Nous suivre Industrie Techno

Fukushima : Envoi de matériel de protection à usage unique

Fukushima : Envoi de matériel de protection à usage unique

Des tenues pour protéger les travailleurs des particules radioactives.

© DR

Pour les hommes intervenant sur les différents sites nucléaires japonais, un des risques est désormais de manquer de matériels de radioprotection. Areva va donc affréter un avion afin d'acheminer de grandes quantités d'équipements.

Confrontés à des taux de radioactivité et des émanations de particules potentiellement mortelles, les intervenants sur le site nucléaire de Fukushima Daiichi doivent s’équiper de tenues de protection corporelle, indispensables pour limiter au maximum les risques de contamination. Mais, la société Tepco, exploitant de cette centrale nucléaire, craint à moyen terme une rupture de stock de ce type de matériel.

Pour éviter cette situation, Areva va faire parvenir par avion une grande quantité d’équipements de radioprotection. « En faisant appel à nos réserves, Areva a pu constituer des stocks importants en peu de temps. Une petite partie de cette cargaison a déjà été envoyée au Japon dans un avion de ligne d' Air France, avant que la totalité ne soit transférée dans l’archipel par avion cargo dans la journée de vendredi », précise Denis Alexandre, directeur du service Qualité, Sureté, Santé et Environnement chez Areva.

Au total, ce sont 3 000 masques de protection avec cartouches aérosols, 10 000 combinaisons et 20 000 paires de gants qui seront acheminés au personnel de la centrale nucléaire. Protégeant contre la contamination par des particules radioactives, les vêtements de protection chimique respectent les exigences de la norme EN 14126 : 2003 dans la catégorie de résistance la plus élevée. Parmi ces combinaisons, 90 % sont destinées à être utilisées en milieu sec et le reste pour lutter contre les aérosols liquides. En ce qui concerne les gants, deux types seront fournis aux intervenants sur le site nucléaire : des gants en latex qui joueront le rôle de pré-gant et des gants de protection en nitrile présentant une bonne résistance aux produits chimiques. Une fois portées, et donc contaminées, ces tenues de protection ne sont pas recyclées mais directement détruites.

Par ailleurs, l’avion affrété par Areva transportera également près de 95 tonnes d’acide borique. Injecté en solution aqueuse dans le réacteur, l’acide borique, poison neutronique, absorbe les neutrons ce qui annihile la réaction nucléaire.  

Clément Cygler  
 

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Hydroquest annonce la mise en service de son hydrolienne marine à double axe vertical

Hydroquest annonce la mise en service de son hydrolienne marine à double axe vertical

Le fabriquant d’hydroliennes fluviales et marines Hydroquest et Construction mécaniques de Normandie (CMN) ont annoncé le 15[…]

Eolien marin flottant, impression 3D et design, satellites... Les innovations qui (re)donnent le sourire

Eolien marin flottant, impression 3D et design, satellites... Les innovations qui (re)donnent le sourire

Premier bilan positif pour l'éolienne marine flottante Floatgen

Premier bilan positif pour l'éolienne marine flottante Floatgen

Mobilité hydrogène, Tchernobyl, prix Atos-Joseph Fourier… les meilleures innovations de la semaine

Mobilité hydrogène, Tchernobyl, prix Atos-Joseph Fourier… les meilleures innovations de la semaine

Plus d'articles