Nous suivre Industrie Techno

Grades de polyacétal à faible émission de COV

Jean-François Preveraud
Grades de polyacétal à faible émission de COV

Une matière technique qui devrait trouver des débouchés dans les habillages intérieurs de véhicules.

© DR

DuPont lance de nouveaux grades de Delrin à faible émission de formaldéhydes. Ils devraient trouver des débouchés dans les habillages intérieurs chez les grands équipementiers et constructeurs automobiles.

Afin de répondre aux exigences des grands constructeurs automobiles en matière d’émissions COV (Composés Organo Volatils), notamment de formaldéhyde, DuPont vient de présenter de nouveaux grades faible émission de son Delrin. Le très faible dégazage de ces homopolymères acétal n’amoindrit en rien leurs performances mécaniques, notamment leur excellente résistance au fluage et à la fatigue, par rapport aux grades standard de hautes performances.

Ces nouveaux grades faible émission sont disponibles dans trois séries de base qui se différencient par leur viscosité à l’état fondu : Delrin 100PE, 300PE et 500PE. Le 100PE étant le plus visqueux. Tous trois ont été spécialement formulés avec un additif qui réduit substantiellement leurs émissions de formaldéhyde, aussi bien durant leur mise en œuvre que dans les produits finis. Des émissions dont les niveaux satisfont largement les exigences les plus sévères stipulées par les constructeurs automobiles.

Des tests indépendants des grades de Delrin faible émission, effectués par l’organisme allemand SGS Institut Fresenius GmbH selon la norme VDA (Verband der Automobilindustrie) 275, confirment que le dégazage de formaldéhyde est inférieur à 2 mg/kg pour les trois grades.

Outre des émissions volatiles extrêmement basses, ces nouveaux grades faible émission de Delrin présentent le même niveau de performance mécanique élevé – robustesse, rigidité, résistance au fluage, à la fatigue et au choc – que les grades standard. « En développant le premier homopolymère acétal répondant aux normes d’émissions de tous les grands constructeurs automobiles, et ce, sans nuire à la performance mécanique, nous avons ouvert de nouvelles opportunités pour remplacer de manière économique les matériaux actuellement utilisés dans de nombreuses applications automobiles intérieures », estime Hans-Hermann Kirner, responsable Développement Intérieurs Automobiles de DuPont. « Ces nouvelles applications comprennent, par exemple, des composants de systèmes de sécurité, de panneaux de portes et de sièges, où la combinaison unique de propriétés de ces nouveaux grades peut s’avérer très avantageuse ».

Jean-François Prevéraud

Pour en savoir plus : http://www.plastics.dupont.com 
 

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Avec COSMIC, Atos veut détecter les matériaux dangereux dans les conteneurs

Avec COSMIC, Atos veut détecter les matériaux dangereux dans les conteneurs

Le géant français du numérique s’associe au projet européen de recherche COSMIC, qui vise à détecter[…]

17/07/2019 | Transport
La médaille d'or du CNRS récompense Thomas Ebbesen pour ses travaux en nanosciences

La médaille d'or du CNRS récompense Thomas Ebbesen pour ses travaux en nanosciences

Mines ParisTech et GRTgaz s’associent pour améliorer la tenue à l’hydrogène du réseau de gaz

Mines ParisTech et GRTgaz s’associent pour améliorer la tenue à l’hydrogène du réseau de gaz

Un lubrifiant à base d'eau pour des roulements plus efficaces

Un lubrifiant à base d'eau pour des roulements plus efficaces

Plus d'articles