Nous suivre Industrie Techno

Gerbeur à timon acceptant les conducteurs portés

Jean-François Preveraud
Gerbeur à timon acceptant les conducteurs portés

Une vitesse adaptée à la configuration.

© DR

Ce gerbeur Jungheinrich ERC 21X se situe à mi-chemin entre un gerbeur à timon et un chariot à conducteur porté. Il prend à l’un la maniabilité et à l’autre la rapidité.

Les gerbeur Jungheinrich ERC 212/214/216 sont nés d’une combinaison entre un gerbeur à timon, très manœuvrable, et un chariot avec conducteur porté, rapide et confortable. Ce chariot qui sera lancé sur le marché juste avant le CeMAT 2011 de Hanovre se distingue essentiellement par sa plate-forme d’une conception entièrement nouvelle.

Flexibilité d’usage

Pour cette nouvelle génération de gerbeurs à timon, les ingénieurs de Jungheinrich ont mis au point différents concepts d’utilisation en fonction de la vitesse. Il s’agit en effet, essentiellement de chariots avec conducteur accompagnant qui ont une vitesse maximale de 6 km/h et qui ne sont utilisés qu’occasionnellement avec conducteur porté sur de courtes distances.

Conçue pour le transport de charges sur des distances plus longues, la variante ‘‘High performance’’ de l’ERC comporte des protections latérales intégrées offrant une sécurité, dans les virages, au cariste debout sur la plate-forme. Pour ce modèle, la vitesse maximale est de 9 km/h en conduite portée, +20 % par rapport à la série précédente.

Toutes les variantes de ce gerbeur à timon sont équipées d’une plate-forme à suspension spéciale, qui soulage le dos. En conduite accompagnante, la plate-forme est simplement relevée. La vitesse est alors automatiquement réduite à 4 km/h.

Direction électrique de série

L’équipement standard de la nouvelle série inclut également une direction électrique, déjà de série sur beaucoup d’autres gerbeurs à timon Jungheinrich, rendant ainsi le chariot facilement manœuvrable.

L’hydraulique proportionnelle de l’ERC 212/214/216 permet de réguler la levée et la descente. Une amélioration par rapport à la série précédente a été obtenue à la fois au niveau de la régulation de la levée et de la descente, sans à-coups, et de la consommation d‘énergie. Cette technologie a permis également de réduire sensiblement le niveau sonore. Une option, qui sera proposée à l’avenir pour ce gerbeur, permettra de réduire automatiquement la vitesse à la dépose de la charge au sol.

Batterie extractible

Ce gerbeur électrique est équipé du moteur asynchrone Jungheinrich 24 V d’une puissance de 2,8 kW, qui a fait ses preuves. Pour une utilisation sur plusieurs postes de travail, il est possible d’équiper le nouvel ERC avec une sortie latérale de la batterie. Le chargeur intégré (option) permet, en outre, de charger la batterie par simple branchement électrique. Ce nouveau gerbeur ERC est aussi équipé de boutons-poussoirs étanches aux poussières et à l’humidité IP 65.

Jean-François Prevéraud

Pour en savoir plus : http://www.jungheinrich.fr

 

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

A Toulouse, les composites visent le ciel

A Toulouse, les composites visent le ciel

Créé en 1988 à Toulouse, le Critt Mécanique & Composites (Centre régional d'innovation et de transfert de[…]

L'Insa Toulouse va industrialiser son lanceur de ballons de rugby

L'Insa Toulouse va industrialiser son lanceur de ballons de rugby

Holomake, l’interaction manuelle augmentée

Fil d'Intelligence Technologique

Holomake, l’interaction manuelle augmentée

« Il faut cultiver le rêve pour innover », Philippe Pernod (IEMN)

L'innovation dans la peau

« Il faut cultiver le rêve pour innover », Philippe Pernod (IEMN)

Plus d'articles