Nous suivre Industrie Techno

Frédéric Salles tisse un réseau universel pour faire parler les objets connectés

Frédéric Salles tisse un réseau universel pour faire parler les objets connectés

© dr

Inventeurs, entrepreneurs, ingénieurs, acteurs actifs de l'écosystème de l'innovation : la rédaction d'Industrie & Technologies vous dévoile le portrait de 50 personnalités à suivre. A la tête de la start-up Matooma, Frédéric Salles est l'artisan d'un réseau universel pour faire parler les objets connectés. 

Beaucoup moins médiatisée que les Withings, Netatmo, Sen.se et Parrot, la start-up Matooma, elle aussi, est une pépite française des objets connectés. Basée dans l’Hérault, la jeune entreprise, qui compte aujourd’hui 30 collaborateurs, a d’abord mis au point une carte SIM universelle dédiée aux objets connectés.

A sa tête, Frédéric Salles, un ingénieur en informatique et réseau, formé à l’EPSI de Montpellier. Avant de se lancer dans l’aventure entrepreneuriale, il a débuté sa carrière chez IBM, puis a rejoint le groupe SFR où il s’est spécialisé dans les solutions Machine to Machine.

Matooma prépare désormais le lancement de Matoowan. Il s’agit d’un réseau interopérable et sécurisé destiné à faire parler plusieurs populations d’objets connectés qui utilisent différents langages. Pour développer ce réseau, la jeune pousse s’est entourée des géants des télécoms dont KPN, Orange, SFR ou encore Sierra Wireless

Consultez notre sélection des 50 personnalités qui font l’innovation en France

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

[Innover contre le virus] Le supercalcul à l’assaut du Covid-19

[Innover contre le virus] Le supercalcul à l’assaut du Covid-19

Pendant l'été, Industrie & Technologies revient sur plusieurs mois de mobilisation des industriels et des chercheurs pour faire[…]

Hydrogène vert, souveraineté du cloud et Lab Robotique, le best of de la semaine

Hydrogène vert, souveraineté du cloud et Lab Robotique, le best of de la semaine

« Que Bpifrance choisisse AWS quand le président de la République réclame la souveraineté numérique, ce n'est pas acceptable ! », assène Frans Imbert Vier (Ubcom)

« Que Bpifrance choisisse AWS quand le président de la République réclame la souveraineté numérique, ce n'est pas acceptable ! », assène Frans Imbert Vier (Ubcom)

Michel Morvan, président de Cosmo Tech : l'amoureux de la complexité

Interview

Michel Morvan, président de Cosmo Tech : l'amoureux de la complexité

Plus d'articles