Nous suivre Industrie Techno

Hélicoptères : de la machine de Cornu au X3

Jean-François Preveraud

Sujets relatifs :

,
Hélicoptères : de la machine de Cornu au X3

Le premier vol d'un hélicoptère piloté en 1907

© DR

Eurocopter révolutionne le monde de l’hélicoptère avec son prototype X3, qui combine vol vertical, stationnaire et horizontal à grande vitesse. Point d’orgue d’une partie de l’histoire de l’aéronautique où les français ont tenu une large place.

A quelques jours du Salon de l’aéronautique et de l’espace du Bourget, le démonstrateur d’hélicoptère hybride à haute vitesse X3 d’Eurocopter vient de repousser les frontières de l’aviation, en atteignant aujourd’hui la vitesse de 472 km/h (255 nœuds) en palier. Ce jalon historique a été franchi en évoluant à une altitude d’environ 10 000 pieds (3 048 m) pendant un vol qui a duré 40 mn dans la région d’Istres.

Rappelons que ce démonstrateur technologique à grande vitesse et à coût maîtrisé, combine à la fois la vitesse d’un avion à turbopropulseurs et les capacités de vol complètes d’un hélicoptère. Mais avant d’en arriver là l’hélicoptère a connu une longue histoire.

Tout le monde a en tête les croquis de Léonard de Vinci qui en 1480 proposait une machine volante dotée d’un rotor hélicoïdal d’axe vertical entraîné par la seule force musculaire. En 1784, les français Launoy et Bienvenue firent voler devant l’Académie des Sciences une maquette dotée de deux hélices contrarotatives actionnées par un ressort.

Mais c’est en 1862 que cette industrie fit un bon prodigieux, puisque le Vicomte Gustave de Ponton d’Amécourt inventa le mot hélicoptère, issu du grec helikos (hélice) et pteron (aile), et proposa, avec l’aide de Gabriel de La Landelle, une machine volante mue par un moteur à vapeur, dont la chaudière était en aluminium. Machine autonome qui ne décolla pas mais qui, placée sur une balance, réussit tout de même à réduire son poids apparent de 25 % ! Ce prototype existe encore et fait partie des collections du Musée du Bourget.

13 novembre 1907

Mais c’est au normand Paul Cornu que l’on doit le premier ‘‘vrai hélicoptère’’ mû par un moteur Antoinette de 24 cv qui décolla avec son pilote à Lisieux, le 13 novembre 1907. Un premier ‘‘vol’’ qui fût en réalité une lévitation de l’engin lesté du poids du pilote à 1,50 m du sol, maintenu par Paul et son frère Jacques, prudemment restés au sol. Une expérience qui fût renouvelée quelques jours plus tard avec cette fois Paul à bord, l’engin étant maintenu par des cordages.

Les années 30 virent l’heure de gloire des autogires, dont le rotor libre ne servait que de plan porteur, la traction étant assurée par un moteur et une hélice d’axe horizontal. De fait ce sont encore des français, Louis Breguet et René Dorant qui firent voler le premier hélicoptère moderne en 1936. La machine dotée de deux rotors coaxiaux vola pendant 1h20 sur un circuit de 44 km. Ils devancèrent de quelques semaines le vol de la machine de l’allemand Heinrich Focke. Tandis que de l’autre côté de l’Atlantique l’émigré russe Igor Sikorsky faisait voler en 1939 son prototype VS-300, puis le XR-4 en 1942 qui franchit 1 225 km. Des essais bien évidemment soutenus par les militaires qui adoptèrent massivement ces machines à voilure tournante dès les années 50, avant que les civils fassent de même dans les décennies suivantes.

Le X3 n’est donc que le digne descendant de cette glorieuse lignée de prototypes. En revanche, il est équipé de deux moteurs RTM 322, basés sur celui du NH90, qui entraînent un rotor principal à cinq pales, et deux hélices installées de part et d’autre de l’appareil sur des ailes fixes de faible envergure. Une configuration permettant une évolution de puissance et parfaitement adaptée aux missions nécessitant des vols à grande vitesse sur de longues distances, tout en conservant des capacités complètes de vol vertical et stationnaire, le tout à un coût très abordable.

Et ça c’est nouveau !

Jean-François Prevéraud

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Ampaire améliore son avion hybride-électrique et effectue un second vol avant de relier les îles d’Hawaï

Ampaire améliore son avion hybride-électrique et effectue un second vol avant de relier les îles d’Hawaï

Après le vol inaugural de son premier prototype Electric EEL en juin 2019, la startup américaine Ampaire a annoncé ce 14[…]

[Dossier Impression 3D] La chasse aux kilos s'intensifie dans l'aérospatial

[Dossier Impression 3D] La chasse aux kilos s'intensifie dans l'aérospatial

Face aux batteries et biocarburants, Norsk e-fuel mise sur le kérosène renouvelable pour des avions bas-carbone

Face aux batteries et biocarburants, Norsk e-fuel mise sur le kérosène renouvelable pour des avions bas-carbone

1,5 milliard pour la R&D aéro, sondes cyber et meltblown, le best-of de la semaine

1,5 milliard pour la R&D aéro, sondes cyber et meltblown, le best-of de la semaine

Plus d'articles