Nous suivre Industrie Techno

Vidéo

Génération Robots anticipe la révolution robotique

Charles Foucault
Génération Robots anticipe la révolution robotique

Génération Robots a programmé Nao pour qu'il puisse jouer à Puissance 4.

© DR

Passionné d’intelligence artificielle, Jérôme Laplace a créé un site web de vente de petits robots. Le succès fut tel qu’il a pu embaucher trois personnes en recherche et développement. Il parie désormais sur le boom de la robotique de service et le besoin en programmes de comportements qui va suivre.

« Passionné d’intelligence artificielle depuis tout jeune », Jérôme Laplace s’est essayé à la programmation de petits robots de type Lego Mindstorms sur son temps libre. Alors associé de la société Mail performance, il avait en charge toute la partie technique de cette entreprise proposant des logiciels de marketing en ligne, en mode SAAS (service as a software). « Je me suis rendu compte que les petits robots que j’essayais de programmer n’étaient pas facile à trouver, raconte Jérôme Laplace. Et leurs accessoires encore moins ».

En parallèle de son travail il décide donc de lancer un site, regroupant tous les robots programmables, les pièces et les accessoires liés : Génération Robots était née. Les premiers clients affluent, principalement des enseignants et des chercheurs. « Ca a pris de l’ampleur assez vite, se souvient Jérôme Laplace, notamment parce que j’avais contacté les fabricants de capteurs (caméra, gyroscopes, accéléromètres) permettant de personnaliser les robots en fonction de l’application voulue, ce que les sites plus généralistes ne proposaient pas ».

En 2010, il vend des centaines de robots et décide de quitter Mail performance pour se consacrer entièrement à son nouveau business. En janvier 2011, confiant dans l’avenir de la robotique de service et fort de ce succès il engage trois personnes (un master, un polytechnicien et un doctorant en robotique) pour faire de la R&D. Le premier oeuvre dans l’électronique et s’attèle à développer les accessoires qui manquent pour certains besoin. Son premier bébé sortira début février : un boitier wifi pour le robot Lego. Les deux autres font du développement de programme pour le robot Nao, d’Aldebaran Robotics. Le premier comportement créé par Génération Robots a été présenté en novembre dernier : le petit humanoïde sait depuis jouer à puissance 4 (voir vidéo ci-dessous).

 

                     

                     En novembre 2011, un test de l'application Puissance 4 pour Nao


Pour l’instant le chiffre d’affaire de la société provient principalement du site de vente de robots et accessoires. Mais les deux développeurs pour Nao assurent aussi des formations auprès des clients d’Aldebaran Robotics, pour leur apprendre à le programmer. Conscient que son entreprise s’appuie beaucoup sur le fabricant du petit robot, Jérôme Laplace et son équipe travaillent aujourd’hui à développer d’autres comportements ludiques pour Nao, en attendant le lancement d’un ''AppStore'' par Aldebaran Robotics. Il compte aussi faire fructifier le savoir-faire accumuler en se positionnant si tôt sur un marché tout juste naissant et « vendre des prestations de services pour des entreprises qui créent des robots ». Fabriquer des robots et un métier, les programmer en est un autre et « sortir un robot sans comportement, c’est dommage ! » Certes.

Charles Foucault.

 

Génération Robots en bref :

Création : Juin 2008
Créateur : Jérôme Laplace
Implantation : Bordeaux (33)
Effectif : 4
PDG : Jérôme Laplace
Téléphone : 05 56 39 37 05
E-mail : contact@generationrobots.com
Sites Web : www.generationrobots.com - www.humarobotics.com

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

[Avis d’expert] Infiltration des centrales énergétiques : autopsie d’une cyberguerre furtive

Avis d'expert

[Avis d’expert] Infiltration des centrales énergétiques : autopsie d’une cyberguerre furtive

Comment des hackers parviennent-ils à s’infiltrer dans les systèmes d’opération des centrales[…]

Transformateur pour smart grids, reconnaissance gestuelle, polymère de résistance au feu... les innovations qui (re)donnent le sourire

Transformateur pour smart grids, reconnaissance gestuelle, polymère de résistance au feu... les innovations qui (re)donnent le sourire

La commande gestuelle s’intègre dans les technologies de réalité virtuelle et augmentée Qualcomm

La commande gestuelle s’intègre dans les technologies de réalité virtuelle et augmentée Qualcomm

 Un transformateur plus compact pour les smart grids

 Un transformateur plus compact pour les smart grids

Plus d'articles