Nous suivre Industrie Techno

Google et Sanofi s’allient contre le diabète

Google et Sanofi s’allient contre le diabète

L'analyse des données en temps réel doit permettre de mieux gérer la maladie

© victor

Life Sciences de Google et Sanofi vont faire équipe pour lutter contre le diabète. Sanofi pourra profiter du savoir-faire de Google pour apprendre à collecter et analyser les données issues des patients, tandis que Google poura s'appuyer sur l'expertise de Sanofi en termes de connaisance de la maladie et de production d'insuline.

Sanofi a annoncé lundi qu’il s’alliait avec la division Life Sciences de Google, maintenant Alphabet, pour développer de nouvelles stratégies de lutte contre le diabète. La maladie touche 382 millions de personnes dans le monde, et pourrait en toucher 592 en 2035 selon la Fédération internationale du diabète. L’initiative combine la force de Sanofi et sa connaissance du diabète avec le leadership de Google en matière de technologies électroniques et d’analyse de données, dans le but de transformer la prise en charge de la maladie, grâce aux nouvelles connaissances qui déboucheront du partenariat.

Sanofi dispose déjà d’une expérience forte dans le traitement de la maladie. Le laboratoire est propriétaire de l’insuline Lantus, et d’autres médicaments contre le diabète dont l’ensemble lui a rapporté 7 milliards d’euros l’an passé. Mais le laboratoire perd cette année son brevet sur le lantus, d’où son besoin de chercher d’autres manières de valoriser son savoir-faire. Sanofi a déjà fait part de son intention de développer un stylo Bluetooth qui pourra permettre aux médecins de vérifier quelle quantité d’insuline leurs patients s’administrent et à quelle fréquence. Plus tôt dans l'année, Sanofi avait déjà annoncé sa collaboration avec groupe allemand Evotec pour le développement de thérapies innovantes dans le diabète. Le partenariat de recherche entre le pharmacien français et Evotec doit porter sur le développement de traitements contre le diabète par modulation des cellules bêta, qui pourraient permettre de réduire, voire de supprimer le recours aux injections d'insuline, selon Sanofi.

Google ne part pas de zéro non plus. En s’appuyant sur les compétences de Sanofi sur la production de d’insuline, il veut développer un appareil qui pourrait être porté sur la peau comme un pansement pour suivre les niveaux d’insuline sur son smartphone, et suggérer ou ajuster les niveaux d’insuline administrés. Mais le géant de l’Internet ne cache pas depuis plusieurs années son ambition de révolutionner le secteur de la santé – et même de repousser la mort - grâce à l’analyse de données, dont les laboratoires pharmaceutiques prennent conscience de l’importance. En juillet  2014, Google s’est déjà allié avec le suisse Novartis pour développer une lentille de contact intelligente. En septembre 2014, le laboratoire secret de Google, Calico, a conclu un accord avec la biotech américaine AbbVie pour la lutte contre les maladies neurodégénératives. Enfin en janvier, Google Life Sciences s’était allié avec le laboratoire américain Biogen, pour étudier les facteurs de progression de la sclérose en plaque.

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Bertin Nahum veut conquérir le monde avec ses robots chirurgicaux

Bertin Nahum veut conquérir le monde avec ses robots chirurgicaux

Portrait du PDG de Quantum Surgical, Bertin Nahum, qui prépare l’arrivée sur le marché de son prochain robot[…]

Smart-city, cyber-sécurité, neuro-morphique… les meilleures innovations de la semaine

Smart-city, cyber-sécurité, neuro-morphique… les meilleures innovations de la semaine

Exclusif

Pour bien commencer la semaine : un tétraplégique marche grâce à l’IA

Pour bien commencer la semaine : un tétraplégique marche grâce à l’IA

Plus d'articles