Nous suivre Industrie Techno

Grundig utilise le téléphone mobile pour le péage routier

Industrie et Technologies
Le constructeur allemand développe un terminal embarqué pour les camions. Grâce à un récepteur GPS et un téléphone mobile intégrés, ce système permettra le péage automatique sur autoroutes.

Le téléphone mobile ne sert pas qu'à téléphoner. Il est aussi utilisé pour accéder à Internet en situation de mobilité, à relever un compteur isolé, à commander les panneaux électroniques de publicité ou à localiser les essieux de train sur le réseau SNCF.

A tout cela, Grundig ajoute une nouvelle application: le péage automatique sur autoroutes.

Ce développement s'inscrit dans le cadre du programme Toll Collect de péage électronique pour les poids lourds commerciaux lancé en Allemagne.  Plus besoin de construire des péages le long de l'autoroute.  Grâce à un processus automatique de facturation du péage, ce système améliore la fluidité de circulation tout en réduisant les investissements en infrastructures. Des préoccupations importantes pour un pays confronté à une augmentation du transport des marchandises allant jusqu'à 60% d'ici à 2015.

Afin de fournir les données nécessaires au calcul de la facturation automatique du péage, le terminal embarqué de Grundig associe le GPS (Système de Positionnement Global) et la technologie de téléphone mobile GSM/GPRS. Le GPS est utilisé pour localiser avec précision la position du camion et calculer son kilométrage.

 Grâce à la technologie GSM/GPRS, les informations sont transmises sans fil via le réseau de téléphone mobile à une Centrale de Collecte du Péage, qui facture mensuellement les propriétaires du véhicule sur la base des données reçues.

Le terminal embarqué de Grundig permet également aux propriétaires de véhicules eux-mêmes d'utiliser les informations de localisation et de kilométrage collectées, notamment pour des initiatives de gestion de flotte telles que l'assistance à la navigation et le suivi de colis.

La technologie de téléphonie mobile est apportée par la société française Wavecom sous la forme de module, sorte de petit circuit imprimé comprenant les fonctions clés d'un portable. Ce module, baptisé WISMO Quik, intègre le logiciel de transmission de données par paquet en mode GPRS. Le contrat conclu entre les deux partenaires prévoit la livraison de 400 000 unités à Grundig.

La livraison des modules WISMO commencera dès la fin du premier trimestre 2003 et se poursuivra sur une durée de deux ans maximum. Les premiers terminaux embarqués de Grundig devraient être mis en circulation dès le troisième trimestre 2003.

Ridha Loukil

Sites des entreprises citées
- Grundig : http://www.grundig.com
- Wavecom : http://www.wavecom.com

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

La filière française des télécoms s’active pour l’arrivée de la 5G

La filière française des télécoms s’active pour l’arrivée de la 5G

Depuis ce mercredi 18 décembre, le Comité de filière des télécommunications a enfin une existence juridique. Didier[…]

19/12/2019 | RéseauxTéléphonie
Zoom sur le slicing, dont Nokia démontre les bénéfices lors de son 5G Smart Campus Event

Zoom sur le slicing, dont Nokia démontre les bénéfices lors de son 5G Smart Campus Event

5G : quels sont les 6 projets phares retenus par l’Arcep pour expérimenter la bande 26 GHz ?

5G : quels sont les 6 projets phares retenus par l’Arcep pour expérimenter la bande 26 GHz ?

La 5G dans l’industrie, « pas avant 2022 » selon Franck Bouétard, PDG d’Ericsson France

La 5G dans l’industrie, « pas avant 2022 » selon Franck Bouétard, PDG d’Ericsson France

Plus d'articles