Nous suivre Industrie Techno

Vidéo

Guider un robot à distance ? Un jeu d'enfant !

Guider un robot à distance ? Un jeu d'enfant !

Robot téléopéré développé par le CEA et Areva pour le nucléaire.

© DR

Manipuler des nanos. Porter sans difficultés des charges extrêmement lourdes. Travailler sans danger dans une enceinte contaminée. Ces prouesses sont possibles grâce à la téléopération à retour d'effort. Illustration vidéo avec un robot développé pour des applications nucléaires.

La téléopération à retour d'effort permet de travailler à distance en milieu hostile, mais aussi de réaliser des opérations délicate sur des objets très petits ou, au contraire, très lourds.

Explication de cette technologie avec un robot à retour d'effort développé par le CEA et Areva pour la maintenance ou le démantellement des centrales nucléaires :
 

   

 

Charles Foucault

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Bosch Rexroth lance ctrlX Automation, sa nouvelle gamme d’automatismes taillée pour l’internet industriel des objets

Bosch Rexroth lance ctrlX Automation, sa nouvelle gamme d’automatismes taillée pour l’internet industriel des objets

Avec la plate-forme ctrlX Automation, constituée de nouvelles briques matérielles et logicielles, Bosch Rexroth renouvelle ses[…]

Pour son Innovation Summit World Tour 2020, Schneider Electric mise sur une industrie plus écoresponsable

Pour son Innovation Summit World Tour 2020, Schneider Electric mise sur une industrie plus écoresponsable

« Les technologies numériques deviendront encore plus importantes pour l'industrie », pointe Stéphane Siebert, directeur de la recherche technologique du CEA

« Les technologies numériques deviendront encore plus importantes pour l'industrie », pointe Stéphane Siebert, directeur de la recherche technologique du CEA

Les difficiles débuts des 20 robots chinois censés aider la France à atteindre les 700 000 tests virologiques hebdomadaires

Les difficiles débuts des 20 robots chinois censés aider la France à atteindre les 700 000 tests virologiques hebdomadaires

Plus d'articles