de voyage. Cet équipement lui permettra aussi de poster automatiquement des vidéos sur son site internet, des photos sur Instagram et sur son compte Twitter.

La traversée du Canada par Htichbot, le robot autostoppeur

Seul souci pour traverser le Canada : HitchBot ne parle pas... français ! Espérons que nos amis québécois ne lui en tiendrons pas rigueurer en le laissant au bord de la route !

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Le CEA et AddUp s'associent pour développer la fabrication additive dédiée au secteur de l'énergie

Le CEA et AddUp s'associent pour développer la fabrication additive dédiée au secteur de l'énergie

En marge du Salon 3D Print, le CEA et le spécialiste de l'impression 3D métal AddUp ont annoncé une collaboration technique[…]

Calcul intensif, trophée 3D Print, captage de CO2... les meilleures innovations de la semaine

Calcul intensif, trophée 3D Print, captage de CO2... les meilleures innovations de la semaine

Les robots parallèles à câbles

Avis d'expert

Les robots parallèles à câbles

Quand les robots tirent les ficelles

Avis d'expert

Quand les robots tirent les ficelles

Plus d'articles