Nous suivre Industrie Techno

General Electric arrête le développement de la lampe à incandescence

Industrie et  Technologies
Le conglomérat américain abandonne le développement d'une version à haut rendement de la vieille ampoule à filament incandescent pour se concentrer sur l'éclairage à LED et OLED.


La lampe HEI (High Efficiency Incandescent), une version à haute efficacité lumineuse de la lampe à incandescence, ne verra finalement pas le jour. General Electric, qui en avait annoncé en février 2007 le développement pour une commercialisation prévue à l'horizon 2010, vient d'arrêter le projet. Sa priorité va désormais aux systèmes d'éclairage du futur à base de LED et OLED. Le conglomérat américain met ainsi fin à une invention vieille de 129 ans, développée et popularisée par Thomas Edison, à l'origine de la création de la société.

L'ampoule HEI se présentait pourtant comme une alternative séduisante à la lampe fluocompacte. Elle était censée offrir le même rendement lumineux que la fluocompacte, soit quatre à cinq fois celui d'une lampe à incandescence traditionnelle, avec plusieurs avantages : une meilleure qualité de lumière, l'absence de mercure et de rayonnements infrarouges.

Cette vieille ampoule améliorée devait, dans l'esprit de General Electric, offrir une solution de transition, en attendant l'arrivée à maturité de technologies encore plus performantes des LED et OLED. Mais le géant américain semble avoir sous-estimé la rapidité de développement de ces technologies. Les lampes LED déferlent aujourd'hui sur le marché, pour l'éclairage des bureaux et des usines, mais aussi pour le résidentiel. D'ici 2010, la baise des prix devrait en faire une alternative compétitive aux lampes fluocompactes.

Par ailleurs, General Electric n'a pas prévu les mesures réglementaires préconisant le retrait des lampes à incandescence du marché entre 2010 et 2012 dans des pays comme le Canada, l'Australie ou la Grande Bretagne. En France, conformément au Grenelle de l'Environnement, ce retrait va commencer en 2009 et s'achever en 2012.

General Electric développe en partenariat avec Konika Minolta la technologie OLED pour des système surfaciques d'éclairage dont la commercialisation est prévue en 2010. Pour les lampes LED, il s'appuie sur le Japonais Nichia, l'un des leader mondiaux des LED blanches.

Ridha Loukil

Pour en savoir plus : http://www.businesswire.com

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

"Il faut se lancer dans l'innovation parcimonieuse", lance Alain Cappy, ancien directeur de l'IEMN et de l'Ircica

Interview

"Il faut se lancer dans l'innovation parcimonieuse", lance Alain Cappy, ancien directeur de l'IEMN et de l'Ircica

Alors que la loi de Moore ne permet plus de gagner en performances à énergie constante, l'explosion de l'industrie du[…]

Grâce au neuromorphique, la rétine artificielle de Prophesee réinvente la vision

Grâce au neuromorphique, la rétine artificielle de Prophesee réinvente la vision

Le neuromorphique place les mémoires plus près du coeur

Analyse

Le neuromorphique place les mémoires plus près du coeur

Au bout de la logique neuromorphique

Au bout de la logique neuromorphique

Plus d'articles