Nous suivre Industrie Techno

Haliade-X : la turbine de l’éolienne la plus puissante du monde dévoilée par General Electric

Haliade-X : la turbine de l’éolienne la plus puissante du monde dévoilée par General Electric

GE voulait, à l'origine, monter son prototype à Cherbourg mais il quittera finalement la Loire-Atlantique pour Rotterdam, en août.

© General Electric Renewable Energy

Les représentants de la division énergie renouvelable de General Electric ont inauguré le 22 juillet, près de Saint-Nazaire, la nacelle du prototype de l’Haliade-X, sa future éolienne offshore de 12 MW, « la plus puissante du marché ».

« Une seule éolienne comme celle-ci pourra alimenter en énergie 16 000 foyers. » L’objectif avancé par John Lavelle, vice-président de la branche éolien offshore de General Electric Renewable Energy, semble ambitieux. Il est à l’image des dimensions gargantuesque de l’Haliade-X, la future « éolienne la plus puissante du marché » de GE, dont un prototype de nacelle a été inauguré lundi 22 juillet à Montoir-de-Bretagne, près de Saint-Nazaire, devant des élus locaux.

21 mètres de longueur, 10 mètres de hauteur et 700 tonnes sur la balance, la nacelle de cette éolienne offshore est impressionnante. Elle doit être chargée en août sur un cargo et rejoindre Rotterdam, où elle sera montée sur un gigantesque mât de 160 mètres produit à Séville, avant de recevoir les trois pales les plus longues du monde, mesurant chacune 107 mètres pour une masse de 50 tonnes. Dévoilées en juin, ces dernières ont été fabriquées par l’usine LM Wind Power, filiale de GE, à Cherbourg.

Haliade-X devrait générer 67 GWh d’énergie par an, « l’équivalent de 9000 véhicules »

Sous le capot, les capacités de l’Haliade-X ne sont pas moins saisissantes : avec une surface au vent de 38 000 m², l’éolienne offshore de GE affiche une puissance de 12 MW – un record – et devrait pouvoir générer 67 GWh d'énergie par an, « soit une économie de 42 millions de tonnes de CO2, l’équivalent de 9 000 véhicules », précise Jérôme Pécresse, président de GE Renewable Energy.

L'énorme turbine de l'éolienne, installée dans la nacelle inaugurée en Loire-Atlantique, doit également permettre selon GE de maintenir un facteur de charge – soit la quantité d'énergie qu'il est possible de produire sur une période par rapport à l'énergie théorique générée si le site fonctionnait constamment à pleine puissance – de 63 %. Si le facteur de charge des éoliennes offshores est bien souvent supérieur à celui des éoliennes terrestres, l’efficacité espérée par GE dans le cas présent serait un record absolu.

Le prototype de l’Haliade-X devrait commencer à fonctionner aux Pays-Bas en octobre, sur terre et non sur mer dans un premier temps. Il doit contribuer à obtenir la certification nécessaire. General Electric vise une commercialisation de son éolienne offshore pour 2021.

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Le cerveau s'impose comme modèle

Analyse

Le cerveau s'impose comme modèle

Champion du traitement de l’information, le cerveau s’érige en modèle pour accompagner l’explosion des données[…]

Le développement de l’Haliade-X de General Electric avance tous azimuts

Le développement de l’Haliade-X de General Electric avance tous azimuts

Comment Renault embarque des fils recyclés à bord de sa nouvelle Zoé

Comment Renault embarque des fils recyclés à bord de sa nouvelle Zoé

Poussés par la réglementation, les bus à hydrogène arrivent en ville

Poussés par la réglementation, les bus à hydrogène arrivent en ville

Plus d'articles