Nous suivre Industrie Techno

Geneviève Fioraso veut gommer le fossé entre recherche et industrie

Alexandra Chavarot

Sujets relatifs :

, ,
Geneviève Fioraso veut gommer le fossé entre recherche et industrie

Geneviève Fioraso, la ministre de l'Enseignement et de la Recherche

© © Bruno Moyen

La ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche, Geneviève Fioraso, a donné les grandes lignes de sa politique ce lundi 21 mai, après avoir rencontré les membres du Conseil national de l'enseignement supérieur et de la recherche et du CNRS.

Entrée en piste en forme de coup double pour Genviève Fioraso nouvelle ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche, qui a recontré successivement les membres du Conseil national de l'enseignement supérieur et de la recherche (CNESER) et du CNRS lundi 21 mai.

Après avoir rendu hommage à Hubert Curien, « étoile des ministres de la recherche », Geneviève Fioraso s’est employée à dessiner les contours de sa future politique. A savoir : la restauration du dialogue entre acteurs de la recherche (scientifiques, ingénieurs, techniciens), citoyens et politiques, ainsi qu'un "rééquilibrage" du système. Objectif : "répondre aux grands enjeux de ce siècle", en misant sur l'interdisciplinarité, seule capable de « gommer le fossé qui peut exister entre la recherche fondamentale, la recherche appliquée et les essais industriels » et de « générer les technologies de rupture qui créent des emplois, de la richesse et sont à l’origine d’un retour sur investissement 8 fois plus important que pour les innovations incrémentales ».

Les jeunes entreprises peuvent d'ailleurs compter sur son soutien, a assuré Geneviève Fioraso, qui a fait partie de l'équipe dirigeante de la start-up Corys et dirigé la Sem Minatec Entreprises, et sait que les retours sur investissement peuvent être longs. Mais si la recherche privée bénéficie, selon la ministre, d'un dispositif extrêmement favorable, cette situation implique, notamment pour les grands groupes, un engagement à créer des emplois, éviter les délocalisations et payer des impôts.

La ministre a par ailleurs annoncé son intention de travailler avec les ministères de l’Intérieur et du Travail au retrait de la circulaire de Claude Guéant, relative aux étudiants étrangers, arguant du fait que « 40 % des docteurs sont d’origine étrangère [...] Cette ouverture fait partie de l’intelligence économique ». Elle a conclu en donnant rendez-vous aux acteurs de la recherche pour les Assises de l’enseignement supérieur et de la recherche, qui seront organisées d’ici au début du mois de novembre.

Alexandra Chavarot

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Thales réalisera FLEX, le satellite qui observe la photosynthèse

Thales réalisera FLEX, le satellite qui observe la photosynthèse

En 2023, la mission Fluorescence Explorer (FLEX) de l’Agence spatiale européenne ira scruter la faible lumière infrarouge[…]

[Meilleures technos de l'année] Effervescence autour des vols spatiaux habités

[Meilleures technos de l'année] Effervescence autour des vols spatiaux habités

Sonde martienne, aile ionique, intelligence artificielle… les innovations qui (re)donnent le sourire

Sonde martienne, aile ionique, intelligence artificielle… les innovations qui (re)donnent le sourire

L’escorte CubeSats d’InSight remplit sa mission avec succès

L’escorte CubeSats d’InSight remplit sa mission avec succès

Plus d'articles