Nous suivre Industrie Techno

Google et les data-centers flottants : le point sur les spéculations

Google et les data-centers flottants : le point sur les spéculations

© dr

Après le projet Loons, des ballons routers pour connecter les zones blanches, des datacenters flottants ? La structure à quatre étages, dressée sur une barge au milieu de la baie de San Francisco, attise bien des spéculations. Après avoir conquis le ciel, le géant partirait à la conquête de l’océan pour y installer des datacenters, l’eau de mer permettant de refroidir les serveurs. Parmi les hypothèses émises dans les médias, celle-ci parait la plus probable.

En entourant la structure de quatre étages, érigée sur une barge aux abords de Treasure Island, de secrets, Google a créé un terreau fertile pour la spéculation. Depuis la publication d’une enquête de CNET, la semaine dernière, ni le géant du net ni la société propriétaire de la barque, n’ont commenté les informations. Un établissement d’enseignement en haute mer ? Un showroom pour les Google glass et autres gadgets ? Un data-center flottant ? De loin, c'est cette dernière hypothèse qui est la plus crédible. « Un expert (à qui CNET a montré les photos, ndlr) pense qu’il s’agit bien d’un data-center, surtout que la barge offre un accès facile à une source de refroidissement, ainsi que d’une source d’énergie peu coûteuse, la mer. Et encore plus révélateur, Google a obtenu un 2009 un brevet pour un data-center flottant », explique le journaliste Daniel Terdiman sur CNET.

Face au silence de Google, le mystère subsiste, et d’autres théories émergent. La station de télévision KPIX a rapporté que la barge servirait de « centre commercial flottant », citant des sources anonymes, tandis que d’autres sources parlent d’une classe de technologies au large.  Le directeur écutif de la Commission de Conservation et de Développement de la baie a déclaré au San Jose Mercury News avoir reçu des avocats représentant Google ou une société affiliée, lesquels ont évoqué la possibilité d’utiliser la barge pour enseigner la technologie.

L’arrimage d’une structure similaire et enregistré chez la même société dans un port du Maine, il y a un mois, apporte de l’eau au moulin des spéculations.

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Mobilité hydrogène, Tchernobyl, prix Atos-Joseph Fourier… les meilleures innovations de la semaine

Mobilité hydrogène, Tchernobyl, prix Atos-Joseph Fourier… les meilleures innovations de la semaine

Quelles sont les innovations qui vous ont le plus marqués au cours des sept derniers jours ? Cette semaine, vous avez apprécié[…]

Simulation et IA, découvrez les quatre lauréats du prix Atos-Joseph Fourier 2019

Simulation et IA, découvrez les quatre lauréats du prix Atos-Joseph Fourier 2019

Radiall et le CEA-Leti s'allient pour développer les futures antennes 5G

Radiall et le CEA-Leti s'allient pour développer les futures antennes 5G

Drone anti-incendie, cybersécurité, nanosatellites… les meilleures innovations de la semaine

Drone anti-incendie, cybersécurité, nanosatellites… les meilleures innovations de la semaine

Plus d'articles