Nous suivre Industrie Techno

Helios One : une rupture technologique pour l'impression 3D ?

Thibaut De Jaegher

Mis à jour le 11/07/2014 à 18h02

Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

Helios One : une rupture technologique pour l'impression 3D ?

La machine d'Orange Maker combinerait stéréolithographie et un ingénieux plateau tournant

Une start-up américaine, Orange Maker, annonce avoir mis au point une nouvelle technologie d'impression 3D inspiré de la stéréolithographie. Son nom ? L'héliolithographie. Il commercialiserait sa première mahcine, Helios one, cette année.

Une start-up de Los Angeles assure avoir créé une rupture technologique dans le domaine de l'impression 3D. Orange Maker, c'est son nom, assure avoir réussi à combiner plusieurs technologies de "3D printing" pour contourner tous les obstacles du procédé actuellement le plus répandu.

Sa techno, baptisée "héliolithographie", serait plus rapide, plus précise et plus fiable. Elle permettrait aussi une définition d'impression et des rendus de surface beaucoup plus poussés par rapport aux imprimantes actuelles. Dans le communiqué et sa vidéo, Orange Maker explique qu'il ne superpose pas plusieurs couches successives de matière, généralement du plastique (ABS ou PLA). Lui cumule l'avantage d'un plateau rotatif, étirant la matière, combiné à un système de stéréolithographie 3D.

>> POUR LES NEOPHYTES (OU PAS) >> LES DIFFERENTES TECHNOLOGIES D'IMPRESSION 3D >>

L'autre avantage de l'héliolithographie se situe dans le choix de la source lumineuse utilisée pour solidifier la résine. Les imprimantes SLA traditionnelles ont recours à des lasers UV ou à des projecteurs. Orange Maker annonce avoir recours à une technologie différente sans en dire plus... pour l'instant !

>> POUR FAIRE LE BON CHOIX >> 3D PRINTING : A QUEL PRIX : NOTRE GUIDE D'ACHAT >>

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

[Avis d'expert] Quand l'impression 3D permet d'optimiser la dynamique des fluides

[Avis d'expert] Quand l'impression 3D permet d'optimiser la dynamique des fluides

Limitée par les technologies de fabrication traditionnelles, l’optimisation de la dynamique des fluides trouve une nouvelle alliée[…]

Chez Safran, l’impression 3D fait ses preuves pour les pièces structurelles de grandes dimensions

Chez Safran, l’impression 3D fait ses preuves pour les pièces structurelles de grandes dimensions

« L’impression 3D béton va enfin permettre au secteur de la construction de maîtriser son empreinte carbone », estime Alain Guillen, directeur général d’XtreeE

« L’impression 3D béton va enfin permettre au secteur de la construction de maîtriser son empreinte carbone », estime Alain Guillen, directeur général d’XtreeE

Composites : L'injection RTM s'adapte pour réduire les temps de cycle

Dossiers

Composites : L'injection RTM s'adapte pour réduire les temps de cycle

Plus d'articles