Nous suivre Industrie Techno

GE dévoile l'Haliade-X, l'éolienne offshore la plus puissante du monde

Xavier Boivinet
GE dévoile l'Haliade-X, l'éolienne offshore la plus puissante du monde

L'Haliade-X 12 MW est deux fois plus puissante que sa petite sœur l'Haliade-150 6MW.

© GE Renewable Energy

Avec 12 MW, l'Haliade-X sera la plus puissante des éoliennes offshores. Fixé à 260 mètres au-dessus du niveau de la mer, le rotor fournira 67 GWh chaque année. GE Renewable Energy espère livrer les premières unités en 2021.

Aujourd’hui, les éoliennes offshores les plus puissantes du monde sont celles de Vestas avec 9,5 MW. GE Renewable Energy vient de dévoiler son intention de mettre la barre encore plus haut : sa future éolienne offshore Haliade-X aura une puissance de 12 MW. L’entreprise espère construire un premier démonstrateur lors du deuxième trimestre de 2019 et fournir les premières unités en 2021. En se basant sur des conditions de vent typiques en mer du Nord, l’éolienne produira 67 GWh chaque année : de quoi alimenter 16 000 foyers européens. Cela représente 45 % d’énergie en plus par rapport à n’importe quel modèle aujourd’hui disponible sur le marché.

Le fonctionnement d’une éolienne étant intermittent car dépendant des conditions de vent, chaque installation est définie par son facteur de charge : ratio entre l’énergie effectivement produite pendant l’année et celle qu’elle aurait produite si elle avait fonctionné toute l’année. Celui de l’Haliade-X est de 63 %, soit 5 à 7 % de plus que les éoliennes aujourd’hui disponibles sur le marché selon GE Renewable Energy.

La folie des grandeurs

La technologie utilisée pour le rotor est à entraînement direct de type D, c’est-à-dire sans boîte de vitesse. Mais l’entreprise ne souhaite pas donner plus de précision concernant son choix d'utiliser des aimants permanents ou un rotor bobiné. Pour mémoire, la petite sœur de l'Haliade-X, l’Haliade 150-6MW, est équipée d'aimants permanents.

Construites à Cherbourg par LM Wind Power, une filiale danoise de GE Renewable Energy, les trois pales de 107 mètres de long composeront un rotor de près de 220 mètres de diamètre. Le tout sera fixé en haut d’un mat s’élevant à 260 mètres au-dessus du niveau de la mer. L’assemblage de la nacelle aura lieu à Saint-Nazaire. Iront-elles s’ancrer au large des côtes françaises ? Impossile de le savoir pour le moment.

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Plastic Omnium et ElringKlinger s’allient pour produire des piles à hydrogène destinées à la mobilité

Plastic Omnium et ElringKlinger s’allient pour produire des piles à hydrogène destinées à la mobilité

Le français Plastic Omnium et l’allemand ElringKlinger ont annoncé le 29 octobre la signature d’un accord visant à[…]

Ifpen se cale sur le calcul intensif pour développer des méthodes de conception réduisant les coûts de l’éolien flottant

Ifpen se cale sur le calcul intensif pour développer des méthodes de conception réduisant les coûts de l’éolien flottant

Quand la simulation, l’intelligence artificielle et les capteurs favorisent l’économie circulaire

Quand la simulation, l’intelligence artificielle et les capteurs favorisent l’économie circulaire

« Nous préparons les électrodes des futures générations de batteries lithium », lance Pascal Boulanger (Nawatechnologies)

« Nous préparons les électrodes des futures générations de batteries lithium », lance Pascal Boulanger (Nawatechnologies)

Plus d'articles