Nous suivre Industrie Techno

Hexcel et Arkema ouvrent un laboratoire commun pour les composites thermoplastiques

Hexcel et Arkema ouvrent un laboratoire commun pour les composites thermoplastiques

© Carlos Santa Maria

Le chimiste Arkema et le spécialiste des composites Hexcel associent leurs compétences au sein d'un laboratoire commun. Il sera dédié au développement de matériaux composites thermoplastiques pour l'aéronautique.

Le spécialiste américain des matériaux composites Hexcel et le chimiste français Arkema ont annoncé le 12 mars l’ouverture d’un laboratoire commun de recherche et développement en avril 2019 aux Avenières (Isère). L’objectif est de développer des pré-imprégnés unidirectionnels carbone-thermoplastiques pour la fabrication de pièces de structures primaires pour les futures générations d’avions. « Ces solutions permettront d’offrir des technologies compétitives pour les besoins d’allègement et d’accélération des cadences de production dans les secteurs de l’aéronautique et de la défense », indiquent les entreprises dans un communiqué commun daté du 12 mars 2019. Une première ligne pilote industrielle rejoindra le laboratoire pour fournir des matériaux au troisième trimestre.

En mars 2018, Hexcel et Arkema avait déjà conclu un accord pour accélérer le développement de composites à partir de matrices thermoplastiques pour le secteur aéronautique. L'objectif était d'associer le savoir-faire du premier dans les fibres de carbone et l’expertise du second dans la formulation des résines PEKK (polyéthercétonecétone), un thermoplastique technique haut de gamme. Plus simples à mettre en œuvre que leurs homologues sur base thermodurcissable, les composites à base de matrices thermoplastiques ont également l’avantage d’être théoriquement recyclables en les refondant. Ils constituent l'une des pistes explorées par les industriels afin de réduire le temps de production des pièces composites.

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Une hétérostructure semi-conductrice pour améliorer les piles à combustible en céramique

Une hétérostructure semi-conductrice pour améliorer les piles à combustible en céramique

Des chercheurs affiliés à plusieurs universités et instituts chinois ont trouvé un moyen pour diminuer la[…]

Comment McPhy veut industrialiser l’électrolyse alcaline pour produire de l'hydrogène décarboné à coût réduit

Comment McPhy veut industrialiser l’électrolyse alcaline pour produire de l'hydrogène décarboné à coût réduit

Modélisation moléculaire et code ultra rapide : Qubit pharmaceuticals met la physique quantique au service des labos pharma

Modélisation moléculaire et code ultra rapide : Qubit pharmaceuticals met la physique quantique au service des labos pharma

Pour bien commencer la semaine, la recette de Norsk e-fuel pour décarboner l’aviation

Pour bien commencer la semaine, la recette de Norsk e-fuel pour décarboner l’aviation

Plus d'articles