Nous suivre Industrie Techno

GE invente la rotative à OLED

Industrie et  Technologies
Le géant américain développe avec ECD un processus économique de fabrication d'OLED similaire à l'impression sur rotatives. Le démonstrateur vient d'être présenté et les premiers produits d'éclairage à base d'OLED devraient arriver d'ici 2010.


Dès les premières recherches sur les OLED (Organic Light Emitting Diodes), l'un des arguments mis en avant pour promouvoir cette technologie, a été la possibilité de les fabriquer à faible coût, car elles ne nécessitent pas des technologies de production aussi complexes que les semi-conducteurs. La meilleure méthode de fabrication économique semblait être le "roll-to-roll", un processus en continu semblable à ceux utilisés pour l'impression des journaux sur des rotatives. Toutefois, à ce jour, nul n'avait démontré que des OLED pouvaient être fabriqués de cette façon. C'est maintenant chose faite avec la présentation du premier démonstrateur par General Electric.

Pour mémoire, les OLED sont des diodes composées d'un matériau organique mince, pris en sandwich entre deux électrodes, qui s'allume lorsqu'une charge électrique lui est appliquée. Consommant peu d'énergie et produisant un fort flux lumineux, elles devraient trouver de nombreux débouchés dans le domaine de l'éclairage, tant domestique, qu'industriel ou public. 

« Les chercheurs rêvent depuis longtemps de fabriquer des OLED sur des rotatives, à la manière des journaux », explique Anil Duggal, directeur du programme de technologies avancées sur les composants électroniques organiques de General Electric. « Nous venons de démontrer que cela est possible. Les applications commerciales dans le domaine de l'éclairage exigent de faibles coûts de fabrication, et cette démonstration représente pour nous un grand pas vers le développement de composants d'éclairage OLED économiques. Au-delà des OLED, cette technologie pourrait plus généralement s'appliquer à la fabrication d'autres composants électroniques organiques, notamment photovoltaïques, pour la conversion de l'énergie solaire, les capteurs et les écrans enroulables ».




La démonstration de la fabrication sur rotatives de composants d'éclairage OLED à faible coût représente l'aboutissement de quatre années de recherches communes, pour un budget de 13 millions de dollars, menée entre le Global Research Center de GE à Niskayuna, la société Energy Conversion Devices, (ECD) et l'Institut national des standards et technologies (NIST) du Ministère américain du Commerce. Cette coopération avait pour but de faire la démonstration d'un système qui soit économique, pour la production en masse de produits électroniques organiques, tels que des écrans en papier électronique souple, des écrans TV portables de la taille d'une affiche, des photopiles et des composants d'éclairage à haute efficacité.

Les chercheurs de GE ont fourni la technologie électronique organique et étaient chargés de développer les procédés "Roll-to-Roll", tandis qu'ECD a apporté ses compétences dans la réalisation de rotatives destinées à la production des composants OLED. Une technologie qu'elle utilise déjà pour produire en masse les laminés solaires souples commercialisés sous la marque Uni-Solar.

Le développement de ce procédé économique de fabrication sur rotatives peut potentiellement éliminer les obstacles actuels, qui freinent une adoption plus large des technologies électroniques organiques hautes performances, telles que l'éclairage OLED. Les technologies et équipements commerciaux spécifiques, nécessaires à la réalisation de produits électroniques organiques hautement performants, n'existent pas pour l'instant. Les rares produits électroniques organiques aujourd'hui disponibles sur le marché sont fabriqués par lots, au moyen de procédés plus classiques et relativement coûteux. Une infrastructure de rotatives, autorisant la production de composants performants et économiques, favorisera la généralisation des produits électroniques organiques.

Reste maintenant à passer du stade de la recherche avec ce démonstrateur, à la production de masse. Mais cela pourrait être rapide. GE prévoit en effet de commercialiser des produits d'éclairage à base d'OLED d'ici à 2010.

Jean-François Prevéraud

Pour en savoir plus :  http://www.ge.com



Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

« Les puces électroniques bio-inspirées pourraient disrupter le marché dans la décennie », prédit Pierre Cambou, analyste chez Yole Développement

« Les puces électroniques bio-inspirées pourraient disrupter le marché dans la décennie », prédit Pierre Cambou, analyste chez Yole Développement

L'électronique neuromorphique, inspirée du cerveau, a le potentiel de disrupter le marché dans la prochaine décennie.[…]

50 milliards de dollars d’investissement dans 18 projets d’usines de puces en 2020

50 milliards de dollars d’investissement dans 18 projets d’usines de puces en 2020

Les puces accélératrices de l'IA prolifèrent

Focus

Les puces accélératrices de l'IA prolifèrent

Impression 3D, nanotubes de carbone, AirCyber… les meilleures innovations de la semaine

Impression 3D, nanotubes de carbone, AirCyber… les meilleures innovations de la semaine

Plus d'articles