Nous suivre Industrie Techno

Grand emprunt : 100 millions d'euros pour les déchets radioactifs

Grand emprunt : 100 millions d'euros pour les déchets radioactifs

Trouver le moyen de réduire les volumes de matières de très faible et moyenne radioactivité à stocker.

© DR

L'Andra a signé une convention avec l'Etat dans le cadre des investissements d'avenir, déclinaison concrète du Grand emprunt national. L'Andra recevra 100 millions d'euros pour deux projets de recherche sur les déchets radioactifs. L'objectif : réduire les volumes à stocker de matières de très faible et moyenne radioactivité.

Le Grand emprunt français n'oublie pas les déchets radioactifs. L'Agence nationale pour la gestion des déchets radioactifs (Andra) annonce la signature d'une convention avec l'Etat dans le cadre des investissements d'avenir. L'Andra recevra 100 millions d'euros. Ils seront affectés à deux projets de recherche sur les déchets radioactifs.

1. Recycler les déchets métalliques

Ce premier projet porte sur les ferrailles très faiblement radioactives issues du démantèlement des installations nucléaires. L'Andra envisage d'utiliser ces métaux comme matière première dans la filière électronucléaire. Par exemple pour fabriquer des conteneurs de stockage de déchets radioactifs, ou des composants des sites de stockage. Reste à identifier les utilisations exactes et à prouver la faisabilité technique du recyclage.

2. Traiter les déchets chimiquement réactifs

Le second projet financé par le Grand emprunt portera sur les déchets radioactifs dont les caractéristiques physico-chimiques compliquent le stockage : gaz, liquides, matières organiques... Les priorités de recherche ne sont pas encore précisément définies. Mais l'objectif sera de réduire le volume de ces déchets de moyenne activité, et de les rendre les plus inertes possibles.

Thomas Blosseville

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

[Vu sur le web] Produire de l’hydrogène vert sans électrolyseur : une avancée prometteuse dans la photo-électrolyse de l’eau

[Vu sur le web] Produire de l’hydrogène vert sans électrolyseur : une avancée prometteuse dans la photo-électrolyse de l’eau

D’après une publication relayée par IEEE Spectrum, le journal de l’association professionnelle « Institut des[…]

La stratégie électrique de Renault en trois points technos clefs

La stratégie électrique de Renault en trois points technos clefs

« Nous avons amélioré d’un facteur 100 le code de dynamique moléculaire dédié à l’optimisation des batteries », se réjouit Mathieu Salanne, vainqueur du Prix Spécial Joseph Fourier

« Nous avons amélioré d’un facteur 100 le code de dynamique moléculaire dédié à l’optimisation des batteries », se réjouit Mathieu Salanne, vainqueur du Prix Spécial Joseph Fourier

« Nous allons construire la gigafactory de batteries la plus efficace au monde », lance Christophe Mille, de Verkor

« Nous allons construire la gigafactory de batteries la plus efficace au monde », lance Christophe Mille, de Verkor

Plus d'articles