Nous suivre Industrie Techno

Hexcel complète son écosystème dédié aux composites

Alexandre Couto
Hexcel complète son écosystème dédié aux composites

La société américaine a inauguré le 2 octobre son site de production isérois dédié aux fibres de carbone. Sa R&D sera renforcée pour soutenir la croissance des composites dans le secteur aéronautique.

Afin de répondre aux besoins croissants de la filière aéronautique, c'est aujourd'hui un véritable écosystème que le spécialiste des matériaux composites Hexcel a développé en Isère. Le groupe américain a en effet inauguré le 2 octobre, sur la plateforme chimique Osiris située à Roussillon, sa nouvelle usine dédiée à la fabrication de fibres de carbone et de son précurseur, le polyacrylonitrile (PAN). Ce projet qui a nécessité quatre ans et un investissement de 200 millions d'euros vise à alimenter de grands programmes aéronautiques comme l'Airbus A350 XWB, qui intègre plus de 50% de composites dans sa structure primaire ou encore le moteur Leap, issu du partenariat entre Safran Aircraft Engine et General Electric, et dont certaines pièces sont en composites tissés 3D.
Cette nouvelle implantation d’environ 15 hectares s’ajoute aux usines d’Hexcel déjà existantes en Région Auvergne-Rhône-Alpes, comme le site isérois des Avenières et celui de Dagneux dans l’Ain. Le premier est l’un des plus grands sites européens dédiés au tissage des fibres de carbone, tandis que le second est spécialisé dans l’imprégnation des fibres et la production de nappes prêtes à être mise en œuvre par des équipementiers de l’aéronautique.

Une recherche de nouveaux procédés


La création de cet écosystème s’accompagne d’une accélération de la R&D du groupe, qui a notamment signé cette année un partenariat avec le chimiste français Arkema pour le développement de nappes de carbone dotées d’une matrice thermoplastique, plus faciles à mettre en oeuvre. Pour accompagner ces travaux, Hexcel ouvrira, au premier trimestre 2019, un nouveau centre de R&D de 3500 m2 sur le site des Avenières. Il sera dédié aux nouveaux procédés, notamment aux technologies « hors autoclave », qui devraient ouvrir la voie à une production plus rapide des composites hautes performances et à de nouvelles applications dans l’aéronautique. « Nous entrons dans une phase très active de recherche et de développement, afin de concevoir les matériaux et procédés de nouvelle génération pour les aéronefs et les moteurs de demain », souligne dans un communiqué Thierry Merlot, Président du Groupe Hexcel pour la région EMEA.

 

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Des pérovskites inorganiques pour des cellules photovoltaïques plus stables

Fil d'Intelligence Technologique

Des pérovskites inorganiques pour des cellules photovoltaïques plus stables

Des chercheurs de l’Université Rice ont obtenu un gain majeur en durabilité pour des cellules photovoltaïques en[…]

Éolien offshore, gaz de synthèse, cyber-sécurité automobile… les meilleures innovations de la semaine

Éolien offshore, gaz de synthèse, cyber-sécurité automobile… les meilleures innovations de la semaine

Cyber-protection de la 5G, verre plié, bateau imprimé… les meilleures innovations de la semaine

Cyber-protection de la 5G, verre plié, bateau imprimé… les meilleures innovations de la semaine

Une « feuille artificielle » produit du gaz de synthèse à partir de CO2

Fil d'Intelligence Technologique

Une « feuille artificielle » produit du gaz de synthèse à partir de CO2

Plus d'articles