Nous suivre Industrie Techno

abonné

Grâce aux microleds, le CEA-LETI bat le record de transmission de données en LiFi

Alexandre Couto

Sujets relatifs :

,
Grâce aux microleds, le CEA-LETI bat le record de transmission de données en LiFi

© CEA

Une équipe de chercheurs du CEA LETI a battu un record mondial de débit dans le domaine du transfert de données par lumière visible (visible light communication, VLC, également appelé LiFi). Grâce à une microled de 10 microns, dopée au nitrure de gallium, le dispositif a atteint un taux de transmission de 7,7 Gigabits par seconde (Gbps), surpassant ainsi le précédent record de 5,1 Gbps. Ces résultats, dévoilés le 11 juin par un communiqué du CEA, marquent une nouvelle étape vers la commercialisation de systèmes LiFi hautes performances.

La communication sans fil de données grâce à la lumière visible est une technologie en développement depuis quelques années. Son principe est simple : en modulant la fréquence d’émission de photons d’une source lumineuse, il est possible de transférer des informations qui sont ensuite captées et interprétées par un dispositif récepteur. Appelé communément LiFi, pour « light fidelity », ce système offre certains avantages par rapport aux communications par radio-fréquences, comme le WiFi ou la 5G dont l’utilisation peut être restreinte dans certains environnements sensibles. Mais, jusqu’à présent, les performances du LiFi  été limitées par la qualité des leds (Light-Emitting Diode) employées pour transmettre les informations. « Il y a eu beaucoup d’essai de transmissions de données avec des éclairages led disponibles dans le commerce. Mais ceux-ci ne sont pas conçus pour être modulés à très haute fréquence », explique Luc Maret, chercheur au CEA-LETI dans le domaine des communications sans fil. « Cela limite la bande passante des systèmes LiFi actuels ».

Les microleds pour répondre aux hautes fréquences

Depuis 4 ans, plusieurs centres de recherches mondiaux travaillent sur une nouvelle génération de leds pouvant supporter le signal haute fréquence et lorgnent du côté des microleds. « Plus la surface émissive est réduite, plus la lumière peut être modulée à haute fréquence », précise Luc[…]

Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Un avenir sans compromis pour les transistors à haute puissance

Fil d'Intelligence Technologique

Un avenir sans compromis pour les transistors à haute puissance

Concevoir un transistor est souvent affaire de compromis. La diminution de la résistance pour réduire les pertes d’énergie[…]

07/04/2021 | Transistor
[Portrait] Fabrice Semond, le chercheur qui façonne les surfaces de silicium atome par atome

[Portrait] Fabrice Semond, le chercheur qui façonne les surfaces de silicium atome par atome

Des transistors en phosphore noir pour déguiser les puces électroniques face aux hackers

Fil d'Intelligence Technologique

Des transistors en phosphore noir pour déguiser les puces électroniques face aux hackers

« Nous souhaitons diviser par cinquante les coûts de la technologie RFID », avance Etienne Perret (Grenoble INP)

« Nous souhaitons diviser par cinquante les coûts de la technologie RFID », avance Etienne Perret (Grenoble INP)

Plus d'articles