Nous suivre Industrie Techno

Francfort 2009

Francfort 2009, la joute technologique est ouverte !

Thibaut De Jaegher
Francfort 2009, la joute technologique est ouverte !

Tous les deux ans, les patrons de la R&D des plus grandes marques automobiles du monde se livrent à une joute par stand interposé dans les allées du salon de Francfort. Malgré la crise -et des absents de marque comme Nissan- l'édition 2009 ne dérogera pas à la règle. Le Frankfurt Motor Show 2009 permet bien de jauger de la puissance technologique de chaque constructeur. Entre les partisans de l'hybride, du tout-électrique et les tenants du bon vieux moteur à combustion, revue des forces en présence.

Attentistes, prudents voire frileux, les constructeurs ont complètement changé d'attitudes en matière de motorisation ! Alors que s'ouvre l'édition 2009 du salon de Francfort -l'un des plus intéressants salons automobiles-, les clans ''technologiques'' sont en train de se former. Les puristes du bon vieux moteur à combustion sont de moins en moins nombreux. Toutes les grandes marques généralistes ou presque ont cédé en l'espace d'un ou deux ans aux sirènes des voitures dites vertes : hybride et électrique en tête.

Les attentes des automobilistes, les prix du pétrole (assagis depuis) et les réglementations de plus en plus contraignantes entourant l'usage de l'automobile ont poussé leurs ingénieurs à changer complètement leur façon de penser une automobile. Le ''toujours plus haut, plus fort, plus vite'', qui servait de cahier des charges à tout nouveau modèle, s'est transformé en un ''moins cher, moins gourmand, moins puissant''.

Face à cette nouvelle donne, qui impose de solides investissements en R&D, les constructeurs d'automobiles et leurs équipementiers se sont saisis -non sans réticences- du sujet voiture électrique. Les défis technologiques à relever sont nombreux et coûteux. Ce qui les contraint à faire des choix. Petit guide des ''clans technologiques'' qui se dessinent sur la scène automobile.

Le clan des hybrides

Ces industriels ne pensent pas que le consommateur -tout écolo qu'il soit- soit prêt à abandonner sa liberté de mouvement (et donc une certaine autonomie) pour prendre le volant d'une voiture électrique. Ils optent donc pour un mix -une hybridation- entre moteur à combustion et moteur électrique.

Les chefs de file : Honda, Toyota, General Motors ;

Les seconds couteaux : Mercedes, BMW, PSA Peugeot-Citroën ...

La nouveauté à suivre à Francfort : la Peugot 3008 Hybrid4, la première voiture hybride française  

  




Le clan des électriques

Ils font le pari le plus risqué, mais qui sera peut-être le plus gagnant, celui de développer une voiture 100 % électrique. Risqué parce que les technologies actuelles (notamment de batteries) n'offrent pas de performances suffisantes pour placer ce véhicule au-delà d'une niche. Peut-être gagnant... s'ils arrivent à faire sauter le verrou technologique de la batterie et de l'autonomie.

Les chefs de file : Renault, Nissan, Mini (groupe BMW), Volkswagen ;

Les seconds couteaux : Tesla, Bolloré-Pininfarina, Heuliez, Ford ...

La nouveauté à suivre à Francfort : la gamme électrique de Renault, qui comportera d'emblée quatre véhicules zéro émission.

 

 




Le clan des moteurs à combustion

Ce sont les puristes, ceux qui ne veulent pas compromettre leur bon vieux moteur à combustion vrombissant avec l'électrique. Si Fiat travaille d'arrache-pied pour réduire la consommation de ses motorisations, des marques comme Ferrari, Porsche (qui a quelques hybrides cependant) ou Lamborghini continuent de privilégier le plaisir de conduite à la question écologique.

Les chefs de file : Fiat, Ferrari, Lamborghini, Porsche

La nouveauté à suivre à Francfort : la Lamborghini Reventon

 



De notre envoyé spécial à Francfort, Thibaut De Jaegher

 

 

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

L'âge d'or du Lidar

L'âge d'or du Lidar

Tiré par la baisse des coûts de production et l’émergence de nouvelles technologies, le Lidar connaît un essor sans[…]

31/12/2018 | ElectroniqueValeo
Trophée du projet industriel : Vanessa picron, l’autonomie pied au plancher

Exclusif

Trophée du projet industriel : Vanessa picron, l’autonomie pied au plancher

Un béton capable de charger les véhicules électriques par induction

Fil d'Intelligence Technologique

Un béton capable de charger les véhicules électriques par induction

HyperSurfaces transforme toute surface en interface tactile

HyperSurfaces transforme toute surface en interface tactile

Plus d'articles