Nous suivre Industrie Techno

gère ses barres céréalières comme Ariane 5

J.-F. PREVÉRAUD jfpreveraud@industrie-technologies.com
Pour assurer le renouvellement de ses produits, le fabricant agroalimentaire utilise un outil de gestion développé au départ pour suivre les évolutions d'Ariane 5. Il a ainsi gagné en efficacité et en réactivité pour répondre aux demandes de la grande distribution.

LE PROBLÈME

MAÎTRISER LA DIVERSITÉ DES RECETTES

Artenay Sevenday fabrique des barres céréalières et de müeslis pour la grande distribution. Un travail complexe puisque ce fabricant doit gérer les multiples recettes propres à chaque enseigne, ainsi que la traçabilité de l'ensemble des ingrédients entrant dans leur composition, et jusqu'au packaging des produits finis. « Une barre contient de six à douze ingrédients, dont certains sont des produits semi-finis comportant eux-mêmes trois à quatre ingrédients, qui sont choisis parmi les 200 produits de base agréés et référencés chez nous », explique Jean-Marc Rigault, le directeur de la qualité chez Artenay Sevenday. Si jusqu'au début des années 2000 la gestion de la définition des produits et de leurs évolutions pouvait être réalisée à l'aide d'Excel, la multiplication des formulations, combinée à une demande de réactivité toujours plus forte de la grande distribution, sans compter la pression grandissante des réglementations en termes de traçabilité, ont conduit Artenay Sevenday à rechercher un outil de gestion mieux adapté à son processus de conception de produits.

LA SOLUTION

ADOPTER LES PROCÉDURES DU SPATIAL

« À force de rechercher une solution standard adaptée, nous avons compris que rien ne correspondait à notre besoin spécifique », constate Jean-Marc Rigault. Mais cette recherche lui a permis de rencontrer Lascom et son outil de gestion de données techniques, WindPDM. Devenu depuis Advitium, ce logiciel est un module de gestion des configurations et des modifications développé initialement pour gérer les évolutions de la gamme de lanceurs Ariane 5 d'Arianespace. C'est cette méthodologie qu'Artenay Sevenday a adoptée.

En fait, les problématiques des deux entreprises ne sont pas si éloignées. Si toutes les Ariane 5 se ressemblent, elles sont en réalité très différentes, car elles doivent répondre à un besoin spécifique selon le type de satellites embarqués. Maintenant qu'Ariane 5 est en phase d'exploitation routinière, après 44 tirs, chaque vol ne nécessite qu'une douzaine de modifications, contre 500 à 1 000 lors des premiers lancements ! Notamment grâce à Advitium. Ce logiciel contient toute la mémoire de l'évolution du programme Ariane avec plus de 36 000 objets gérés. Il est utilisé par plus de 200 personnes, tant au siège d'Arianespace à Évry (Essonne) que sur le site de lancement à Kourou (Guyane).

Cette mémoire est déterminante pour Artenay Sevenday. Outre la gestion des évolutions des produits, Advitium liste instantanément tous les cas d'emploi d'un ingrédient et permet de répondre en quelques jours à un cahier des charges client dépassant souvent les 60 pages. Il est ainsi capable, sans effort ou presque, de tracer les ingrédients, de décrire précisément la recette, les qualités nutritionnelles, l'absence d'OGM ou d'allergènes...

LE RÉSULTAT

UN TEMPS DE RÉPONSE DIVISÉ PAR TROIS

Aujourd'hui, une trentaine d'utilisateurs chez Artenay Sevenday (R et D, production, qualité, commercial, achat...) se servent quotidiennement d'Advitium pour répondre aux demandes des clients. « C'est notre outil de gestion de la "design chain" et de la qualité, alors que notre ERP gère toute notre supply chain », précise Jean-Marc Rigault. Le temps de réponse aux commandes s'est nettement amélioré, passant de trois à une semaine maximum.

FICHE D?IDENTITÉ

ARTENAY SEVENDAY Filiale du groupe espagnol Alina. 26 millions d'euros de chiffre d'affaires en 2006. Production De 500 à 600 tonnes de friandises par mois sur son site d'Artenay (Loiret). Effectif 130 salariés. http:/ /www.aad.fr

vous lisez un article d'Industries & Technologies N°0912

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2009 d'Industries & Technologies

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

[Pas à pas] Comment tirer parti de la réalité augmentée dans votre usine

[Pas à pas] Comment tirer parti de la réalité augmentée dans votre usine

Profitant des formidables progrès de l'informatique embarquée et de l'essor de l'usine 4.0, les exemples d'applications[…]

Bâtiments intelligents : des économies du sol au plafond

Bâtiments intelligents : des économies du sol au plafond

INNOVATION À TOUS LES ÉTAGES

Dossiers

INNOVATION À TOUS LES ÉTAGES

« Bâtiments intelligents : il faut placer l'utilisateur au centre », Olivier Cottet, Schneider Electric

Interview

« Bâtiments intelligents : il faut placer l'utilisateur au centre », Olivier Cottet, Schneider Electric

Plus d'articles