Nous suivre Industrie Techno

GPP Multimat fera parler la poudre

Industrie et  Technologies
Le projet GPP Multimat lancé dans le cadre du pole de compétitivité Viameca vise à mettre au point de nouveaux procédés de fabrication de pièces à partir de matériaux en poudres.


GPP Multimat est le premier projet de R&D conçu et officiellement lancé dans le cadre du pôle de compétitivité Viameca, dédié à la mécanique, qui couvre plusieurs départements des régions Rhône Alpes Auvergne et Limousin. Nous vous avions annoncé son lancement dans notre lettre du 1er décembre dernier, voici maintenant plus de détails.

Activement soutenu par le Ministère de l'Industrie, via le Fonds de Compétitivité des Entreprises, et les collectivités territoriales du pôle, ce projet porté par le Cetim fédère 12 partenaires industriels et scientifiques. Son objectif : faire émerger de nouveaux procédés de fabrication de pièces à partir de poudres métalliques, céramique et cermets, afin de créer les composants multi-matériaux et multi-fonctionnels du futur, ainsi que les prototypes de machines qui les produiront en série. Il faut dire que les procédés de fabrication de pièces à partir de poudres ont le vent en poupe, car ils permettent d'utiliser la juste quantité de matière juste au bon endroit , ce qui n'est pas le cas avec les technologies conventionnelles de fabrication.

La mise en commun de moyens et compétences aussi nombreuses et diversifiées constitue une remarquable opportunité pour Jean Claude Crapart, directeur du Cetim à Saint Etienne, qui déclarait lors du lancement : « cette complémentarité ouvre aux pièces multi-matériaux de nouvelles perspectives d'application dans les secteurs de l'automobile, de l'outillage, de l'extrusion et de la serrurerie haute sécurité ».

Deux technologies évaluées

Le projet va se focaliser sur deux technologies potentiellement prometteuses en termes d'applications : une première qui associe Compaction Grande Vitesse, Usinage Grande Vitesse à vert et frittage conventionnel ; une seconde utilisant le frittage par fusion laser, un procédé de fabrication directe qui permet de construire, couche par couche, un objet complexe en 3D. Dans ces deux domaines, les divers travaux en cours de lancement devraient permettre d'obtenir une importante masse d'éléments comparatifs et constituer une base de connaissance scientifique, technique et économique sur les couples matériaux/procédés pour la conception et fabrication à partir de poudres de pièces multimatériaux / multifonctions.

Dans un premier temps (6 mois environ) les responsables du projet vont définir les spécifications des cahiers des charges pour chaque application et préciser les couples de matériaux à utiliser. Il s'agira ensuite, à partir de pièces fournies par les partenaires, de démontrer la faisabilité de la nouvelle approche, de réaliser des pièces prototypes et de valider leurs performances. La troisième phase consistera à concevoir des machines prototypes capables de produire ces pièces dans des conditions économiques acceptables puis de les valider.

L'objectif à 3 ans est de mettre en place sur le territoire du pôle une unité pilote de production partagée, capable de produire expérimentalement des pièces selon les deux filières technologiques définies. Le plan initial prévoit qu'elle réalise 3 millions d'euros de chiffre d'affaires avec 7 salariés dans un délai de 3 à 5 ans.

L'adhésion des PME

Ce Grand Projet Poudre remporte l'adhésion de nombreuses PME. Pour Laurent Bruyas, directeur technique de Clextral et coordinateur industriel du projet : « ce type d'initiative permet de réaliser des développements dans lesquels on ne pourrait pas se lancer seul ». Grâce à lui, la PMI espère pouvoir bénéficier, à terme, d'un nouveau procédé dans le domaine des machines d'extrusion bi-vis. De même l'entreprise stéphanoise André Laurent mise, elle aussi, sur le projet pour optimiser une de ses applications d'outillage de forgeage à chaud. Enfin, Patrick Teulet, qui dirige Phenix Systems, spécialisée dans les équipements de frittage laser de poudres, est lui aussi confiant : « nous allons pouvoir avancer plus rapidement dans la mise au point de nouveaux procédés de fabrication qui imposent d'importants moyens étant donné leur grande complexité ».

Jean-François Prevéraud

GPP Multimat en bref

Pour en savoir plus : http://www.viameca.fr

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Le design génératif offre une cure de jouvence au minibus Volkswagen

Le design génératif offre une cure de jouvence au minibus Volkswagen

Le constructeur automobile Volkswagen et l'éditeur de logiciel de CAO Autodesk ont travaillé ensemble pour moderniser le design du[…]

Vers le prototypage fonctionnel

Vers le prototypage fonctionnel

Qui est Cobot ++, le puissant robot collaboratif que développe l’IRT Jules Verne pour Airbus ?

Qui est Cobot ++, le puissant robot collaboratif que développe l’IRT Jules Verne pour Airbus ?

Cinq innovations de production développées à l'IRT Jules Verne

Cinq innovations de production développées à l'IRT Jules Verne

Plus d'articles