Nous suivre Industrie Techno

Golaem fait entrer les comportements humains dans la simulation

Charles Foucault
Golaem fait entrer les comportements humains dans la simulation

Un avatar programmé par Golaem permet de simuler le comportement humain dans une usine virtuelle.

© DR

Issu de la recherche, Golaem édite des composants logiciels qui s’intègrent aux solutions de conception d’usines. Ils permettent d’ajouter l’activité humaine à la simulation de l’ordonnancement et du fonctionnement de la production.

Golaem en bref

Date de création : 2 janvier 2009
Président : Patrice Le Moing
Effectif : 9
Implantation : Rennes (35)
Site Web : http://www.golaem.com
Téléphone : 02 99 27 21 40
Email : contact@golaem.com

Dans la tradition juive, le Golaem est une créature d’argile qui prit vie, au XVIe siècle à Prague, sous les mains du rabbin Loew pour sauver le ghetto des attaques antisémites. Dans sa version moderne, le Golaem prend vie également, mais virtuellement.
Une jeune entreprise bretonne a en effet baptisée ainsi une suite logicielle permettant de mimer l’activité humaine. « Golaem est issu de 15 ans de recherches logicielles, sur le contrôle de mouvements et sur la planification de chemins », raconte Stéphane Donikian, directeur technique de la société et chercheur à l’Irisa (Institut de recherche en informatique et systèmes aléatoires).

Les différentes briques logicielles proposées peuvent s’additionner. Elles animent des humanoïdes dans des mondes virtuels. Ils peuvent trouver leurs chemins dans des environnements 3D, coordonner des comportements basiques (monter un escalier) et réaliser des activités complexes (utiliser un outil).
A la différence des personnages que croise le héros d’un jeu vidéo, les avatars de Golaem sont programmés individuellement pour être capable d’anticiper, de prendre des décisions. Ils savent se baisser s’ils croisent un obstacle ou attraper une clef sur un établi de façon très fluide. Intégré dans une approche PLM ( Product Life Cycle Management), ils offrent une dimension supplémentaire à la visualisation, en amont, de la chaine de production. « Avant on concevait totalement numériquement le produit, maintenant on conçoit complètement numériquement l’usine et son fonctionnement », conclut Stéphane Donikian.

Charles Foucault.

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Véhicule autonome : « La barre a été mise trop haut, mais cela a réveillé tout l'écosystème », souligne Fawzi Nashashibi (Inria)

Dossiers

Véhicule autonome : « La barre a été mise trop haut, mais cela a réveillé tout l'écosystème », souligne Fawzi Nashashibi (Inria)

Coordinateur du livre blanc de l’Inria sur les véhicules autonomes et connectés, Fawzi Nashashibi estime que l’heure est au[…]

Une LED à quantum dot bleue plus stable et lumineuse

Fil d'Intelligence Technologique

Une LED à quantum dot bleue plus stable et lumineuse

Total dévoile ses recherches dans l'utilisation du calcul quantique lors du Quantum Computing in Paris-Saclay

Total dévoile ses recherches dans l'utilisation du calcul quantique lors du Quantum Computing in Paris-Saclay

Calcul quantique : les technologies de qubits s'exposent au forum Teratec

Calcul quantique : les technologies de qubits s'exposent au forum Teratec

Plus d'articles