Nous suivre Industrie Techno

Gerbeur à timon à levée initiale

Jean-François Preveraud
Gerbeur à timon à levée initiale

Un gerbeur qui saute les obstacles.

© DR

La nouvelle génération EJC 21Xz de Jungheinrich offre un spectre de charges plus large pour mieux s’adapter aux besoins et leur levée initiale les rend particulièrement performants dans les entrepôts présentant des obstacles.

Jungheinrich lance en ce début d’année, une nouvelle génération de chariots à conducteur accompagnant. Il s’agit des gerbeurs électriques à timon avec levée initiale, EJC 212z/214z/216z. La garde au sol supplémentaire obtenue grâce au relèvement des bras porteurs permet de franchir sans effort les ‘‘obstacles’’ caractéristiques d’un entrepôt que sont les cassures des rampes, les rails et passerelles de chargement, mais aussi les inégalités de sol habituelles.

A la différence de la gamme antérieure conçue pour offrir des capacités allant de 1 400 kg (EJC 214z) à 1 600 kg (EJC 216z), la nouvelle série comprendra une variante EJC 212z qui aura une capacité de seulement 1 200 kg. « Cela offre une plus grande flexibilité et élargit l’éventail des possibilités d’utilisation de cette génération de chariots », explique Stefan Hirt, Responsable de la gestion produits pour les gerbeurs chez Jungheinrich.
Faible consommation, rendement très élevé

Respectueux de l’environnement et sans entretien, le moteur asynchrone Jungheinrich qui équipe l’EJC est remarquable non seulement par sa faible consommation, mais aussi par sa puissance. « Des hauteurs de levée qui dépassent les cinq mètres, des capacités résiduelles importantes, une puissance d’accélération et des durées d’utilisation supérieures à la moyenne garantissent à ces nouveaux gerbeurs des rendements très élevés ». indique Stefan Hirt. Une variante de ce gerbeur propose le transport simultané de deux palettes. « Ainsi l’utilisateur peut quasiment doubler la vitesse d’exécution des opérations de transport de marchandises ».

Ce gerbeur EJC de Jungheinrich se distingue, en outre, par sa simplicité de conduite et sa parfaite ergonomie. La régulation électronique du moteur de levée est un élément prépondérant. La levée ou la descente de la charge, en douceur et avec un faible niveau sonore, est commandée par bouton-poussoir. « Le cariste a un contrôle permanent pour des opérations exécutées en toute sécurité », explique Stefan Hirt. Cela va de la dépose sans à-coup des charges fragiles ou de la levée et descente rapide des palettes à un positionnement précis du gerbeur par rapport à un emplacement désigné dans le rayonnage.

La direction électrique par timon, proposée en option, assure une optimisation supplémentaire au niveau de la conduite du nouveau gerbeur. La conduite est quasiment sans fatigue et demande peu d’effort. En espace restreint, notamment pour les manœuvres dans les camions, ce gerbeur est particulièrement maniable avec le timon relevé à la verticale, grâce au bouton vitesse lente.

Jean-François Prevéraud

Pour en savoir plus : http://www.jungheinrich.fr

 

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Et les lauréats des trophées de design stratégique 2016 sont...

Et les lauréats des trophées de design stratégique 2016 sont...

Depuis 16 ans l’École de Design de Nantes Atlantique remet ses Trophées de design stratégique, non à des[…]

La cafetière italienne entre dans l’histoire

C’est pas nouveau, quoique !

La cafetière italienne entre dans l’histoire

En 2015, le design devra permettre la conception de produits simples et moins chers

En 2015, le design devra permettre la conception de produits simples et moins chers

Les gigantesques roues qui creusent les mines de charbon allemandes

Monstres mécaniques

Les gigantesques roues qui creusent les mines de charbon allemandes

Plus d'articles