Nous suivre Industrie Techno

Harley-Davidson soigne le son de ses machines

Jean-François Preveraud
Harley-Davidson soigne le son de ses machines

1360 tonnes sur coussins d'air pour un son culte

© DR

Le son caractéristique de l’échappement est la signature d’une Harley-Davidson. Aussi le constructeur met-il tout son savoir-faire pour entretenir ce mythe. Il a pour cela investi dans une chambre de mesure acoustique haut de gamme montée sur coussins d’air.

Tous les motards vous le diront, ce qui fait que l’on reconnait une Harley-Davidson entre mille, c’est le chant de son moteur. C’est pourquoi le fabricant s’attache, génération de machines après génération, à conserver ce son culte.

Pour cela, le Product Development Centre de Harley-Davidson Motor, basé à Milwaukee (Wisconsin – USA), a investi lourdement dans une salle semi-anéchoïque pour la mesure des vibrations. Celle-ci, qui pèse quand même 1 360 tonnes, repose sur 66 coussins d’air pour éviter les interférences avec l’extérieur.

A l’intérieur, 1 400 panneaux anti-écho en fibre de verre tapissent murs et plafond, tandis que la moto à tester est placée sur un banc d’essais au centre de la salle. Des spécialistes du son, situés dans la salle de contrôle contigüe, enregistrent et analysent les vibrations et les sons émis. Ils ajustent les réglages de multiples composants, jusqu’à ce que le son émis par l’échappement soit conforme au standard de la maison.

Un gros investissement et beaucoup d’efforts qui ne représentent pourtant qu’une petite part de ce qui fait qu’une Harley est une Harley.

Jean-François Prevéraud

Pour en savoir plus : http://www.harley-davidson.com  
 

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

« Implant Files » : pourquoi les implants médicaux sont dans la tourmente

« Implant Files » : pourquoi les implants médicaux sont dans la tourmente

C'est un nouveau scandale sanitaire. Après l'affaire des implants mammaires « PIP », une enquête du[…]

IRT Saint-Exupéry : les nouvelles plateformes technologiques opérationnelles

IRT Saint-Exupéry : les nouvelles plateformes technologiques opérationnelles

Drone à hydrogène : le rêve de deux start-up françaises

Drone à hydrogène : le rêve de deux start-up françaises

[Photo Tech] L’impression 3D mobile de bâtiments

[Photo Tech] L’impression 3D mobile de bâtiments

Plus d'articles